Marseille

► Dîner des mécènes. Pour financer la rénovation de sa statue monumentale, la basilique  de Notre-Dame de la Garde annonce la tenue de plusieurs « Dîners des mécènes » afin de soutenir financièrement cette campagne de travaux. Programme de la soirée : visite privée de la basilique de 19h à 20h + dîner bouillabaisse autour d’une seule grande table de 50 personnes de 20h30 à 23h sur la terrasse des ex-voto avec vue sur le ville (dîner au Restaurant en cas de mauvais temps). Tarif : 100 € TTC – hors boisson. Sur le prix du dîner, 35 € sont reversés à la basilique pour la rénovation de la statue, cette sommes est éligible à un reçu fiscal pour déduction d’impôts. Uniquement sur réservation pour 50 personnes. Caution bancaire demandée de 65 € TTC par personne, annulation gratuite 48 heures à l’avance.
• Réservations : www.lerestaurant-ndg.fr
Deux dates disponibles pour le moment : jeudi 6 juin et jeudi 4 juillet
Pour vos dons à la basilique en vue de sa restauration, cliquer ici

 

Cavaillon

Festival Confit ! 2024 en vue.- La 2e édition du festival confit ! de La Garance (scène nationale de Cavaillon) se déroulera du mercredi 22 au dimanche 26 mai 2024. Le temps d’une semaine, Chloé Tournier et toute l’équipe de la Garance, convient tous les publics à un festival de rencontres et de convivialité hors des sentiers habituels du théâtre. Autour de spectacles et d’expériences inédites, ici inspirées de la Provence de Giono ou là du Liban d’Hiba Najem – une artiste à découvrir d’urgence – tous les sens et les arts sont sollicités : le regard, l’ouïe, la poésie, l’odorat, le goût et le toucher. Cette année, ce sont 4 femmes qui s’emparent du vivant sous toutes ses formes et vont au contact du territoire et des publics à l’image de Vivantes la création portée par la compagnie B R U M E S, ou de la randonnée-spectacle de Clara Hédouin « Que ma joie demeure », avec le regard complice du chef Emmanuel Perrodin.
La sélection du GP
• Atelier cuisine, « vinyles à déguster » pour les 8 ans et plus avec le Studio Mille Feuilles, mardi 21 mai  à 18h30 à la médiathèque de Cavaillon, 60, rue Véran Rousset (gratuit).
• De l’encre et du vin, un atelier d’écriture accompagné d’une dégustation de vins ! Animé par Alexandre Tran autour de deux ou trois thèmes (une photo, une citation, un vers…) pour se lancer dans l’écriture. A partir de 18 ans, mardi 21 mai 19h.
• Dj set Pastaciutta, une performance musicale et culinaire de Floriane Facchini avec Clément Martin. Ce DJ set allie musiques méditerranéennes qui évoquent avec « amore » le goût de la cuisine italienne et préparation de pâtes fraîches à déguster ensemble entre autres joyeusetés. Le mer. 22 mai de 18h30 à 21h30 (gratuit).

Suis-nous sur les réseaux

Villeneuve-lès-Avignon

► 3 chefs – 5 étoiles au Prieuré.- C’est l’histoire de 3 chefs – Christophe Chiavola, chef étoilé du Prieuré, Glenn Viel, chef triplement étoilé à l’Oustau de Baumanière et Grégory Mirer, chef étoilé privé – qui, sous le signe de l’amitié, nous proposent une soirée exceptionnelle au Prieuré de Villeneuve-lès-Avignon. Une cuisine d’instinct, surprenante, inspirée par la nature, épurée, aux multiples saveurs de Provence et d’ailleurs qui fait la part belle au produit : « Dans le ventre d’un calalard » par Glenn Viel, « Le petit bateau, rapide mais pas trop » par Christophe Chiavola, « De la terre à la plume » par Grégory Mirer. Laissez-vous embarquer et vivez une parenthèse gastronomique en 5 plats.
• Menu 6 mains, en 5 plats avec accord mets et vins (380 € -places limitées) le mercredi 22 mai au dîner. Réservation uniquement par téléphone : 04 90 15 90 15.

Marseille

Street food festival #4.- Pour cette année olympique, le Street food festival mettra à l’honneur les cuisines du monde. Durant trois jours, près de 50 restaurateurs, artisans de bouche, glaciers, vignerons et brasseurs exerçant tous dans les Bouches-du-Rhône vous feront voyager sur les 5 continents en profitant d’une vue imprenable sur la Méditerranée. Comme en 2023, une programmation musicale sera proposée durant les trois soirées, avec un point d’orgue le vendredi 14 juin pour une programmation exceptionnelle orchestrée par Radio Star. Le Street food festival entre dans la programmation de Marseille Provence Gastronomie imaginée par Provence Tourisme, sous l’impulsion du Département des Bouches-du-Rhône et de la Métropole Aix-Marseille-Provence. Pour limiter les files d’attente sur les stands, les paiements sur l’ensemble du festival se feront uniquement par l’intermédiaire d’une carte bancaire ou d’une carte cashless.
Esplanade de la Major (Marseille, 2e arr.), les 13, 14 et 15 juin de 17h à 1h.

Art de vivre

L’agriculture urbaine a droit de cité à Marseille fin mai

L'agriculture urbaine a droit de cité à Marseille

Le festival des 48 heures de l’agriculture urbaine revient pour sa 9e édition les 24, 25 et 26 mai prochain dans 35 villes en France, en Belgique, au Luxembourg, en Suisse et, pour la 1ère fois, en République Tchèque. Marseille fait bien sûr partie de la grande boucle. La cité de l’Agriculture, comme tous les ans depuis 2018, coordonnera l’événement local, permettant de consolider et de faire dialoguer le réseau des acteurs de l’agriculture urbaine et de l’alimentation durable à Marseille.
Pour cette nouvelle édition, plus de cinquante structures ont déjà officialisé leur participation. Fermes urbaines, micro-brasseries, restaurateurs, jardins collectifs, maison d’édition, cantines solidaires, pépinières, associations, tiers-lieux, projets artistiques, marchés de producteurs… Autant de structures et d’événements pour faire découvrir l’agriculture urbaine et l’alimentation durable au grand public.

C’est quoi l’agriculture urbaine ? Ce terme regroupe toutes les pratiques agricoles et de jardinage qui ont lieu en ville et autour des villes. Cela va donc bien au-delà des formes professionnelles telles que les fermes urbaines et péri-urbaines, les champignonnières ou les micro fermes maraîchères. L’agriculture urbaine, ce sont aussi des potagers dans les écoles, les pépinières de quartiers, les moutons dans les espaces verts, les jardins, qu’ils soient familiaux ou partagés, les composteurs collectifs, etc. Si l’agriculture urbaine n’a pas vocation à nourrir les villes, elle permet en revanche de reconquérir l’espace urbain et d’autonomiser les habitants afin qu’ils se réapproprient leur alimentation.

On fait quoi pendant 48h ? Ces deux journées sonr une vitrine de l’agriculture urbaine en France et en Europe, organisées depuis 2016 par l’Association française d’agriculture urbaine professionnelle (Afaup). Pendant le festival, les différents acteurs de la transition écologique des villes (collectifs, associations, paysans…) proposent aux habitants une multitude d’activités gratuites (ateliers, visites, projections-débats, conférences et tables rondes, des moments festifs) sur les thèmes de l’agriculture, de l’alimentation durable et de la biodiversité.

Ça apporte quelles solutions ? Face à la 6e extinction de masse, l’agriculture urbaine est un refuge pour la biodiversité et en réponse à la précarité alimentaire qui grandit, elle promeut une alimentation durable, locale et solidaire. Enfin, en plein dérèglement climatique, elle apporte des îlots de fraîcheur et désimperméabilise les sols.

L'agriculture urbaine a droit de cité à Marseille

48h d’agriculture urbaine mais un programme en 3 jours

Une belle quarantaine d’événements sont prévus pendant les trois jours de festival : ateliers pratiques et de sensibilisation, balades et visites de fermes urbaines, conférences et tables rondes, projections, moments festifs etc. La majorité des évènements sont gratuits sur inscription (sauf exception) et tous les détails sont à retrouver sur le site.

EXPO – Toute la journée (9h00-23h) – Sols vivants : les 50 ans de l’hypothèse Gaïa – Librairie Wildproject (1er)
VISITE – 9h30-13h – Visite maraîchère de la ferme Colinéo (14e)
ATELIER – 14h-16h – Atelier cuisine solaire par le Présage, au tiers-lab des Transitions (4e)
RENCONTRE – 14h-18h – Permanence de Terre de Liens au Super Cafoutch (2e)
DÉCOUVERTE – 16h30-17h10 – A la découverte d’une Amap – Les Paniers Marseillais (8e)
ATELIER – 17h-19h – Apéro Compost par l’association Terre 2 mains au Tiers-Lab des Transitions (4e)
VISITE – 17h30-18h30 – Visite de la ferme de l’Étoile (14e)
DÉCOUVERTE – 18h-19h – A la découverte d’une Amap – Les Paniers Marseillais (8e)
VISITE & DÉGUSTATION – 18h-21h – Visite et dégustation à la micro-brasserie de Mars (5e)
PROJECTION – 18h-23h – Projection du film Douce France par le Bureau des Guides du GR2013 (14e)
DÉCOUVERTE – 18h15- 19h30 – A la découverte d’une Amap – Les Paniers Marseillais (5e)
PROJECTION- DÉBAT – 19h-21h – Champs de lutte, semeurs d’utopie – Les Paniers Marseillais (8e)
SOIRÉE D’OUVERTURE – 19h – « Des plantes pour résister : circulation et résilience en Méditerranée » à la
cité de l’Agriculture (1er)

EXPO – Toute la journée (9h-00h00) – Sols vivants : les 50 ans de l’hypothèse Gaïa – librairie Wildproject (1er)
ATELIER – 9h-12h – Initiation à la vannerie avec Dos Marres (6e)
MARCHÉ – 9h-14h – Marché festif à la ferme pédagogique du Roy d’Espagne (9e)
ATELIER – 9h30-10h30 – Initiation à la multiplication des végétaux à la pépinière Mastoc (11e)
VISITE – 9h30-12h – Visite de la ferme florale Fleurs de Marseille, le Grain de la Vallée (11e)
VISITE – 9h30-14h – Portes ouvertes de la ferme du Collet des Comtes (12e)
VISITE – 10h-11h30/ 13h30-15h – Mycotopia, visite de la champignonnière (15e)
RENCONTRE – 10h-12h – Permanence de Terre de Liens au Super Cafoutch (2e)
VISITE – 10h-17h : La Bastide à fruits – portes ouvertes (12e)
MARCHÉ – 10h-18h – Ventes de plants à la pépinière Mastoc (11e)
ATELIER – 10h-18h – En-quête de terres : ateliers botaniques par le bureau des guides – GR2013 (14e)
VISITE – 10h-18h : Journées portes ouvertes de Graines de Soleil (Châteauneuf-les-Martigues)
VISITE & ATELIER – 10h-20h : Visite, ateliers et découverte du Talus (12e)
ATELIER – 10h30-12h / 14h30-16h – Découverte de la construction en brique avec Raz de Terre (11e)
ATELIER – 10h30-12h / 12h30-14h / 14h30-16h – Fabrication de pain au levain – le Grain de la Vallée (11e)
ATELIER – 11h-14h – Une question de goût ? Testez votre palais ! par l’épicerie Racines (3e)
BALADE – 11h-18h30 : Horticulture : découverte des plantes, balades et dégustation au Parc Bortoli (8e)
VISITE & DÉGUSTATION – 12h-15h : Visite et dégustation à la micro-brasserie de Mars (5e)
DÉCOUVERTE – 13h-14h30 – Présentation du processus de torréfaction avec DEEP Coffee (11e)
DEBAT/RENCONTRE – 14h-15h – Conférence sur le sol vivant avec Cultures Permanentes (12e)
BALADE – 14h-15h30 : Balade à la découverte des plantes comestibles ou toxiques du parc Longchamp (4e)
ATELIER – 14h-17h – Jeux autour des plantes avec  cultures permanentes (12e)
ATELIER – 14h30- 15h30 – Confection de minis bouquets fleurs séchées par fleurs de Marseille (11e)
BALADE – 15h-16h- Balade botanique et reconnaissance des plantes avec cultures permanentes (12e)
ATELIER – 15h-22h – La Petite cantine éphémère, repas participatif – plan de A à Z (1er)
DÉBAT – 16h-17h – Comment démarrer un projet en agriculture urbaine ? à la pépinière Mastoc (11e)
ATELIER – 17h-21h : Apprendre la biodiversité avec Germ (6e)
DÉGUSTATION – 18h-19h : Dégustation de bières bio – Zoumaï (6e)
CONCERT – 22h – Trio Loz Akhdar (Basela Abou Hamed et Kader Denedia, Fauve) à la Casa Consolat (1er)

EXPO – Toute la journée (9h- 00h00) – Sols vivants : les 50 ans de l’hypothèse Gaïa – librairie Wildproject (1er)
ATELIER – 9h-17h – API DAYS à la ferme Capri : journée découverte autour de l’apiculture avec Terre Api (15e)
MARCHÉ – 9h30-12h – Vente de bouquets pour la fête des mères à la ferme florale Fleurs de Marseille (11e)
DÉCOUVERTE – 10h-12h – Découverte du compost des jardins collectifs du parc Longchamp (4e)
DÉBAT – 10h-12h30 – Alternatiba Marseille – débats et discussions, la Base Marseille (4e)
BALADE – 11h-16h – Horticulture : découverte des plantes au parc Bortoli (8e)
VISITE – 14h-15h30/ 15h30-17h/ 17h-18h30 – Découverte d’une micro-pépinière urbaine avec la Pépin’Hier (12e)
CONCERT – 21h – Poésie mise en musique par Farid El Ghoul, Mahmoud Darwich à la Casa Consolat (1er)

A lire également : « L’agriculture locale et durable peut-elle répondre à la précarité alimentaire ? »

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.