Magazine

Florent Pietravalle, confidences au pied du palais des papes

De Montpellier, où il est né, à Avignon, où il travaille, Florent Pietravalle n’a pas dû aller très loin pour trouver un terrain d’expression à la hauteur de sa passion. Chantre de la cuisine bourgeoise retraitée selon les codes contemporains, le tout jeune papa court le département à la recherche des meilleurs produits. A la tête d’une brigade de 12 personnes, le cuisinier reste modeste et espère séduire. Voici quelques confidences entre deux services pour mieux le connaître…

florent-pietravalleFlorent Pietravalle en cinq mots ce serait…
Gourmand, combatif, curieux, entreprenant et passionné.

Vous avez quel âge ?
Je suis à l’aube de la trentaine : j’aurai bientôt 29 ans.

Votre dernier livre ?
« Le guide du futur papa », je viens d’accueillir mon premier enfant.

Un chef qui vous fascine ?
Pierre Gagnaire qui a été, pendant 4 ans, une véritable locomotive dans mon parcours professionnel. C’est lui qui m’a donné l’envie de me surpasser dans ma technique et dans ma créativité. Ses remarques resteront toujours gravées en moi.

Pourquoi être venu à la Mirande ?
Je partage avec les propriétaires des lieux le goût et la passion des belles choses.

Votre film préféré ?
Pour ce mois-ci, “le Guépard”, après avoir rencontré Claudia Cardinale. J’ai vu le film la semaine dernière…

Avec qui pour aller au restaurant ?
Avec la femme de ma vie.

Le mot d’amour qui vous chavire ?
« Je t’aime »

Votre plat signature ?
Le lièvre à la royale que je m’amuse à décliner au fur et à mesure de mes découvertes culinaires.

Quelle est la personne/personnalité pour laquelle vous avez cuisiné qui vous a le plus marqué ?
Monica Belucci et Vincent Cassel pour l’attraction qu’ils dégageaient ensemble

Votre dernier voyage ?
Rome, j’y ai découvert une gastronomie où le produit de qualité y occupe la première place, j’ai adoré découvrir la culture italienne, où une partie de ma famille puise ses racines…

Votre prochain voyage ?
La rivière Maya au Mexique, afin de découvrir des civilisations et une gastronomie qui me fascinent.

Une mode que vous détestez…
Prendre tous les plats en photos en oubliant de profiter du moment présent.

Le cadeau que vous rêvez de recevoir ?
Mon billet pour le Mexique…

Le Grand Pastis, vous connaissez ?
Evidemment ! Mon premier contact média en tant que chef à la Mirande . Pour cela un grand merci !

Hôtel-restaurant la Mirande, 4, place de l’Amirande à Avignon ; 04 90 14 20 20.
Formules déjeuner 39 € ; dîner 60 €. Carte 80 € environ.

Infos express

Samedi 26 septembre, le restaurant de l’île d’If, Marseille en Face, vous ouvre sa table pour un moment culinaire inédit et unique au pied du château d’If. C’est dans ce lieu chargé d’histoire, face à Marseille et privatisé pour l’occasion que le trio Sébastien Dugast, Romain Nicoli (restaurant Le Môle – Gérald Passedat) accompagnés du cuisinier nomade Emmanuel Perrodin vous propose de vivre une soirée unique autour d’un menu découverte faisant la part belle à l’histoire du lieu et des vins sélectionnés pour l’occasion. Frédéric Presles, invité d’honneur, nous contera un peu d’histoires de Monte-Cristo et d’Alexandre Dumas. Déroulé de la soirée : embarquement au Vieux-Port en direction du château d’If (une navette privée). 18h30 : apéritif au soleil couchant. 19h30 : menu découverte. 22h30 : retour sur Marseille. Tarif : 75 € par personne (incluant apéritif, dîner, vins et navette). Plus d’informations & réservations : romain@lemole-passedat.com / 06 09 55 25 01. Attention, places très limitées.

Samedi 26 septembre journée spéciale “les pieds dans les vignes” à la maison des Vins d’Avignon, sur la place de l’Horloge. Au programme : une matinée pour découvrir la richesse sensorielle des vignobles de la vallée du Rhône par une approche méthodique de la dégustation et un vocabulaire adapté pour percevoir et exprimer les sensations et saveurs. L’après-midi, l’expérience continue dans le vignoble à la rencontre des vignerons et négociants qui font la typicité des vignobles de la vallée du Rhône. De 10h à 17h30. Tarif : 190 €par personne pour la journée. Ce tarif comprend l’initiation à la dégustation, le déjeuner, la visite de 2 domaines viticoles et le transport. Infos auprès de Clémence Durand au 04 90 27 24 00.

Samedi 10 octobre « Plus beau village de France » du nord Vaucluse, Séguret organise toute la journée, une dégustation des vins du village, une découverte de nombreux artistes et créateurs du village, une découverte de boulange à l’ancienne avec démonstration en direct (confection de pains, de brioches et de tartes au sucre à l’ancienne dans le four banal du village). A 10 h, accueil au portail de la Bise pour la remise du programme de la journée. À 10 h, 11 h, 15 h et 18 h : visites guidées du village médiéval au départ du portail de la Bise. Durée environ 1h (3 € par adulte et gratuit pour les mineurs).
10 h 30 et 15 h 30 : atelier « la vie des Abeilles » suivi d’une dégustation des miels bio de Jérôme Busato au château Cohola à Sablet. A 11 h et 16 h : atelier « les 3 goûts de l’huile d’olive en Provence » à l’atelier les 3 Souquets à Séguret.  12 h : dégustation des bières artisanales de Jean-Pierre Meffre de Chante-Grenouille. A 16 h 30 : cooking show sur le thème des Traditions de Séguret avec présentation de plusieurs mini recettes (au restaurant Le Mesclun – durée 1 h, gratuit, 20 personnes max). 17 h 30 : petit historique sur le métier de santonnier avec explication des différentes étapes de création artisanale d’un santon avec Denis Voeux. Plus d’informations au 04 90 46 91 06.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter