Art de vivre

Croquorico, le premier resto 100% croque-monsieur vient d’ouvrir à Marseille

croquorico

Sur son site, l’enseigne insiste sur sa conscience eco-environnementale : “Nous privilégions les emballages bio-dégradables en pulpe de canne à sucre ou en amidon de maïs et militons auprès des pouvoirs publics pour qu’ils mettent en place (…) des solutions pour un meilleur traitement des déchets issus de la restauration” #croquoricosengage
Quel point commun y a-t-il entre un sportif de haut niveau épris de hockey sur glace, un coq et quelques fines bouches ? Le croque-monsieur pardi ! C’est l’un des événements foods de cette rentrée marseillaise avec l’ouverture, ce 22 septembre dernier, au palais de la glisse, du premier maillon d’une chaîne de restaurants qui vont faire parler. Croquorico, c’est son nom, a parié sur le croque-Monsieur de qualité, décliné en mode bien français. Le jeune entrepreneur Jonathan Zwikel a imaginé des croque-monsieur aux saveurs typiquement hexagonales, du croque haut-savoyard au basque, en passant par le ch’ti, le provençal et le marseillais. Pas moins de 8 recettes qui sont également déclinées en grandes salades et assorties de soupes pour une offre healthy garantie. “Sous peu, nous proposerons 20 recettes à base des produits du terroir français” souffle Zwikel.

“Mon objectif est de redonner au croque-monsieur ses lettres de noblesse afin qu’à son tour il rivalise de créativité face au cousin américain, le hamburger”, explique le belgo-franco-canadien, ex-membre de l’équipe de France de hockey-sur-glace de 1996 à 2009. Pour ce faire, Zwikel a demandé à la cuisinière Georgiana d’imaginer des recettes et au roi des boulangers, Benoît Fradette, le Farinoman fou aixois, de lui concocter une recette exclusive de pains taillés sur mesure. Un savoureux exemple ?  Jeannot le croque-monsieur marseillais se compose d’un filet de cabillaud frais, safran, emmental et sa béchamel à l’ail maison, dans un délicieux pain à l’encre de seiche.

Le décor du tout premier restaurant, luminaires et assises, en bleu, blanc et rouge de la marque marseillaise boboboom, signe le caractère bien français du concept. Au gré des semaines à venir, de nouvelles recettes compléteront une offre déjà alléchante. Surfant sur la vague d’un succès annoncé, Jonathan Zwikel annonce aussi l’ouverture prochaine d’une deuxième enseigne place Lulli. Décidément, rien n’arrête le coq !

Palais de la glisse-omnisports, 12, boulevard Fernand-Bonnefoy, Marseille 10e. Dans quelques mois, place Lulli, 1er arr.

Photo Trait simple

Vite lu

Les Grandes Tables à lire ! Les grandes Tables (réseau de restaurants à Marseille, Calais, Clermont-Ferrand) viennent d’éditer un livret titré 10+4. Ce 10+4 relate les trois dernières années  marseillaises d’aventures culinaires et artistiques qui s‘inscrivent dans la continuité de cette entreprise initiée en 2006 : raconter les cuisines dans leurs diversités et leurs actualités.
À Marseille à la Friche Belle-de-Mai, à La Criée Théâtre national et au Zef-scène nationale, à Calais au Channel-scène nationale et enfin à Clermont-Ferrand à La Comédie-scène nationale, les grandes Tables dialoguent avec les lieux culturels où elles sont installées et avec leurs territoires. Elles y conduisent des projets culinaires et y inscrivent la cuisine comme une discipline artistique à part entière, qui s’épanouit dans les conversations avec les autres arts. Ce 10+4 vous permettra tout à la fois de découvrir cette belle enseigne et tout ce que ses équipes ont fait toutes ces années avec la très modeste participation du Grand Pastis. A télécharger ici.

jeremy julien au Culti

Le Matière Brut investit le Culti C’est l’un des événements annoncés de l’été prochain : l’équipe du Matière Brut, conduite par Jérémy Julien, annonce son arrivée au sein même du bar-tabac du Roucas-Blanc (Marseille, 7e arr). Avec un vaste jardin, le Culti jouit d’un magnifique espace pour servir déjeuner et dîners dans une ambiance cool comme les aime Jérémy et en totale adéquation avec son répertoire culinaire. On vous en parle dès que la réouverture des restaurants (au moins des terrasses) sera effective.

Cassis, les volets rouges certifiés vert Arnaud et Cédric sont fiers et heureux d’annoncer le changement d’identité de leur maison : l’hôtel du Joli Bois devient l’hôtel les Volets Rouges – Cassis. Le duo a a profité de l’hiver pour se livrer à de nombreuses rénovations “afin de vous apporter toujours plus de confort, de quiétude dans notre bulle de nature au cœur du parc national des calanques, assurent-ils. Et d’ajouter : – Nous venons d’être certifiés par l’écolabel international Clef Verte, ce qui fait de nous le premier hôtel de Cassis à recevoir un écolabel”. Hôtel Les Volets Rouges – Cassis, D559 – route de la Gineste, 13260 Cassis ; infos au 04 42 01 02 68.