Magazine

Le Couteau, bientôt un restaurant pour amoureux de la viande rue Sainte

jeremy depieds le CouteauDe son food-truck baptisé non sans humour « le Panier à salade » au Marché Saint-Victor, Jérémy Depieds est sur tous les fronts. Dernier défi en date, l’ouverture d’un nouveau restaurant rue Sainte. En lieu et place de l’ancien resto tunisien « la Goulette », cette nouvelle enseigne aura pour vocation de séduire les amoureux de viande : « Nous avons choisi de travailler avec Cantini Flandin », explique Jérémy Depieds qui, pour l’occasion, s’est associé à Sébastien Messina, et au chef à domicile, Patrick Vella, qui apportera son oeil d’expert à la composition de la carte. « C’est Pam qui s’est chargée de la déco », poursuit Depieds, exhibant une magnifique tête de boeuf en mosaïque rouge miroitée et les couteaux Opinel qui orneront les tables.

« Ce nouveau restaurant s’appellera le Couteau en référence à sa carte très portée sur les viandes, détaille le nouveau propriétaire. Nous servirons des produits sympas, des suggestions avec quelques touches d’originalité et des tarifs raisonnables. Ce sera un rendez-vous cool, sans gant blanc ni chichi » poursuit le jeune entrepreneur. Très régulièrement, chaque quinzaine, l’équipe proposera une sélection de viandes vendues à la coupe « qui seront grillées ou poêlées » assure Depieds. Le Couteau proposera de 30 à 35 places assises pour une surface totale de 83 m2. Une mezzanine a été aménagée et sera destinée à l’accueil de 12 à 14 couverts. La carte des vins a été confiée à Julien Legrand, caviste conseil, « qui déniche des petits producteurs et des trésors rares ». Promis pour « cultiver l’authenticité » et afficher « des tarifs acceptables pour tous », l’ouverture du Couteau apparaît déjà comme l’événement du mois de novembre dans le périmètre Saint-Victor. Ouverture espérée : le 22 novembre.

Le Couteau, 145, rue Sainte, Marseille 7e arr. ; ouverture fin novembre.

Abonnez-vous à notre newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

(Encore) un nouveau directeur aux Roches Blanches. Comme chaque année, l’hôtel restaurant cassidain présente son nouveau directeur. Il s’agit d’Emmanuel Blanchemanche qui a quitté la direction du domaine de Verchant, près de Montpellier, pour Cassis. « Je suis très heureux de me lancer dans ce nouveau projet de vie, de  surcroît dans cet environnement exceptionnel. Pouvoir écrire un nouveau chapitre pour ce lieu mythique est un privilège et j’ai suivi les conseils de Winston Churchill, qui a résidé aux Roches Blanches : pour s’améliorer, il faut changer. Donc, pour être parfait, il faut avoir changé souvent ». Il n’est pas sûr que dans l’hôtellerie et la restauration ces changements perpétuels soient très rassurants pour les clients.

Sébastien Sanjou au château Mentone. Le chef varois rejoint pour l’été le domaine viticole de Mentone et y ouvre « la Table de Mentone ». Dès les beaux jours arrivés, la table est dressée en extérieur, face au vignoble et aux forêts qui le bordent. La ferme-auberge promet de conjuguer convivialité et partage avec des menus d’esprit provençal composés avec les légumes et herbes fraîches du potager, les fruits des vergers, olives de l’oliveraie du domaine et les œufs du poulailler. Viandes et volailles, fromages et charcuteries sont, eux, issus de producteurs locaux. Les vins de la propriété, classés Côtes de Provence bio, accompagnent les menus. En mai et juin, ouverture du mercredi au dimanche au déjeuner et du mercredi au samedi au dîner.
Château Mentone, 401, chemin de Mentone, 83510 Saint-Antonin du Var ; infos au 04 94 04 42 00.