Marseille

► Dîner des mécènes. Pour financer la rénovation de sa statue monumentale, la basilique  de Notre-Dame de la Garde annonce la tenue de plusieurs « Dîners des mécènes » afin de soutenir financièrement cette campagne de travaux. Programme de la soirée : visite privée de la basilique de 19h à 20h + dîner bouillabaisse autour d’une seule grande table de 50 personnes de 20h30 à 23h sur la terrasse des ex-voto avec vue sur le ville (dîner au Restaurant en cas de mauvais temps). Tarif : 100 € TTC – hors boisson. Sur le prix du dîner, 35 € sont reversés à la basilique pour la rénovation de la statue, cette sommes est éligible à un reçu fiscal pour déduction d’impôts. Uniquement sur réservation pour 50 personnes. Caution bancaire demandée de 65 € TTC par personne, annulation gratuite 48 heures à l’avance.
• Réservations : www.lerestaurant-ndg.fr
Deux dates disponibles pour le moment : jeudi 6 juin et jeudi 4 juillet
Pour vos dons à la basilique en vue de sa restauration, cliquer ici

 

Cavaillon

Festival Confit ! 2024 en vue.- La 2e édition du festival confit ! de La Garance (scène nationale de Cavaillon) se déroulera du mercredi 22 au dimanche 26 mai 2024. Le temps d’une semaine, Chloé Tournier et toute l’équipe de la Garance, convient tous les publics à un festival de rencontres et de convivialité hors des sentiers habituels du théâtre. Autour de spectacles et d’expériences inédites, ici inspirées de la Provence de Giono ou là du Liban d’Hiba Najem – une artiste à découvrir d’urgence – tous les sens et les arts sont sollicités : le regard, l’ouïe, la poésie, l’odorat, le goût et le toucher. Cette année, ce sont 4 femmes qui s’emparent du vivant sous toutes ses formes et vont au contact du territoire et des publics à l’image de Vivantes la création portée par la compagnie BRUMES, ou de la randonnée-spectacle de Clara Hédouin « Que ma joie demeure », avec le regard complice du chef Emmanuel Perrodin.
Inscriptions ici.

Suis-nous sur les réseaux

Marseille

Street food festival #4.- Pour cette année olympique, le Street food festival mettra à l’honneur les cuisines du monde. Durant trois jours, près de 50 restaurateurs, artisans de bouche, glaciers, vignerons et brasseurs exerçant tous dans les Bouches-du-Rhône vous feront voyager sur les 5 continents en profitant d’une vue imprenable sur la Méditerranée. Comme en 2023, une programmation musicale sera proposée durant les trois soirées, avec un point d’orgue le vendredi 14 juin pour une programmation exceptionnelle orchestrée par Radio Star. Le Street food festival entre dans la programmation de Marseille Provence Gastronomie imaginée par Provence Tourisme, sous l’impulsion du Département des Bouches-du-Rhône et de la Métropole Aix-Marseille-Provence. Pour limiter les files d’attente sur les stands, les paiements sur l’ensemble du festival se feront uniquement par l’intermédiaire d’une carte bancaire ou d’une carte cashless.
Esplanade de la Major (Marseille, 2e arr.), les 13, 14 et 15 juin de 17h à 1h.

Magazine

Florent Pietravalle, confidences au pied du palais des papes

De Montpellier, où il est né, à Avignon, où il travaille, Florent Pietravalle n’a pas dû aller très loin pour trouver un terrain d’expression à la hauteur de sa passion. Chantre de la cuisine bourgeoise retraitée selon les codes contemporains, le tout jeune papa court le département à la recherche des meilleurs produits. A la tête d’une brigade de 12 personnes, le cuisinier reste modeste et espère séduire. Voici quelques confidences entre deux services pour mieux le connaître…

florent-pietravalleFlorent Pietravalle en cinq mots ce serait…
Gourmand, combatif, curieux, entreprenant et passionné.

Vous avez quel âge ?
Je suis à l’aube de la trentaine : j’aurai bientôt 29 ans.

Votre dernier livre ?
« Le guide du futur papa », je viens d’accueillir mon premier enfant.

Un chef qui vous fascine ?
Pierre Gagnaire qui a été, pendant 4 ans, une véritable locomotive dans mon parcours professionnel. C’est lui qui m’a donné l’envie de me surpasser dans ma technique et dans ma créativité. Ses remarques resteront toujours gravées en moi.

Pourquoi être venu à la Mirande ?
Je partage avec les propriétaires des lieux le goût et la passion des belles choses.

Votre film préféré ?
Pour ce mois-ci, « le Guépard », après avoir rencontré Claudia Cardinale. J’ai vu le film la semaine dernière…

Avec qui pour aller au restaurant ?
Avec la femme de ma vie.

Le mot d’amour qui vous chavire ?
« Je t’aime »

Votre plat signature ?
Le lièvre à la royale que je m’amuse à décliner au fur et à mesure de mes découvertes culinaires.

Quelle est la personne/personnalité pour laquelle vous avez cuisiné qui vous a le plus marqué ?
Monica Belucci et Vincent Cassel pour l’attraction qu’ils dégageaient ensemble

Votre dernier voyage ?
Rome, j’y ai découvert une gastronomie où le produit de qualité y occupe la première place, j’ai adoré découvrir la culture italienne, où une partie de ma famille puise ses racines…

Votre prochain voyage ?
La rivière Maya au Mexique, afin de découvrir des civilisations et une gastronomie qui me fascinent.

Une mode que vous détestez…
Prendre tous les plats en photos en oubliant de profiter du moment présent.

Le cadeau que vous rêvez de recevoir ?
Mon billet pour le Mexique…

Le Grand Pastis, vous connaissez ?
Evidemment ! Mon premier contact média en tant que chef à la Mirande . Pour cela un grand merci !

Hôtel-restaurant la Mirande, 4, place de l’Amirande à Avignon ; 04 90 14 20 20.
Formules déjeuner 39 € ; dîner 60 €. Carte 80 € environ.