Magazine

Charlet-Biaggi au Tire-Bouchon, affûtent les goulots

frédéric charlet dans son bistrot en travauxLe 13 janvier dernier, l’annonce de l’ouverture d’un bistrot à vins en lieu et place de l’ancien restaurant “les Gamins” avait provoqué la surprise (lire ici). A quelques jours de l’ouverture, le duo Charlet-Biaggi, propriétaires de cette enseigne voisine de la leur, le Bistro du Cours, retroussent leurs manches pour être fin prêts à la date annoncée. “L’inauguration est fixée au 5 juin, annonce Frédéric Charlet, l’ouverture aura lieu dans la semaine qui suit”. Le concept, “un bar à manger et un bar à vins” n’a pas évolué, les deux associés promettant en outre une ambiance musicale douce permettant les conversations : “Tout a été insonorisé afin de ne déranger personne” assurent-ils. Sur les deux premiers mois d’ouverture, des chefs nomades viendront cuisiner et apporter leur touche : Georgiana, Emmanuel Perrodin, Marie Dijon, Yannis Lisseri figurent parmi les noms les plus souvent pressentis. Les amateurs de “vins de vignerons” seront à la fête : la famille Aréna (Corse), Pierre Michelin (Saint-Rémy-de-Provence) et Jean-François Ganevat (vins bios du Jura) figurent déjà en bonne place sur la carte des vins.
Pour animer un magnifique service de vaisselle en acier émaillé, Charlet a imaginé quelques propositions affriolantes : gravlax d’hirondelles en filets-coulis d’orties-pommade passion et crème de sarrasin ; tempura de fleurs de courgette-crémeux à la verveine-vinaigrette granny-smith ; ragoût de légumes printaniers-glace cabécou et pickles rhubarbe ; oreilles de cochon noir de Bigorre croustillantes ; foies de canard persillade… “Les assiettes s’échelonneront de 5 à 12 €” prévient le cuisinier.
La machine à jambons quittera le Bistro du Cours voisin pour prendre place à côté du comptoir à fromages et charcuteries : “On veut que ça pue la convivialité, il faut que les gens se sentent chez nous chez eux” s’enthousiasme Laurent Biaggi. Les amateurs de bière auront “une pression, mais on ne l’a pas encore choisie” reconnaissent les deux copains. “Avec Lucie Noël du Payrat qui me seconde au Bistro du Cours, nous sommes bien prêts pour accueillir tout le monde dans les meilleures conditions” dit Frédéric Charlet. Ouvert à 17h tous les jours, le Tire-Bouchon affûte ses goulots, rendez-vous le 7 juin.

Le Tire-Bouchon, 11, cours Julien, Marseille 6e arr. ; infos au 04 86 97 59 11.

1 commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Infos express

Brunches du dimanche À partir du 27 septembre, et jusqu’à la fin de l’année, La Benvengudo propose aux gourmands (et aux lève-tard) un brunch concocté par la chef Julie Chaix. Sous forme de buffet, les hôtes disposeront d’une sélection de mets salés et sucrés, cuisinés à partir de produits locaux et de saison. Une pause gourmande parfaite avant de partir se balader dans le village des Baux-de-Provence. Brunch servi tous les dimanches de 11h30 à 15h, prix : 49 € par personne. Infos au 04 90 54 32 54.

Glenn Viel, chef du restaurant l’Oustau de Baumanière, aux Baux-de-Provence, a été élu « chef de l’année 2020 » par ses pairs à l’occasion de la 34e édition des Trophées du magazine Le Chef ce lundi 21 septembre. Né en janvier 1980 dans une famille de militaires, son aventure à Baumanière a démarré en 2015 quand Jean-André Charial, le propriétaire, l’a appelé pour redonner vie à ce restaurant mythique. Dès son arrivée, Glenn Viel a mis en place une cuisine écoresponsable avec le développement d’un potager bio, de ruches ainsi qu’une ferme pédagogique. En janvier 2020, il décroche sa 3e étoile. Il est aussi distingué au titre de la “gastronomie durable”, lancé par le guide rouge qui honore les restaurants ayant une démarche écoresponsable. Côté pâtisserie, c’est Brandon Dehan du même restaurant qui est distingué. Originaire de Noyon dans l’Oise, il avait été désigné jeune chef pâtissier de l’année en 2019 par le guide Gault et Millau. Ce sont les chefs référencés dans le Guide Michelin qui votent chaque année pour élire les meilleurs de la profession lors de cette 34e édition des Trophées du magazine Le Chef, seule élection des professionnels de la gastronomie française par leurs pairs.

Samedi 10 octobre « Plus beau village de France » du nord Vaucluse, Séguret organise toute la journée, une dégustation des vins du village, une découverte de nombreux artistes et créateurs du village, une découverte de boulange à l’ancienne avec démonstration en direct (confection de pains, de brioches et de tartes au sucre à l’ancienne dans le four banal du village). A 10 h, accueil au portail de la Bise pour la remise du programme de la journée. À 10 h, 11 h, 15 h et 18 h : visites guidées du village médiéval au départ du portail de la Bise. Durée environ 1h (3 € par adulte et gratuit pour les mineurs).
10 h 30 et 15 h 30 : atelier « la vie des Abeilles » suivi d’une dégustation des miels bio de Jérôme Busato au château Cohola à Sablet. A 11 h et 16 h : atelier « les 3 goûts de l’huile d’olive en Provence » à l’atelier les 3 Souquets à Séguret.  12 h : dégustation des bières artisanales de Jean-Pierre Meffre de Chante-Grenouille. A 16 h 30 : cooking show sur le thème des Traditions de Séguret avec présentation de plusieurs mini recettes (au restaurant Le Mesclun – durée 1 h, gratuit, 20 personnes max). 17 h 30 : petit historique sur le métier de santonnier avec explication des différentes étapes de création artisanale d’un santon avec Denis Voeux. Plus d’informations au 04 90 46 91 06.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter