Magazine

Florent Pietravalle, confidences au pied du palais des papes

De Montpellier, où il est né, à Avignon, où il travaille, Florent Pietravalle n’a pas dû aller très loin pour trouver un terrain d’expression à la hauteur de sa passion. Chantre de la cuisine bourgeoise retraitée selon les codes contemporains, le tout jeune papa court le département à la recherche des meilleurs produits. A la tête d’une brigade de 12 personnes, le cuisinier reste modeste et espère séduire. Voici quelques confidences entre deux services pour mieux le connaître…

florent-pietravalleFlorent Pietravalle en cinq mots ce serait…
Gourmand, combatif, curieux, entreprenant et passionné.

Vous avez quel âge ?
Je suis à l’aube de la trentaine : j’aurai bientôt 29 ans.

Votre dernier livre ?
« Le guide du futur papa », je viens d’accueillir mon premier enfant.

Un chef qui vous fascine ?
Pierre Gagnaire qui a été, pendant 4 ans, une véritable locomotive dans mon parcours professionnel. C’est lui qui m’a donné l’envie de me surpasser dans ma technique et dans ma créativité. Ses remarques resteront toujours gravées en moi.

Pourquoi être venu à la Mirande ?
Je partage avec les propriétaires des lieux le goût et la passion des belles choses.

Votre film préféré ?
Pour ce mois-ci, “le Guépard”, après avoir rencontré Claudia Cardinale. J’ai vu le film la semaine dernière…

Avec qui pour aller au restaurant ?
Avec la femme de ma vie.

Le mot d’amour qui vous chavire ?
« Je t’aime »

Votre plat signature ?
Le lièvre à la royale que je m’amuse à décliner au fur et à mesure de mes découvertes culinaires.

Quelle est la personne/personnalité pour laquelle vous avez cuisiné qui vous a le plus marqué ?
Monica Belucci et Vincent Cassel pour l’attraction qu’ils dégageaient ensemble

Votre dernier voyage ?
Rome, j’y ai découvert une gastronomie où le produit de qualité y occupe la première place, j’ai adoré découvrir la culture italienne, où une partie de ma famille puise ses racines…

Votre prochain voyage ?
La rivière Maya au Mexique, afin de découvrir des civilisations et une gastronomie qui me fascinent.

Une mode que vous détestez…
Prendre tous les plats en photos en oubliant de profiter du moment présent.

Le cadeau que vous rêvez de recevoir ?
Mon billet pour le Mexique…

Le Grand Pastis, vous connaissez ?
Evidemment ! Mon premier contact média en tant que chef à la Mirande . Pour cela un grand merci !

Hôtel-restaurant la Mirande, 4, place de l’Amirande à Avignon ; 04 90 14 20 20.
Formules déjeuner 39 € ; dîner 60 €. Carte 80 € environ.

En bref

Jazz en vignes Pour la 10e édition de Jazz en vignes, Jean-Luc et Elisabeth Dumoutier, propriétaires du domaine de l’Olivette, organisent deux concerts exceptionnels en juillet et août. Précédés par la dégustation de leurs vins accompagnée de produits du terroir, ces deux concerts de jazz auront lieu mercredi 17 juillet (avec Nirek Mokar et ses Boogie Messengers ; un pianiste de 16 ans éblouissant, prodige du Rythm and Blues) et mercredi 7 août 2019 (avec Lluis Coloma , un virtuose du piano, et Sax Gordon, au saxo, avec une fougue et un enthousiasme dévastateurs). Comptez 36 € par personne ; 519, chemin de l’Olivette, le Brûlat, 83330 Le Castellet ; résas au 04 94 98 58 85.

Les Musicales dans les Vignes jusqu’au 30 août, vingt-cinq domaines de renom célèbrent la noblesse du vin en musique avec des concerts uniques au fil de l’été… Des instants musicaux suspendus dans des lieux d’exception. Et il y en a pour tous les goûts : jazz, classique, tango argentin, flamenco, musique tzigane, klemer, russe, etc. Un tour du monde. Infos et inscriptions 06 60 30 32 90 et http://lesmusicalesdanslesvignes.blogspot.com/

Rire en vignes La 6e édition de ce festival épicurien et intimiste sera 100% féminine. Au programme, le 24 juillet, un one woman show désopilant, porté par Doully, personnalité atypique, à la voix particulière et à l’énergie sans faille qui nous raconte, dans “L’addiction c’est pour moi”, son passé en utilisant ses addictions pour en faire une force. Le 25 juillet, Leslie Bevillard, Marie Cécile Sautreau et Vanessa Fery joueront “Et elles vécurent heureuses”, une comédie férocement joyeuse sur les femmes, le bonheur, l’amour, l’amitié… Mais surtout pas sur les contes de fées ! Tarif spectacle : 25 € /personne, 40 € les deux soirées. Château de Saint-Martin, route des Arcs, 83460 Taradeau ; infos au 04 94 99 76 76 et 06 42 10 71 72.

Abonnez-vous à notre newsletter