Marseille Restaurants en Provence

Alouette sans tête et déjeuner rosé à la Cave des Vingt

Au départ, il y a une bande de copains qui rêvent de s’offrir une cave à vins. A l’arrivée, ils sont 25 à mettre la main à la poche pour  donner naissance à ce nouveau haut-lieu du goulot, avenue de la Corderie. La Cave des Vingt, jeu de mots oblige, a dressé ses tables en façade, à moins qu’échaudés par la chaleur, les clients ne préfèrent l’ambiance rafraîchissante de cet ancien cuvier aux imposantes poutres et aux murs épais. Karine, à l’accueil, est tout heureuse de renouer avec les clients, elle qui adore parler, rire et conseiller des amateurs un peu perdus parmi les 700 références de vins et spiritueux. cave des vingt
On mangera à la fraîche, avec vue plongeante sur les wiskies du monde, mezcals, gins, sakés et cachaça très en vue cet été. L’ardoise va droit au but et répond aux impératifs du genre : pâté en croûte-mesclun marseillais, salade de chèvre chaud gratiné, alouette à la provençale et rigatoni. Les copains des « Bons fromages » sont venus à la rescousse pour composer le plateau et une tarte aux pommes accompagne le café.

Style minutieux
On aime le style minutieux de chaque assiette et la simplicité juste qui en résulte. Le contraste entre le croustillant salé de la chips de lard et l’onctuosité lactée du petit fromage tiède, la sauce tomate qui imbibe l’alouette et les petits tronçons de carotte… C’est une cuisine de l’évidence en accord avec les choix de Karine qui a débouché une bouteille de rosé de la Bastide de Blacailloux, propriété familiale depuis 1917 à Tourves dans le Var. De cette cuvée Joio 2021, vous apprécierez le nez de pêche et de framboise, la robe claire, qui offre une fraîcheur bienvenue en ces journées caniculaires en harmonie avec l’acidité de la sauce aux tomates fraîches.
Alors peut-on tirer la chaise à la Cave des Vingt ? Oui évidemment parce que de 17 à 27 €, il y aura toujours une option pour vous plaire. Oui parce que vous aurez l’embarras du choix, et les conseils qui vont avec, pour choisir la bouteille ou le verre qui agrémenteront votre repas. Oui parce que le service est rapide et l’ambiance tranquille. Oui parce que tout le monde est gentil et nous, on aime les gens gentils.

La Cave des 20, 78, ave de la Corderie, 7e arr. Fermé dimanche et lundi. Plat 17 €, formules 22 et 27 €. Vin prix cave + 10 €.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’Isle-sur-la-Sorgue

Œuf mayonnaise. Le concours du meilleur œuf mayo  du monde s’est tenu à Paris le 14 novembre dernier. Le vauclusien Jérémi Fontin est monté sur la deuxième marche du podium, porté par un œuf fermier bio de gros calibre, cuisson en 8 minutes, « dans de l’eau très salée pour garder un jaune orangé et onctueux » révèle le chef de l’Atelier du Jardin dans le quotidien La Provence. Le grand gagnant 2023 du concours créé par l’Association de sauvegarde de l’œuf mayonnaise (Asom) est la Grande Brasserie de Bastille, à Paris. Pour ceux qui le souhaitent, la recette œuf-mayo de Jérémi Fontin est proposée au restaurant à 8 € les quatre demi-œufs. L’Asom a été créée par feu le chroniqueur gastronomique et fondateur des Guides Lebey, Claude Lebey. Elle a été relancée en 2018 par quatre gastronomes avertis, soucieux de préserver et promouvoir ce monument de la cuisine bistrotière française.
• L’Atelier du Jardin, 34, avenue de l’Égalité,  84800, l’Isle-sur-la-Sorgue.

Guide Fooding

Le nouveau Guide Fooding, édition 2023, qui sera disponible, partout en France, dès ce jeudi 17 novembre, dévoile son palmarès. A Marseille, le titre de meilleur Sophistroquet est attribué à Regain (Sarah Chougnet-Strudel et Lucien Salomon) et le titre de Meilleur esprit d’équipe échoit au restaurant l’Idéal (Julia Sammut, Aurélien Baron et Jérémy Nguyen).

Abonne-toi à la newsletter

Suis-nous sur les réseaux