Vite lu

► Légion d’honneur promotion du 14-Juillet. Le Journal Officiel a publié cette semaine la promotion civile du 14 Juillet. 521 personnalités ont été choisies pour leur engagement « au service de l’intérêt général et du rayonnement de la France », des récipiendaires choisis par les ministres qui proposent leur liste au Conseil de l’ordre de la Légion d’honneur. Laquelle liste est finalement validée par le président de la République. Créée par l’empereur Napoléon 1er en 1802, cette décoration fait désormais partie de l’histoire nationale. Chaque promotion met notamment des personnalités de l’hôtellerie-restauration à l’honneur. Cette année, les chefs Alain Ducasse (naturalisé monégasque, ultime privilège fiscal) et Éric Frechon sont faits officiers. Au rang de chevalier, premier grade de la Légion d’honneur, figurent les chefs Paul Pairet et Michel Portos, Sandrine Bayle-Gosse (directrice de l’École des métiers du Gers), Monica Bragard, directrice générale de Bragard, Olivier Gourmelon, dirigeant de la société Kings of kitchen et Louis Privat, fondateur et propriétaire des Grands Buffets de Narbonne.

Var

Depuis 1998, les Vignerons Indépendants du Var et Art&Vin invitent chaque été des artistes ou des collectifs d’artistes à installer leurs œuvres ou à réaliser des performances dans des lieux emblématiques comme les caveaux, les chais, ou au milieu des vignes. Avec cette manifestation, les visiteurs sont conviés à découvrir, sous un angle inédit, une cinquantaine de domaines et châteaux de la Région Sud et en Corse. Où aller dans le Var ? Notre sélection…
• Château de Majoulière à Villecroze, au cœur des coteaux varois Fanny Dhondt s’est installée avec son frère pour vivre sa passion. Sommelière de formation, elle accueille la céramiste VOS (Mado Vandewoestyne) et Marec, artiste belge qui s’est fait connaître avec des dessins humoristiques piquants, qui font régulièrement la une de la presse.
• Le dom. des Féraud à Vidauban regroupe 50 ha, non loin du golfe de Saint-Tropez, c’est le petit paradis de Markus Conrad qui accueille Bernadette Van Baarsen, peintre attachée à la vibration des couleurs, au soleil brûlant de Provence et aux enchevêtrements des végétaux en géométries naturelles et artificielles.
• Le château Saint-Esprit, propriété de la famille Croce-Spinelli depuis 4 générations, est une bâtisse du XIIIe siècle ceinte de majestueux cyprès et de 12 ha de vignes. C’est ici que Rémi Colombet expose ses œuvres, « un dilettante » qui se sert de tous les moyens mis à sa disposition, comme la musique, la photo et les objets. Mises en scènes improvisées, portraits fugitifs, travail instinctif, l’artiste fait fi des contraintes techniques de la photographie.
Tous les domaines participants ici.

Suis-nous sur les réseaux

Sainte-Croix-du-Verdon

Marchés et foires locales.- Durant tout l’été, chaque semaine, la commune accueille plusieurs marchés offrant des produits locaux frais, d’artisanat et des spécialités culinaires.
• Marchés des producteurs : tous les mardis matin, du 2 juillet au 27 août sur l’ancienne aire des camping-cars dans le village.
• Marchés gourmands : les mardis soir 16 juillet et 13 août (18h30-22h30). Foodtrucks de cuisine du monde, bière artisanale de Riez, sur l’ancienne aire des camping-cars dans le village.
• Marchés artisanaux : les mardis soir 9, 23 juillet et les 6 et 20 août (18h30 – 22h30). Avec la présence de créateurs et artisans de la région Sud, rue du Cours.

Carnet de cave

La Cave des Amis : du bio, des vins et des copains

Cave des Amis
Pierre-François de Bernardi et Sandro en mode green, boulevard Edouard Herriot

Un pied sur la Corse, un autre sur le continent. Pierre-François de Bernardi vient d’ouvrir une nouvelle cave à vins avec une orientation affirmée sur les vins bio, biodynamique voire nature. De Bernardi, un nom qui résonne à l’oreille des amateurs de vins corses puisque c’est l’arrière grand-père de Pierre-François qui a fondé le Clos de Bernardi à Patrimonio et son grand-père qui a créé l’appellation patrimonio. « Moi, j’ai repris le domaine en 2018, complète Pierre-François, une petite propriété de 5 hectares à l’entrée de Saint-Florent ». Désormais, c’est le cousin, Anthony Cecaldi qui administre le Clos, visité régulièrement par Pierre-François…
En 2021, avec son « meilleur ami d’enfance », Matthieu Marfisi, famille éponyme du Clos Marfisi, elle aussi historique de l’appellation, Pierre-François de Bernardi a l’idée de créer une cave à Saint-Florent. Cette Cave des Amis, proposerait des vins bio, biodyn’ et nature au cœur même du village. Portés par le succès, les deux amis et associés ont décidé de jeter leur dévolu sur Marseille en ouvrant une deuxième enseigne. Et c’est là qu’entre en scène Sandro. « J’ai connu Sandro, lorsqu’il était sommelier chez Madame Jeanne, raconte Pierre-François de Bernardi. On a décidé de porter le projet marseillais ensemble, dans un 8e arrondissement où notre offre était rare voire inexistante ». Féru de vins, Sandro qui a bossé chez Terroirs à Londres, à Edimbourg en Ecosse, à la Part des Anges à Nice et chez Fred et Laetitia aux Buvards à Marseille l’affirme : – Ce qui importe, c’est de proposer de bons vins, sans défauts et propres ».

Le vin, affaire de famille
A ce jour, quelque 200 références ont pris possession des étagères de la cave du boulevard Herriot, avec un objectif revendiqué de 500 étiquettes à terme, « en 4 couleurs, des champagnes de vignerons, des effervescents naturels, une quarantaine de bières et des cidres dont Le Vulcain et les merveilles de la cidrerie marseillaise » énumère Pierre-François de Bernardi. Clin d’œil encore à la famille, les bouteilles de la tante par alliance de Pierre-François, Régine Sumeire, domaine de la Tour de L’Evêque et Barbeyrolles, ne manquent pas à l’appel. Dans un futur proche, une gamme de spiritueux et de whiskies complétera l’offre, « parce Sandro a vécu en Ecosse et il a eu l’occasion d’y approfondir sa connaissance en distilleries », souffle Pierre-François, sourire en coin. Bon sang ne saurait mentir.

Cave des Amis, 54, bd Edouard-Herriot, Marseille 8e arr. ; infos au 06 01 82 23 50. Fermé dim et lun.

La sélection de la Cave des Amis

Un vin blanc de macération, « parce que les Italiens sont bons sur les macérations. Dinavolino, c’est un petit domaine de 6 hectares en Emilie-Romagne. Giulio Firni est un vigneron qui a longtemps travaillé à la Stoppa, le domaine phare d’Elena Pantaleoni. Chez elle, il a appris tous les secrets d’une macération qui court de 4 jours à 7/8 mois pour certaines cuvées. Ce blanc est élaboré à partir de malvoisie, de marsanne et d’ortrugo, autre cépage endémique et, bien sûr, sans sulfite »...
25 € la bouteille de 75 cl.

Un rouge, le Petit Agité. « C’est le vin de Fred Coachon, du bistrot les Buvards. Elevé sur le territoire d’Uzès, ce rouge à base de cinsault et ugni-blanc affiche une belle fraîcheur, du fruit charnu et revendique un caractère épicé et de poivre noir. Gourmand de l’apéro jusqu’à la table, avec une andouillette grillée par exemple ».
20 € la bouteille de 75 cl.

Un pétillant, l’Ancestral de Claus Preisinger. « Direction la région du Burgenland en Autriche, Claus est un jeune vigneron qui exploite son petit vignoble. Il est très proté sur les rouges et là, il nous épate avec ce blanc effervescent à la bulle fraîche. Un vin qui lance les soirées sans aucune lourdeur, avec une acidité très maîtrisée qui peut tenir tête à un champagne. Un pétillant pas agressif pour deux sous avec une belle tension, vous aimerez son petit côté je-rafraichis-ma-bouche ».
26 € la bouteille de 75 cl.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.