Mes recettes

Les crêpes au thé darjeeling

crêpes au théPréparation : 30 min / Cuisson : 30 min / Repos : 30 min 

Votre marché pour 20 à 24 crêpes de 18 à 20 cm de diamètre : 25 cl de thé darjeeling ; 1 orange non traitée ; 30 g de beurre ; 2 cuillerées à soupe de sucre en poudre + un peu pour saupoudrer les crêpes.
Pour la pâte à crêpes : 250 g de farine ; 30 g de sucre en poudre ; 1/2 cuillerée à café de sel ; 3 œufs de poules élevées en plein air ; un demi litre de lait ; un peu d’huile pour la poêle.

On y va : préparer une infusion de thé Darjeeling assez fortement dosée : le thé doit être fort, mais non âcre. Pour cela, « rincer » le thé en versant un peu d’eau dessus, la jeter, et reverser de l’eau. Dans une terrine, mélanger la farine, le sucre et le sel. Creuser un puits. Y casser les œufs et délayer, peu à peu, avec le lait (cette opération peut se faire au mixer ou, mieux, au blender). Lorsque la pâte est lisse et homogène, ajouter le thé tamisé à travers une passette, puis délayer à nouveau. Laver l’orange en la brossant, râper finement son zeste (en réserver un peu pour le décor) et le faire blanchir 1 minute à l’eau bouillante. Egoutter sur du papier absorbant.
Faire fondre le beurre dans une poêle et y jeter les zestes. Les saupoudrer de sucre en poudre et les faire cuire jusqu’à ce qu’ils commencent à dorer. Les ajouter aussitôt à la pâte et bien brasser (ou les mettre dans le mixer contenant la pâte et remixer très vivement : la pâte est alors parfaite avec des tout petits morceaux de zestes qui ne retombent pas au fond). Laisser reposer 30 minutes.

Au bout de ce temps, préparer les crêpes en les faisant cuire comme à l’accoutumée, sans oublier de graisser chaque fois la poêle avec un peu d’huile. Disposer les crêpes au fur et à mesure sur un plat de service en saupoudrant chacune d’elles de sucre en poudre. Procéder ainsi jusqu’à épuisement de la pâte en veillant à bien la brasser à chaque fois, car les zestes d’orange ont tendance à tomber au fond (ce brassage est inutile si la pâte a été mixée). Servir les crêpes chaudes, tièdes ou froides, décorées du zeste d’orange réservé et accompagnées d’un thé darjeeling.

Bonus : la recette des crêpes de Quimper en hommage à Soizec, native de Quimperlé

Photo © Fod/Cedus

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

Le Portugal à Marseille. Dans le cadre de la saison croisée France-Portugal de l’Institut français, les grandes Tables ICI vous proposent de (re)découvrir la cuisine portugaise avec deux événements.
☻ Bacalhau ! Le grand Marché du Portugal adopte les couleurs du Portugal : sélection de vins et spiritueux portugais, les fameuses pasteis de nata, les céramiques typiques et produits d’épiceries fines. Les cheffes Rosario Pinheiro et Jenifer Abrantes mettent à l’honneur la morue en plusieurs déclinaisons, Romain Chartrain (de Azul concept store) proposera des grands classiques de la cuisine portugaise, et Sonia Isidro servira une assiette végétarienne.
• Lundi 4 juillet de 16h à 22 heures à la Friche Belle-de-Mai
­☻ Le lendemain, 5 juillet, participez au grand dîner-barbecue pour 450 personnes ! 80 tables partagées et une vingtaine de barbecues géants seront montés pour cette soirée sur le toit-terrasse de la Friche. Gigantesque. La carte sera élaborée par Rosario Pinheiro, Jenifer Abrantes, Sonia Isidro, Sergio Vaz, Romain Chartrain (de Azul concept store) et Julien Reynouard pour la carte des vins. Le menu sera composé d’une salada de bacalhau com grão de bico, Chips de pele de bacalhau, salada de pimento assado, Pão com chouriço, Frango Assado com piri piri, Arroz Doce, Pudim et Línguas de bacalhau.
• Réservations impératives en cliquant ici.

Du gin en Bib. Le gin de la Distillerie de Camargue, le fameux Bigourdan, est désormais disponible en bag-in-box 3 litres. Et pourquoi un Bib ? Parce que c’est pratique, plus léger, plus facile à stocker, à expédier. C’est écologique, le carton ça se recycle plus facilement que le verre. C’est économique : la preuve : 68 € le litre en bouteille et 185 € le Bib 3 litres. Enfin, protégé de la lumière et de l’oxygène il est moins soumis aux effets de l’oxydation. Et c’est pour qui ? Pour les professionnels de la restauration, du bar, de la nuit, de l’événementiel. Les mariés de l’été, les fêtards, les peinards, les fidèles, les marins à quai, les alpins au chalet, les baigneurs sur le sable.
Dégustation et vente à la Distillerie de Camargue, 12, rue Frédéric-Mistral à Arles. Infos au 06 85 03 71 05.