Mes recettes

La crème budwig aux mandarines de Corse

crème budwigVotre marché pour 1 tasse : une demi banane ; 1 yaourt de brebis ; 2 cuillères à soupe de graines de chia (pour remplacer les flocons d’avoine) ; 1 clémentine  de Corse et, en option, des amandes et des noix broyées à saupoudrer sur la préparation pour apporter un peu de croquant.

On y va : dans un bol, écrasez une demi-banane à l’aide d’une fourchette. Ajoutez le yaourt, et les graines de chia et mélangez le tout.  Épluchez et découpez les quartiers de clémentine en petits morceaux et déposez-les sur le mélange de yaourt et de graines. Il ne reste qu’à déguster. Pour le topping, vous pouvez ajouter à votre crème budwig des noisettes, des cerneaux de noix, des amandes, des graines de courge ou encore de chia !

Bon à savoir : la crème budwig est un repas cru, naturel et froid, composé uniquement de produits frais : graines oléagineuses, laitage maigre, céréales crues, des fruits et de l’huile d’olive première pression à froid. Sa teneur en vitamines et acides gras essentiels comblera vos besoins nutritionnels et énergétiques. A déguster à tout moment de la journée !

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Notez-le

Dîner à 6 mains chez Ippei Uemura En marge du salon Food’in Sud, le chef Ippei Uemura accueille deux chefs Japonnais de renommée internationnale et prépare une soirée haute en couleurs le 28 janvier. Tetsuro Akasaki (médaille d’argent de la coupe du monde Paul Bocuse de pâtisserie et entraîneur de l’équipe du Japon de pâtisserie), Yasuhiro Yoshida (chef exécutif de l’hôtel Marriott d’Osaka) et Ippei Uemura, hôte du dîner promettent “un voyage entre Japon et Provence, un voyage raffiné et gastronomique”. Le 28 janvier, 65, corniche Kennedy (7e arr.) ; infos au 04 91 22 09 33. Paf : 150 € par personne.