Marseille

► Dîner des mécènes. Pour financer la rénovation de sa statue monumentale, la basilique  de Notre-Dame de la Garde annonce la tenue de plusieurs « Dîners des mécènes » afin de soutenir financièrement cette campagne de travaux. Programme de la soirée : visite privée de la basilique de 19h à 20h + dîner bouillabaisse autour d’une seule grande table de 50 personnes de 20h30 à 23h sur la terrasse des ex-voto avec vue sur le ville (dîner au Restaurant en cas de mauvais temps). Tarif : 100 € TTC – hors boisson. Sur le prix du dîner, 35 € sont reversés à la basilique pour la rénovation de la statue, cette sommes est éligible à un reçu fiscal pour déduction d’impôts. Uniquement sur réservation pour 50 personnes. Caution bancaire demandée de 65 € TTC par personne, annulation gratuite 48 heures à l’avance.
• Réservations : www.lerestaurant-ndg.fr
Deux dates disponibles pour le moment : jeudi 6 juin et jeudi 4 juillet
Pour vos dons à la basilique en vue de sa restauration, cliquer ici

 

Cavaillon

Festival Confit ! 2024 en vue.- La 2e édition du festival confit ! de La Garance (scène nationale de Cavaillon) se déroulera du mercredi 22 au dimanche 26 mai 2024. Le temps d’une semaine, Chloé Tournier et toute l’équipe de la Garance, convient tous les publics à un festival de rencontres et de convivialité hors des sentiers habituels du théâtre. Autour de spectacles et d’expériences inédites, ici inspirées de la Provence de Giono ou là du Liban d’Hiba Najem – une artiste à découvrir d’urgence – tous les sens et les arts sont sollicités : le regard, l’ouïe, la poésie, l’odorat, le goût et le toucher. Cette année, ce sont 4 femmes qui s’emparent du vivant sous toutes ses formes et vont au contact du territoire et des publics à l’image de Vivantes la création portée par la compagnie BRUMES, ou de la randonnée-spectacle de Clara Hédouin « Que ma joie demeure », avec le regard complice du chef Emmanuel Perrodin.
Inscriptions ici.

Suis-nous sur les réseaux

Marseille

Street food festival #4.- Pour cette année olympique, le Street food festival mettra à l’honneur les cuisines du monde. Durant trois jours, près de 50 restaurateurs, artisans de bouche, glaciers, vignerons et brasseurs exerçant tous dans les Bouches-du-Rhône vous feront voyager sur les 5 continents en profitant d’une vue imprenable sur la Méditerranée. Comme en 2023, une programmation musicale sera proposée durant les trois soirées, avec un point d’orgue le vendredi 14 juin pour une programmation exceptionnelle orchestrée par Radio Star. Le Street food festival entre dans la programmation de Marseille Provence Gastronomie imaginée par Provence Tourisme, sous l’impulsion du Département des Bouches-du-Rhône et de la Métropole Aix-Marseille-Provence. Pour limiter les files d’attente sur les stands, les paiements sur l’ensemble du festival se feront uniquement par l’intermédiaire d’une carte bancaire ou d’une carte cashless.
Esplanade de la Major (Marseille, 2e arr.), les 13, 14 et 15 juin de 17h à 1h.

Magazine

Chez Sauveur, la pizzéria mythique de la rue d’Aubagne rachetée

Antoine, Bruno, Toto et Chris, à la tête de Chez Sauveur

La transaction a été officialisée le 1er août dernier : la pizzéria Chez Sauveur, sise rue d’Aubagne, a été vendue. Fabrice Giacalone, l’ancien propriétaire, se concentrera désormais sur son adresse aubagnaise et laisse la place à un quatuor bien connu : Antoine, Bruno, Toto et Chris. Au mois d’octobre 2022, « Bruno était déjà sur le coup » mais s’est fait doubler par un groupe qui voulait reprendre l’enseigne fondée en 1943. Mais l’affaire ne s’est pas faite et voici que les quatre associés, déjà aux commandes de la pizzéria la Bonne Mère (6e), se sont trouvés en position d’acquéreurs. « Entre le vendeur et nous, c’est une histoire de confiance, de relations humaines, il y a eu un bon feeling », reconnaît Toto.
Antoine, Toto et Chris n’ont pas encore 30 ans et ont vu en Bruno un référent, « il nous encadre, c’était bien de s’associer avec lui car il nous apprend plein de choses ».

Le quatuor a préservé son style et ses recettes, « on a conservé le meilleur de nos savoir-faire des deux adresses », dit Antoine. A la carte, des plats de pizzéria comme le vitello tonnato, les aubergines parmesane, les lasagnes ragû italien, la caponata d’aubergines. Côté pizzas, de 13 à 19 €, on se régalera de la Sauveur (tomates san Marzano, mozza di buffala, olives taggiasche), de l’Italienne (sublime association du jambon de parme, de gorgonzola et de mozza fior di latte, photo), de la moit’moit’ et de la régina. Seize recettes en tout qui diffèrent de celles du propriétaire précédent qui aillait sa sauce tomate, à la marseillaise.
Plats faits maison, pizzas cuites au four à bois et desserts comme on doit les manger dans une pizzeria marseillaise : canoli, mousse chocolat, pana cotta et tarte du jour viennent clore un repas complet aux environs de 30 €.

Rôles et tâches ont été distribués : Toto et Antoine resteront à la Bonne Mère, à Vauban. Bruno et Chris animeront la rue d’Aubagne pour un effectif total de 7 personnes en tout. « Nous servons 90 couverts par jour et dans peu de temps, nous mettrons l’accent sur la livraison et l’emporté, promet Bruno. A terme, nous ferons des travaux pour avoir plus d’espace et gagner en confort d’accueil et de travail avec un bel escalier en ligne droite ». Et il se murmure que le « passe à pizzas » et ses deux sonnettes, fromage et anchois, résisteraient aux travaux. A suivre.

Chez Sauveur, 10, rue d’Aubagne, Marseille 1er ; infos au 04 91 54 33 96. Environ 25-30 €.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.