Carnet de cave

Le Var dit vin à la Valette-du-Var pour des vins en rouge et blanc

Var dit vin

La ville de La Vallette-du-Var, aux portes de Toulon, lance ces 15 et 16 octobre prochain, le premier week-end du Var dit vin avec pour vocation de « mettre en valeur les crus varois en rouge et en blanc trop souvent méconnus », estiment les organisateurs. Forte de l’accueil enthousiaste réservé à son événement «Cuisines du Sud» dédié aux gastronomies provençale, italienne et méditerrannéenne, la Valette  a choisi un angle d’approche original et mise sur les dégustations, masterclass, animations, expositions, projections et un marché gourmand pour promouvoir les vins locaux.

Des vignerons et des caves coopératives, 33 en tout, issus de l’ensemble des terroirs varois ont annoncé leur venue. Estampillés AOC, (Appellation d’origine contrôlée côtes de Provence, la Londe, Pierrefeu, coteaux varois), DGC (Dénominations géographiques complémentaires) et IGP (Indication géographique protégée), ils présenteront aux visiteurs un large panel des rouges et blanc produits dans le département. Les deux journées seront rythmées par des dégustations et de la vente de vin avec une attention particulière portée sur les vins de garde. « J’ai eu la chance de découvrir, dans mes jeunes années de journaliste, il y a plus de 30 ans, la richesse des expressions tricolores des vins du Var, raconte Antoine Gerbelle, chroniqueur vins pour France Inter. Depuis, le joyeux tsunami des rosés est passé dans nos verres, reléguant les autres couleurs trop souvent dans des rôles de figuration. C’est pourquoi, sans aucune hésitation, j’ai accepté d’être le parrain de cette première manifestation à rendre hommage à la variété, à l’originalité et à la valeur de garde des rouges et de blancs varois bien nés ».

Un marché gourmand, orienté sur les accords mets et vins, permettra également aux visiteurs de faire de belles découvertes et des animations ludiques seront dédiées aux enfants. Des projections au cinéma et une expostion des travaux de l’illustrateur Yvan Tesi compléteront l’offre de ces deux journées.

Le Var dit vin, les 15 et 16 octobre, la Valette-du-Var ; infos au 04 94 23 62 06.

Var dit vin

Le Var dit vin, les événements sélectionnés par le Grand Pastis

Pour chaque Masterclass, des vins seront proposés à la dégustation. Une équipe de conférenciers d’horizons différents (sommelier, œnologue, professeur, journaliste…) sera présente pour animer les 8 masterclass proposées les 15 et 16 octobre. Inscription gratuite le jour de l’événement ou en préinscription. Rendez-vous sur la place Jean-Jaurès, durée 1 heure environ. Nombre de participants par Masterclass : +/- 70.
Le parcours olfactif. Cette animation esthétique et sensorielle intéressera autant les petits que les grands. Elle est composée de 5 tonneaux dont deux sont dédiés aux arômes primaires, deux aux arômes tertiaires et un pour le vin rosé. Le parcours propose  également une formule adaptée pour les enfants. Horaires libres sur toute la durée de la manifestation.
Le Jeu de piste. En partenariat avec les commerçants du cœur de ville de La Valette-du-Var, un jeu de piste sera proposé à tous les visiteurs. Il s’agira de résoudre des énigmes, avant de faire tourner la roue et de repartir avec de nombreux cadeaux.
Atelier découverte des sens. Les enfants participeront à une dégustation de 5 jus de fruits et apprendront à utiliser leurs sens en suivant les principales étapes d’une dégustation : l’examen visuel, olfactif et gustatif. Pour les 8-10 ans, inscriptions sur place, durée environ 1 heure. A 10h30, 14h et 16h.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aix-en-Provence

Jean-Luc Le Formal n’est plus. 2002-2022, le  plus breton des chefs provençaux a mis 20 ans dans la cité du Roy René pour gravir tous les échelons de la notoriété. Las, ce samedi 3 décembre, le cœur de Jean-Luc Le Formal a décidé de siffler la fin de la partie. Au Grand Pastis qui lui avait demandé s’il avait des regrets, Le Formal avait répondu : – Je n’en ai pas. Il faut assumer ce qui a été fait car on ne peut plus revenir dessus ». Fort de sa devise, « Profiter du moment présent à 100%, vivre et partager sa passion », Jean-Luc Le Formal a vecu pleinement pour la cuisine avec une douleur et une incompréhension : le mutisme du guide rouge à son encontre. Généreux dans le verbe et en actes, solidaire et confraternel, Le Formal tire définitivment le rideau sur son restaurant de la rue Espariat. En ces journées pénibles, chacun pensera à Yvonne sa compagne ; une cérémonie sera célébrée à Aix, jeudi 8 décembre.
Son interview au Grand Pastis.

Marseille-Cassis

EXCLUSIF. – C’est bien le chef des Roches Blanches, Alexandre Auger, qui succédera à Dominique Frérard au piano du restaurant les Trois Forts du Sofitel Marseille-Vieux-Port. Auger est arrivé à Cassis le 7 juin 2021 et devrait en partir tout début janvier 2023. Avant d’acter son départ, deux soirées seront organisées dans le 5 étoiles cassidain les 15 et 16 décembre. Le 15 décembre, Alexandre Auger et Randy Siles, chef costaricien, créateur du concept « Agro-Marino », serviront un dîner à 4 mains sur la thématique « Agro-Marino ». Le 16 décembre, le cuisinier Randy Siles s’associera cette fois au chef italien Gabriele Boffa, 2 étoiles au guide rouge, originaire du Piémont en Italie, pour un dîner à 4 mains. Valentin Fabry, chef pâtissier des Roches Blanches, quant à lui, proposera deux desserts uniques pour clore subtilement ces deux rendez-vous sur une belle note sucrée… Et dire au-revoir au chef Auger. Emule de Yannick Alléno avec qui il a travaillé au Meurice, Auger a aussi dirigé la brigade du Sofitel Faubourg, rue Boissy d’Anglas (Paris VIIIe), voisin de l’Elysée.

Suis-nous sur les réseaux

L’Isle-sur-la-Sorgue

Œuf mayonnaise. Le concours du meilleur œuf mayo  du monde s’est tenu à Paris le 14 novembre dernier. Le vauclusien Jérémi Fontin est monté sur la deuxième marche du podium, porté par un œuf fermier bio de gros calibre, cuisson en 8 minutes, « dans de l’eau très salée pour garder un jaune orangé et onctueux » révèle le chef de l’Atelier du Jardin dans le quotidien La Provence. Le grand gagnant 2023 du concours créé par l’Association de sauvegarde de l’œuf mayonnaise (Asom) est la Grande Brasserie de Bastille, à Paris. Pour ceux qui le souhaitent, la recette œuf-mayo de Jérémi Fontin est proposée au restaurant à 8 € les quatre demi-œufs. L’Asom a été créée par feu le chroniqueur gastronomique et fondateur des Guides Lebey, Claude Lebey. Elle a été relancée en 2018 par quatre gastronomes avertis, soucieux de préserver et promouvoir ce monument de la cuisine bistrotière française.
• L’Atelier du Jardin, 34, avenue de l’Égalité,  84800, l’Isle-sur-la-Sorgue.

Marseille

Le lycée hôtelier de Marseille Bonneveine a soufflé ses 40 bougies le 29 novembre 2022. L’établissement de formation a annoncé qu’il sera renommé du nom de Jean-Paul Passédat, décédé le mercredi 10 août dernier, à l’âge de 88 ans. Ce 29 novembre, Gérald Passédat, est venu rappeler que son père avait compté à l’époque parmi les plus fervents soutiens de la création d’un lycée hôtelier à Marseille. Le président de la région Sud, Renaud Muselier, figurait parmi les invités.

Abonne-toi à la newsletter