Restaurants en Provence

A Cassis, Casa Roma, la pizza mais en mieux que ça

casa romaLe 21 mai prochain, Aurelio Alicandri et son épouse souffleront la première bougie de Casa Roma, leur « pizzeria » pas comme les autres. Dans une ruelle à peine éloignée du port de Cassis, ce petit local présente une large gamme d’appétissants plateaux de pizzas, une quinzaine de recettes en tout, vendues au poids. Notre pizzaiolo italien revendique des pizzas à la romaine, des pizze à la pâte étonnamment légère, croustillante, « faites avec 800 grammes d’eau pour un kilo de farine, explique Aurelio Alicandri. Ensuite, les temps de maturation de la pâte peuvent durer de 3 à 5 jours ».
Dans les vitrines, les pizze à la croûte très alvéolée respirent de légèreté : « Tout est fait à la main, jamais, jamais de rouleau à pâtisserie sinon on tue le travail de dame Nature » dit Aurelio.
Au retour de la plage, avant l’apéro ou tout simplement en guise de casse-croûte, on s’offre une part de mozza di buffala et champignons, une margerita, une pizza au speck craquant et gorgonzola voire la surprenante recette courgette-parmesan.

La pissaladière aux oignons confits affiche une belle personnalité avec ses anchois et olives noires qui appuient les saveurs, marquent les goûts du sceau d’un caractère affirmé. L’offre en desserts est pauvre mais le tiramisu et la pana cotta sont bons et garantis maison… C’est toujours mieux qu’une offre pléthorique et minable. Les quelques tables sont souvent prises d’assaut et il est plus prudent de réserver si on veut s’asseoir ; le top, ce sont les tables placées devant les vitrines, plus pratiques pour commander sans se lever.
Alors faut-il y aller ? Oui car la qualité et la légèreté des recettes convaincra les plus sceptiques ; les pizzas sont digestes et savoureuses, servies chaudes, craquantes et moelleuses. Oui car on vient ici pour picorer, grignoter et discuter entre potes sans trop se prendre la tête. Oubliez nappes et couverts, on mange avec les doigts comme l’exige la pizza. Et si vous préférez les manger à la maison, un simple réchauffage à la poêle à feu vif fera des miracles. Oui enfin pour la gentillesse et le talent de ce couple qui voit en la pizza un produit noble et populaire à la fois. A Marseille, on ne parle que de ça alors et vous ? Vous en penserez quoi ?

Casa Roma, 5, rue Brémond, 13260 Cassis ; infos au 04 42 82 99 43. De 15 à 20 € environ.

1 Comment

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • MURIEL et Aurélio sont trés sympathiques et servent une pizza excellente ,aux goûts surprenants et variés ,je suis trés malheureuse car je ne peux me rendre à leur invitation ,ils fêtent leur anniversaire :un an d’existence !Bonne continuation et ne changez rien.

Arles

► Céline la camarguaise. Elle s’est fait connaître en chantant les charmes du nomadisme en cuisine mais, finalement, Céline Pham a posé ses valises à Arles, l’été dernier. Suivant à la lettre les conseils de l’ami Armand Arnal qui lui a conseillé l’adresse, face à l’hôtel Voltaire, la cuisinière a jeté son dévolu sur une ancienne chapelle de 1224, ouvrant sa cuisine sur la salle. Fini le pop-uping et les restos éphémères : bistrot à la mi-journée, Inari se fait bistronomique en soirée. En référence à la déesse japonaise du riz et de la fertilité, Inari sert une cuisine inspirée des origines vietnamiennes de Céline. Thon rouge de ligne, aji verde, riz de Camargue soufflé, cébettes, shiso rouge, matcha et huile de sésame expliquent son succès.
Inari, 16, place Voltaire, 13200 Arles ; 09 82 27 28 33. Déjeuner 21, 35 et 41 € ; soirée, 51 €.

Var

Automne des Gourmands.- Le samedi 8 octobre, la 7e édition du festival sera parrainée par Pascal Barandoni, vainqueur d’Objectif Top Chef et chef au Mas du Lingousto. Cette journée mettra à l’honneur la saisonnalité, le terroir local et la découverte du goût. Rendez-vous esplanade Charles De Gaulle où seront installés la cuisine des chefs, le Bar des Gourmands et le marché de producteurs et artisans. L’après-midi, la cuisine accueillera Magali Armando,chef à domicile, et Guillaume Lecomte, chef chez Olives & Beurre Salé à Sanary-sur-Mer. A ne pas manquer non plus, de 10h à 13h, des ateliers peinture avec des ingrédients de cuisine animé par « Avec les mains » (3-6 ans). De 10h à 17h, ateliers sur le recyclage alimentaire et la confection de pâtes de fruits. Toute la journée, commerçants, producteurs et artisans proposeront leurs produits du terroir à savourer sur place ou à emporter. Au déjeuner, les visiteurs savoureront leurs trouvailles à l’espace pique-nique ou dans les restaurants du village.
Samedi 8 octobre 2022 de 10h à 18h au Beausset dans le Var, accès gratuit, infos au 04 94 90 55 10.

Abonne-toi à la newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Marseille

Une mozzarella 100% marseillaise.-  La Laiterie marseillaise reste fidèle à sa vocation pédagogique visant à voir et comprendre comment on fabrique des produits laitiers. Aussi, la boutique s’est-elle dotée d’un laboratoire visible depuis une grande baie vitrée. Nouveauté de la rentrée, la Laitterie lance des ateliers de fabrication de mozzarella et burrata pour adultes. À travers la fabrication de ces deux fromages, toutes les étapes de la transformation fromagère seront abordées et réalisées par les participants. Audelà de l’aspect ludique, c’est une vraie acquisition de savoirfaire qui est proposée : après ces 2 heures d’atelier, chacun repartira avec ses réalisations et un livret récapitulatif. Inscription sur le site web de la Laiterie Marseillaise ou se rendre en boutique !

www.lalaiteriemarseillaise.fr Tarif : 55 € par personne.