Magazine

Le nouveau "Marché Saint-Victor" ouvrira en décembre

jeremy depieds
Jérémy Depieds est aussi le créateur du food-truck” le Panier à Salades”. C’est lui qui avait racheté le Bistrot Saint-Jacques (angle rues E.-Rostand et Saint-Jacques) en 2008.

EXCLUSIFL’engouement des Marseillais pour l’alimentation de qualité et de proximité ne cesse de s’amplifier. Dernière -excellente- nouvelle en date : l’ouverture imminente d’un marché dans le quartier Endoume-Saint-Victor. Aux commandes de ce nouvel équipement annoncé comme hautement qualitatif : Jérémy Depieds. “Je me suis inspiré du marché San Miguel de Madrid, explique le jeune marseillais. On y trouve tout ce dont on a besoin pour son marché, on s’y retrouve pour boire un café voire manger sur place avec des potes, sur le pouce dans une belle ambiance”. Le concept est simple, presqu’évident : Jérémy Depieds a acquis un magasin, anciennement occupé par une fleuriste, d’une belle surface de quelque 200 mètres carrés. “Là, nous installons 6 commerçants : une épicerie corse, une épicerie espagnole, une fromagerie, un écailler, une rôtisserie et un espace thé-café-chocolats”, énumère le jeune entrepreneur. La force de l’idée ? Proposer des commerces qui n’existent pas dans le quartier et qui viendront en parfaite complémentarité avec le tissu commercial déjà existant, à savoir, des boulangers-pâtissiers, des bouchers-charcutiers, des restaurants, des fleuristes, des marchands de journaux etc.

tasse a café“Mon idée repose sur plusieurs axes : je voulais être complémentaire avec les magasins préexistants, je souhaitais aussi que l’on puisse manger sur place. On peut acheter de la charcuterie, des fromages, des fruits de mer et les manger chez n’importe qui. En buvant un café par exemple !” détaille Jérémy depieds. En un mot : “Il faudra que ça bouge, que ça parle !” Côté cible, les commerçants du futur Marché Saint-Victor voient large : “Elle sera la plus large possible, des grands-mères du quartier en passant par les quadras-quincas qui vivent ou bossent dans le quartier jusqu’aux jeunes qui s’y retrouveront pour un café ou un sandwich”. Et les idées pour faire évoluer le lieu abondent : “Dans un esprit de partage, on pourrait fédérer les commerçants de tout le périmètre afin de financer un service de livraison à domicile ?” suggère Depieds. Ouverture annoncée : la première quinzaine de décembre.

Le Marché Saint-Victor, 33, rue d’Endoume, Marseille 7e arr. ; fermé le lundi.
Ouvert du mardi au samedi de 7h à 14 heures. Mardi et mercredi de 17h30 à 20h30
et jeudi, vendredi et samedi de 17h30 à 22h30.

4 commentaires

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter

Vite lu

La Tournée Sauve ton resto se poursuit dans le 13.- Un bus et une tournée pour soutenir les restaurateurs en difficulté et marquer sa solidarité avec une filière passablement malmenée par la pandémie Covid-19 : l’opération Sauve ton resto ! se poursuit dans les Bouches-du-Rhône. Commandez vos repas à l’avance et venez les récupérer auprès des chefs dans chacune des villes étape : Marseille les 19 et 21 janvier, Allauch le 20 janvier, Aix-en-Provence le 22 janvier, Arles le 23 janvier… Plus d’infos et les détails à lire sur mpgastronomie.fr

Terre Blanche annonce la nomination de Christophe Schmitt au poste de chef des cuisines.- Le Resort de Terre Blanche Hotel Spa Golf Resort 5 étoiles, a nommé Christophe Schmitt au poste de chef pour prendre les rênes des différents restaurants, dont Le Faventia, étoilé au guide Michelin (le guide rigolo qui décerne des étoiles aux restaurants fermés). Christophe Schmitt succèdera ainsi au Chef étoilé et meilleur ouvrier de France, Philippe Jourdin, qui prend sa retraite et dont il était le second, pour perpétuer une cuisine aux saveurs du Sud. Dans la continuité de cette philosophie qui allie tradition et touches innovantes, Christophe Schmitt proposera une cuisiné axée sur les meilleurs produits locaux rendant hommage au terroir. “C’est un honneur pour moi et un très grand défi de succéder à Philippe Jourdin. A Terre Blanche, ce Mof a marqué l’histoire de la gastronomie, et il m’a aussi beaucoup appris. C’est avec beaucoup d’émotion que je lui succède aujourd’hui, plus que jamais conscient des responsabilités qu’il me lègue” a déclaré Christophe Schmitt.