Bouches-du-Rhône

Prix Agricole des Produits de Provence.- La Métropole AMP vient d’organiser la première édition du prix agricole des produits de Provence afin de valoriser l’excellence et la diversité de son agriculture et de ses productions. Vins, huiles d’olive, miels, bières et calissons : au total, onze catégories de produits ont été soumises à l’appréciation du jury composé de chefs, d’élus du Projet alimentaire territorial, de référents du réseau « Nos cantines durables », d’agents métropolitains (y compris de son directeur général des services), du président de la chambre d’agriculture Monsieur Levêque et du Grand Pastis. Etait aussi présent Christian Burle, 15e vice-président de la Métropole délégué à l’Agriculture, la Viticulture et ruralité, à l’Alimentation et Circuits courts et maire de Peynier. Chaque table a dégusté 3 produits différents, soit entre 15 et 20 échantillons au total. Un expert produit a accompagné la dégustation de chaque table sans jamais intervenir dans les notations et commentaires du jury. Les lauréats ont reçu leur prix mardi 28 mai.
Vin rouge AOP :  cuvée MIP collection AOP Côtes de Provence, Made in Provence, Puyloubier
Vin rosé AOP : Rose Bon Bon AOP Côtes de Provence, domaine des Diables, Puyloubier
Vin rosé IGP : Terre de passion IGP Méditerranée, vignobles du Roy René, Lambesc
Vin blanc IGP : cuvée tradition IGP Méditerranée, domaine Richeaume, Puyloubier
Huile d’olive AOP fruité vert vierge extra : AOP Provence château Montaurone, Saint-Cannat
Huile AOP d’olive maturée fruité noir : AOP Provence château Calissanne, Lançon-Provence
Miel de Garrigue IGP Provence :  les Ruches du Roy à Simiane-Collongue
Bière blonde :  Pacific Ale, brasserie artisanale de Provence à Rousset
Bière ambrée :  Thymbrée, brasserie Epicentre à Pertuis
Bière blanche : Gaby brasserie Zoumaï, Marseille
Calissons d’Aix :  calissons aux amandes de Provence, confiserie du Roy René, Aix-en-Pce.

Bollène

Le bronze pour Révélations. Installée dans le petit village de Bollène, l’épicerie Révélations gérée par le torréfacteur Nicolas Avon, a remporté la médaille de bronze au concours des Quintessences 2024 ! Cette distinction sera officialisée lors du salon Gourmet international qui se tiendra en septembre à Paris. « Chez Révélations, nous avons créé un lieu unique mêlant épicerie fine, bar à vin et salon de thé avec une offre de petite restauration atypique, où nos produits locaux et régionaux sont à l’honneur. Nous avons à cœur de cultiver une atmosphère chaleureuse et accueillante, propice aux échanges et aux liens sociaux », se réjouit Nicolas.
6, place Henri-Reynaud de la Gardette, 84500 Bollène ; infos au 04 90 61 86 53.

Suis-nous sur les réseaux

La Barasse

Les halles de producteurs de la Barasse fêtent leurs 5 ans. Rendez-vous jeudi 13 juin pour retrouver une trentaine de paysans-producteurs. De 17h à 19 heures, goûter offert : jus de fruit frais ou sirop, biscuits colorés d’Emacréa, et des fruits. Grande tombola gratuite, avec des produits du marché à gagner et ambiance musicale. Les halles de la Barasse, ont accueilli près de 40  000 visiteurs en 5 ans (en intégrant la fréquentation du début de saison 2024 de mars à juin). + 20% de fréquentation en 2023 par rapport à 2022. Et un très bon début de saison 2024. Le marché des 5 ans sera le 165e marché organisé depuis l’ouverture en 2020 avec près de 200 tonnes de produits vendus depuis 2020 (dont 70 tonnes en 2023). Plus de 750 000 € de chiffre d’affaire ont été générés depuis 2020 (270 000 € pour 2023). 58 paysans ou artisans ont participé à au moins 1 marché depuis 2020. En 2024 : 27 producteurs ou artisans se relaieront sur la saison. Les producteurs exercent dans un rayon de 45 km autour de Marseille depuis 2020.

Restaurants en Provence Var

La Truffe à Aups, la cuisine heureuse de Sebastian et Nadine Gaillard

Sebastian et Nadine Gaillard

2012-2022, dix années se sont écoulées depuis que Sebastian et Nadine Gaillard ont installé leur restaurant dans ce qui fut, plusieurs décennies durant, l’une des plus grosses boulangeries d’Aups. Dix années se sont écoulées pour bâtir une réputation, celle d’un chef  au travail sérieux, doublé d’un homme chaleureux, bourré d’humour avec un rare sens de la dérision. Dix années se sont écoulées pour faire de la Truffe une ambassade de la tuber melanosporum et de ses déclinaisons variétales, un restaurant devenu référent dans le Haut-Var. 
Comme toujours en pareil cas, derrière le chef, il faut aller chercher la femme. A l’image de l’homme de sa vie, Nadine, déborde de créativité et d’enthousiasme. Ne voulant pas rester dans l’ombre de son mari aux origines argentines, la paraguayenne de naissance s’est lancée avec bonheur dans la pâtisserie. A force de ténacité et de curiosité, l’autodidacte a acquis de solides bases qui lui permettent désormais de jouer sa partition, très peu sucrée, à égalité avec l’univers salé de Sebastian.

Loin de vouloir nous conduire sur les chemins de la cuisine sud-américaine, Sebastian et Nadine Gaillard se sont pris de passion pour la gastronomie de tradition française et la truffe, qu’ils mâtinent de leurs influences et de leur chaleur toute latine. Il en résulte une carte délicate, une succession de jeux de textures et saveurs marqués de quelques grands moments. D’un dîner d’été, on gardera en tête quelques fulgurances, à l’instar de cette patate douce-œuf et truffes, doublées d’un sens évident dela mise en scène avec un jeu de fumaisons épatant. La pluma ibérique-riz sauvage et brede mafane (un cresson latino-americain) ou l’exceptionnel bœuf en croûte d’épices-petits pois et espuma de foie gras donnent le vertige.
Jamais en reste d’un bon conseil, Nadine propose d’accompagner, avec beaucoup d’à propos, tous les plats des vins du domaine de Valcolombe à Villecroze. Des accords parfaits, une harmonie totale, de la cuisine ouverte sur salle jusqu’aux convives conscients de leur chance.

Sebastian et Nadine Gaillard

« Je vais cherches mes fruits et légumes chez  Campagne Lulounette, c’est un jeune couple de maraîchers bio à Aups, tout comme mes viandes maturées à la boucherie Hugues au village, dit Sebastian jamais en reste pour partager ses adresses. L’huile d’olive vient du moulin Gervasoni tout proche et mes fromages de brebis de la ferme du Jas de Vignal. La truffe du Haut-Var et le safran me sont fournis par Fabien Daini », poursuit-il, faisant son traditionnel tour de salle. Pendant ce temps, Nadine donne à déguster une parfaite tête de moine garnie de truffe et caviar, préambule idéal à son entremets de vanille (pompona de Madagascar) caramel et truffe tout en arôme et légèreté.

Alors faut-il réserver son couvert à la Truffe chez Sebastian et Nadine Gaillard ? Oui si vous aimez la truffe et le caviar car le chef (et sa pâtissière) les travaillent avec minutie. Oui si vous cherchez les bons rapports qualité-prix car ce restaurant est imbattable sur ce critère. Oui pour le caractère généreux et amical de cette famille qui donne à choisir entre des repas en 2, 3, 4 services, végétariens ou pas. Oui enfin parce que les restaurants qui respirent le bonheur ne sont pas si fréquents.

Restaurant La Truffe… y algo más ! 10, rue du Maréchal Foch, 83630 Aups ; infos au 04 94 67 02 41. Formules 35, 42 et 50 €. Menus truffe ou caviar, 60, 70, 80 €.

1 Comment

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.