Magazine

Charlet-Biaggi au Tire-Bouchon, affûtent les goulots

frédéric charlet dans son bistrot en travauxLe 13 janvier dernier, l’annonce de l’ouverture d’un bistrot à vins en lieu et place de l’ancien restaurant « les Gamins » avait provoqué la surprise (lire ici). A quelques jours de l’ouverture, le duo Charlet-Biaggi, propriétaires de cette enseigne voisine de la leur, le Bistro du Cours, retroussent leurs manches pour être fin prêts à la date annoncée. « L’inauguration est fixée au 5 juin, annonce Frédéric Charlet, l’ouverture aura lieu dans la semaine qui suit ». Le concept, « un bar à manger et un bar à vins » n’a pas évolué, les deux associés promettant en outre une ambiance musicale douce permettant les conversations : « Tout a été insonorisé afin de ne déranger personne » assurent-ils. Sur les deux premiers mois d’ouverture, des chefs nomades viendront cuisiner et apporter leur touche : Georgiana, Emmanuel Perrodin, Marie Dijon, Yannis Lisseri figurent parmi les noms les plus souvent pressentis. Les amateurs de « vins de vignerons » seront à la fête : la famille Aréna (Corse), Pierre Michelin (Saint-Rémy-de-Provence) et Jean-François Ganevat (vins bios du Jura) figurent déjà en bonne place sur la carte des vins.
Pour animer un magnifique service de vaisselle en acier émaillé, Charlet a imaginé quelques propositions affriolantes : gravlax d’hirondelles en filets-coulis d’orties-pommade passion et crème de sarrasin ; tempura de fleurs de courgette-crémeux à la verveine-vinaigrette granny-smith ; ragoût de légumes printaniers-glace cabécou et pickles rhubarbe ; oreilles de cochon noir de Bigorre croustillantes ; foies de canard persillade… « Les assiettes s’échelonneront de 5 à 12 € » prévient le cuisinier.
La machine à jambons quittera le Bistro du Cours voisin pour prendre place à côté du comptoir à fromages et charcuteries : « On veut que ça pue la convivialité, il faut que les gens se sentent chez nous chez eux » s’enthousiasme Laurent Biaggi. Les amateurs de bière auront « une pression, mais on ne l’a pas encore choisie » reconnaissent les deux copains. « Avec Lucie Noël du Payrat qui me seconde au Bistro du Cours, nous sommes bien prêts pour accueillir tout le monde dans les meilleures conditions » dit Frédéric Charlet. Ouvert à 17h tous les jours, le Tire-Bouchon affûte ses goulots, rendez-vous le 7 juin.

Le Tire-Bouchon, 11, cours Julien, Marseille 6e arr. ; infos au 04 86 97 59 11.

1 Comment

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Pierre Michelland – Rians – Coteaux d’Aix en Provence (en bio également, tout comme Antoine Aréna)

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

Le Portugal à Marseille. Dans le cadre de la saison croisée France-Portugal de l’Institut français, les grandes Tables ICI vous proposent de (re)découvrir la cuisine portugaise avec deux événements.
☻ Bacalhau ! Le grand Marché du Portugal adopte les couleurs du Portugal : sélection de vins et spiritueux portugais, les fameuses pasteis de nata, les céramiques typiques et produits d’épiceries fines. Les cheffes Rosario Pinheiro et Jenifer Abrantes mettent à l’honneur la morue en plusieurs déclinaisons, Romain Chartrain (de Azul concept store) proposera des grands classiques de la cuisine portugaise, et Sonia Isidro servira une assiette végétarienne.
• Lundi 4 juillet de 16h à 22 heures à la Friche Belle-de-Mai
­☻ Le lendemain, 5 juillet, participez au grand dîner-barbecue pour 450 personnes ! 80 tables partagées et une vingtaine de barbecues géants seront montés pour cette soirée sur le toit-terrasse de la Friche. Gigantesque. La carte sera élaborée par Rosario Pinheiro, Jenifer Abrantes, Sonia Isidro, Sergio Vaz, Romain Chartrain (de Azul concept store) et Julien Reynouard pour la carte des vins. Le menu sera composé d’une salada de bacalhau com grão de bico, Chips de pele de bacalhau, salada de pimento assado, Pão com chouriço, Frango Assado com piri piri, Arroz Doce, Pudim et Línguas de bacalhau.
• Réservations impératives en cliquant ici.

Du gin en Bib. Le gin de la Distillerie de Camargue, le fameux Bigourdan, est désormais disponible en bag-in-box 3 litres. Et pourquoi un Bib ? Parce que c’est pratique, plus léger, plus facile à stocker, à expédier. C’est écologique, le carton ça se recycle plus facilement que le verre. C’est économique : la preuve : 68 € le litre en bouteille et 185 € le Bib 3 litres. Enfin, protégé de la lumière et de l’oxygène il est moins soumis aux effets de l’oxydation. Et c’est pour qui ? Pour les professionnels de la restauration, du bar, de la nuit, de l’événementiel. Les mariés de l’été, les fêtards, les peinards, les fidèles, les marins à quai, les alpins au chalet, les baigneurs sur le sable.
Dégustation et vente à la Distillerie de Camargue, 12, rue Frédéric-Mistral à Arles. Infos au 06 85 03 71 05.