Restaurants en Provence

L’épicerie l’Idéal, comme son nom l’indique

Epicerie l'Idéal

Que n’a-t-on pas déjà dit ou écrit sur l’Epicerie l’Idéal de Julia Sammut, sur ce repaire du petit en-cas né au printemps 2016, devenu culte au fil des années ! Les louanges pleuvent au gré des articles et reportages sur la fondatrice de ce concept unique dans la région. Dans une joyeuse ambiance très méditerranéenne, on vient ici, dans son “épicerie” pour trouver la curiosité, le produit rare,  pour casser la croûte avec une mortadelle chiffonnée, une purée d’artichauts à l’huile d’olive, ou se délecter d’un “café noglu”, soit un expresso servi accompagné des biscuits chocolat-noisette cuisinés par la sœur de Julia, Nadia, devenue chantre du sans gluten par nécessité au départ, passion par la suite.

Epicerie l'Idéal

Samedi, c’est jour de fête rue d’Aubagne. A la foule du quartier se mêlent touristes et Marseillais, venus des arrondissements voisins, pour partager le déjeuner. La carte met en valeur le produit, à l’instar de cet exceptionnel jambon de porc noir de Calabre ou de ce grand mix de fromages servis à l’assiette. Le service est souriant et tourbillonnant, toujours souriant. Pour faire patienter, le vin au verre à l’apéritif s’impose, Julia ayant choisi les rouge et rosé de Raimond de Villeneuve Flayosc du château de Roquefort (respectivement Gueule de Loup et le Bon Vivant 2019) à moins que la tentation d’un blanc féminin, le Page Blanche du Clos de l’Ahel (vin de France, 2018) n’ait votre  préférence.

Les suggestions alignent les tentations en mode majoritairement végétarien à l’image des haricots verts croquants-poêlée de girolles crème de pistou ails et noisettes croûtons dorés, un beurek de courge au fromage blanc fouetté au zaatar et salade, une confondante pissaladière aux anchois se Syracuse olives taggiasche-origan grec et un pain au zaatar-thon tunisien câpres et oeufs durs-citron confit et chips de socca.

Epicerie l'Idéal

Pour chaque plat, une destination, pour chaque saveur un nouveau bonheur. Le freekeh (un blé dur récolté vert) est un plat levantin, majoritairement servi en Syrie avec plusieurs viandes (poulet, boeuf, agneau). Ici, Julia le retravaille comme un taboula libanais agrémenté de figues, raisins de Corinthe, herbes fraîches et mélasse de grenade pour l’acidulé. Une belle figure de style qui redonne à un classique un caractère très actuel. La feuilletée briochée garnie de crème de truffe noire est enrichie de noisettes-de chiffonnade de mortadelle ; elle est accompagnée d’une trévise dont l’âpreté contraste avec les saveurs boisées de la noisette et de la truffe, c’est étonnant, appétant et tellement addictif…

Alors faut-il aller manger à l’Epicerie l’Idéal ? Depuis bientôt 5 ans votre religion est faite mais ce cannolo à la ricotta fouettée aux pépites de chocolat, les loukoums de David (à la maison Journo), les tartelettes poires-amandes et crème crue Bordier achèveront de convaincre les plus timides. Le tarte sablée tout chocolat (de la sublissime maison Bonnat) – enfin autre chose que Valrhona !- justifie à elle seule tous les voyages. Et Dieu sait si Julia aime le voyage…

Epicerie l’Idéal, 11, rue d’Aubagne, Marseille 1er ; infos au 09 80 39 99 41. Carte 32 €.

1 commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vienne, capitale impériale

Semaine autrichienne au café de la Banque A l’occasion de la Fête nationale autrichienne le 26 octobre prochain, le Café de la Banque - le plus viennois des cafés marseillais - organise en partenariat avec le Consulat honoraire et sous le parrainage de Son Excellence Michael Linhart ambassadeur d’Autriche en France, une semaine culinaire dédiée aux plats traditionnels autrichiens. Du lundi 25 au vendredi 29 octobre, le Café de la Banque proposera, chaque jour, un plat et un dessert autrichiens différents accompagnés de pains autrichiens (grâce à la boulangerie Backwelt Pilz), de bières ou de vins autrichiens (avec Vini Cultura Austriae). Pour préparer au mieux cette semaine exceptionnelle, le chef cuisinier de l’ambassade d’Autriche à Paris, Patrick Viaene, sera l’invité exceptionnel de la famille Lafargue, afin de transmettre ses recettes et son savoir-faire à la brigade du Café de la Banque.
► Menus, lundi 25 octobre : goulache de bœuf et boulettes en serviette, Tarte « Sacher » ; mardi 26 octobre, fête nationale autrichienne : rôti de porc et boulettes de pommes de terre, gâteau viennois au chocolat ; mercredi 27 octobre : escalope viennoise et pommes de terre persillées, strudel aux pommes ; Jeudi 28 octobre : pointe de culotte de bœuf sauce raifort, crêpe épaisse à la confiture de prunes
Vendredi 29 octobre : goulache de veau et tarte Sacher.
Le Café de la Banque, 24 bd Paul-Peytral, 6e arr., infos au 04 91 33 35 07
Consul honoraire d’Autriche, 58, rue Grignan (Marseille, 1er arr.), infos au 06 42 14 85 58

Abonnez-vous à notre newsletter

15e Fête des saveurs d’automne 100 % Ventoux Dimanche 24 octobre à Sault, de 9h à 18h sur le site arboré de la Promenade se tient la fête des saveurs d’automne, l’un des plus importants marchés de producteurs du Vaucluse ; les produits proposés y sont 100% Ventoux ! Cette 15e édition permet de préparer un hiver savoureux et gourmand. A noter cette année la présence de nouvelles propositions comme les jus de grenades (Malaucène) ou les plants de lavandes bio de Aude (Sault), sans oublier les fromages de chèvres du plateau d’Albion.
Toute la journée à partir de 9h, stands de vente directe des agriculteurs, viticulteurs et artisans du massif, espace livres avec des ouvrages sur le Ventoux et la cuisine méditerranéenne, espace ludique autour des fruits et légumes animé par Interfel, tables pique-nique mises à disposition du public pour déguster les produits gourmands du marché. À 15h et 16h : découverte de la nougaterie Boyer, visite commentée de 40 min. Infos auprès de l'office de tourisme Ventoux Sud à Sault, au 04 90 64 01 21.

Le Bar des Amis à la Vieille Chapelle à Marseille accueille en cuisine le chef argentin Santiago Fuego ; allez-y au déjeuner, vous ne le regretterez pas ! Ces mois d'automne sont bien remplis pour le BDA qui a la joie de renouer avec ses apéros musicaux, ses brunches gourmands et rendez-vous divers. Le 30 octobre, le BDA nous emmène sur la Côte Atlantique avec DJ Marmouille (fameux dj résident de la Coorniche), Captain Daney et Doc Zen pour une sélection food garantie Sud-Ouest. Réservations au 04 91 96 17 62 ou 06 51 97 28 28

Juris Food Lundi 8 novembre, l'association recevra un représentant de l'UMIH des Bouches-du-Rhône qui interviendra sur les questions liées au recrutement dans les métiers de la restauration et de l'hôtellerie. Participation au déjeuner : 29 €. Inscription par mail obligatoire à smlorganisation@gmail.com Le déjeuner aura lieu au New Hôtel of Marseille (bd Charles-Livon, 7e arr, parking du Pharo). Infos auprès de Stéphanie Lieutaud au 06 18 03 60 95