Restaurants en Provence

Chez Monsieur Brun à Cassis, coquillages et crustacés

Monsieur Brun

C’est probablement l’une des plus belles terrasses du port de Cassis, avec vue rasante sur les bateaux et la colline du château. Les tables sont rouge laqué, triangulaires et assorties aux chaises basses type metteur en scène. On flâne, on refait le monde et on rajoute une table pour les copains qui se joignent à nous. Chez Monsieur Brun appartient au patrimoine cassidain. Non que l’on y propose une carte sophistiquée ou très imaginative mais ce sont les plateaux de fruits de mer, comme autant de vagues iodées, qu’on vient savourer ici en buvant une bière ou un vin blanc, forcément cassidain. Ce chauvinisme, aussi charmant soit-il, garantit aux vignerons l’écoulement de la quasi-intégralité de leur production, ce qui les dispense de tout effort. Les millésimes se suivent avec une étonnante régularité comme les jours ensoleillés sur la terrasse de Monsieur Brun.

Pour respecter la tradition, on partagera les bulots à l’apéro trempés dans une mayonnaise relevée. Le plateau se composera ensuite de quelques huîtres (Gillardeau, des vertes de claires, des Isigny) et d’oursins pour appuyer sur la note iodée. Palourdes, moules et crevettes achèveront la décoration et la dégustation. Le magret de canard sauce mandarine impériale et le tartare de daurade aux agrumes suggèrent le goût des cuisines pour les acidulés. Et si les enfants n’aiment pas les coquillages ? Quelque penne sauce au pistou et lamelles de jambon cru et parmesan leur rendront le sourire.

Monsieur Brun

Alors faut-il y aller ? Comme toujours dans ce type d’établissements, les desserts pêchent par manque d’originalité (tatin, mi-cuit chocolat, assiette de fromages, salade de fruits). Pour conserver la saveur incisive des agrumes dessinée par petite touches depuis le début du repas, vous opterez pour une tarte au citron meringuée, parfaite pour accompagner le café. Alors oui on peut y aller pour le service attentionné et prévenant, la direction ayant à cœur d’entretenir la bonne réputation de la maison. Oui pour le site, le confort et la qualité des coquillages et fruits de mer d’une remarquable fraîcheur. Et puis, par les temps qui courent, si on ne va plus au restaurant le soir, il faut les fréquenter au déjeuner. Il s’agit-là de la plus évidente des solidarités avec les plus sérieux.

Chez Monsieur Brun, 2, quai Calendal, 13260 Cassis ; infos au 04 42 01 82 66. Carte à partir de 30 €.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Notez-le

Le premier livre de Mérouan Bounekraf intitulé Accords, Mets et Vannes est sorti ! Chef trentenaire connu depuis sa participation à Top chef en 2018, et actuellement aux côtés de Julia Vignali, sur M6, en 2e partie de soirée du Meilleur Pâtissier, Mérouan est un cuisinier de talent. Il combine sa passion à un sens de humour prononcé, faisant le show et abordant avec légèreté des recettes sérieuses et techniques. Il se présente comme un cuisinier comique et prouve que dans la profession, on peut être très rigoureux et blagueur. L’auteur est aussi un compétiteur dans l’âme qui manie la langue avec talent, panache et humour. Son péché mignon ? Les jeux de mots qui foisonnent dans l’ouvrage. Dans ce livre joyeux, Mérouan retrace son parcours enrichissant et ses rencontres, il raconte ses débuts, passés 5 années durant, dans une brigade conduite à la dure, dont il garde malgré tout de bons souvenirs. C’est un livre bienveillant comptant 35 recettes classiques retravaillées (avocat-crevettes commis d’office, bi-joues de bœuf, poisson-panais ou encore cigar’misu), un cadeau gourmand et drôle qui se fera une jolie place au pied du sapin.

• Accords Mets et Vannes, Larousse Ed. 144 pages, prix : 16, 95 €.