Marseille

► Dîner des mécènes. Pour financer la rénovation de sa statue monumentale, la basilique  de Notre-Dame de la Garde annonce la tenue de plusieurs « Dîners des mécènes » afin de soutenir financièrement cette campagne de travaux. Programme de la soirée : visite privée de la basilique de 19h à 20h + dîner bouillabaisse autour d’une seule grande table de 50 personnes de 20h30 à 23h sur la terrasse des ex-voto avec vue sur le ville (dîner au Restaurant en cas de mauvais temps). Tarif : 100 € TTC – hors boisson. Sur le prix du dîner, 35 € sont reversés à la basilique pour la rénovation de la statue, cette sommes est éligible à un reçu fiscal pour déduction d’impôts. Uniquement sur réservation pour 50 personnes. Caution bancaire demandée de 65 € TTC par personne, annulation gratuite 48 heures à l’avance.
• Réservations : www.lerestaurant-ndg.fr
Deux dates disponibles pour le moment : jeudi 6 juin et jeudi 4 juillet
Pour vos dons à la basilique en vue de sa restauration, cliquer ici

 

Cavaillon

Festival Confit ! 2024 en vue.- La 2e édition du festival confit ! de La Garance (scène nationale de Cavaillon) se déroulera du mercredi 22 au dimanche 26 mai 2024. Le temps d’une semaine, Chloé Tournier et toute l’équipe de la Garance, convient tous les publics à un festival de rencontres et de convivialité hors des sentiers habituels du théâtre. Autour de spectacles et d’expériences inédites, ici inspirées de la Provence de Giono ou là du Liban d’Hiba Najem – une artiste à découvrir d’urgence – tous les sens et les arts sont sollicités : le regard, l’ouïe, la poésie, l’odorat, le goût et le toucher. Cette année, ce sont 4 femmes qui s’emparent du vivant sous toutes ses formes et vont au contact du territoire et des publics à l’image de Vivantes la création portée par la compagnie BRUMES, ou de la randonnée-spectacle de Clara Hédouin « Que ma joie demeure », avec le regard complice du chef Emmanuel Perrodin.
Inscriptions ici.

Suis-nous sur les réseaux

Marseille

Street food festival #4.- Pour cette année olympique, le Street food festival mettra à l’honneur les cuisines du monde. Durant trois jours, près de 50 restaurateurs, artisans de bouche, glaciers, vignerons et brasseurs exerçant tous dans les Bouches-du-Rhône vous feront voyager sur les 5 continents en profitant d’une vue imprenable sur la Méditerranée. Comme en 2023, une programmation musicale sera proposée durant les trois soirées, avec un point d’orgue le vendredi 14 juin pour une programmation exceptionnelle orchestrée par Radio Star. Le Street food festival entre dans la programmation de Marseille Provence Gastronomie imaginée par Provence Tourisme, sous l’impulsion du Département des Bouches-du-Rhône et de la Métropole Aix-Marseille-Provence. Pour limiter les files d’attente sur les stands, les paiements sur l’ensemble du festival se feront uniquement par l’intermédiaire d’une carte bancaire ou d’une carte cashless.
Esplanade de la Major (Marseille, 2e arr.), les 13, 14 et 15 juin de 17h à 1h.

Art de vivre

Croquorico, le premier resto 100% croque-monsieur vient d’ouvrir à Marseille

croquorico

Sur son site, l’enseigne insiste sur sa conscience eco-environnementale : « Nous privilégions les emballages bio-dégradables en pulpe de canne à sucre ou en amidon de maïs et militons auprès des pouvoirs publics pour qu’ils mettent en place (…) des solutions pour un meilleur traitement des déchets issus de la restauration » #croquoricosengage
Quel point commun y a-t-il entre un sportif de haut niveau épris de hockey sur glace, un coq et quelques fines bouches ? Le croque-monsieur pardi ! C’est l’un des événements foods de cette rentrée marseillaise avec l’ouverture, ce 22 septembre dernier, au palais de la glisse, du premier maillon d’une chaîne de restaurants qui vont faire parler. Croquorico, c’est son nom, a parié sur le croque-Monsieur de qualité, décliné en mode bien français. Le jeune entrepreneur Jonathan Zwikel a imaginé des croque-monsieur aux saveurs typiquement hexagonales, du croque haut-savoyard au basque, en passant par le ch’ti, le provençal et le marseillais. Pas moins de 8 recettes qui sont également déclinées en grandes salades et assorties de soupes pour une offre healthy garantie. « Sous peu, nous proposerons 20 recettes à base des produits du terroir français » souffle Zwikel.

« Mon objectif est de redonner au croque-monsieur ses lettres de noblesse afin qu’à son tour il rivalise de créativité face au cousin américain, le hamburger », explique le belgo-franco-canadien, ex-membre de l’équipe de France de hockey-sur-glace de 1996 à 2009. Pour ce faire, Zwikel a demandé à la cuisinière Georgiana d’imaginer des recettes et au roi des boulangers, Benoît Fradette, le Farinoman fou aixois, de lui concocter une recette exclusive de pains taillés sur mesure. Un savoureux exemple ?  Jeannot le croque-monsieur marseillais se compose d’un filet de cabillaud frais, safran, emmental et sa béchamel à l’ail maison, dans un délicieux pain à l’encre de seiche.

Le décor du tout premier restaurant, luminaires et assises, en bleu, blanc et rouge de la marque marseillaise boboboom, signe le caractère bien français du concept. Au gré des semaines à venir, de nouvelles recettes compléteront une offre déjà alléchante. Surfant sur la vague d’un succès annoncé, Jonathan Zwikel annonce aussi l’ouverture prochaine d’une deuxième enseigne place Lulli. Décidément, rien n’arrête le coq !

Palais de la glisse-omnisports, 12, boulevard Fernand-Bonnefoy, Marseille 10e. Dans quelques mois, place Lulli, 1er arr.

Photo Trait simple

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.