Magazine

Damien Rodière, DG Europe Ouest TheFork : « Il y a une dynamique incroyable à Marseille »

Lundi 22 novembre prochain, le site de réservation en ligne TheFork, en partenariat avec l’Office métropolitain de Tourisme et des Congrès de Marseille, célébrera la deuxième édition des TheFork awards au palais de la Bourse. Damien Rodière, représentant Europe du site de réservation en ligne TheFork, explique pourquoi la société a fait le choix de Marseille.

Damien Rodière
Damien Rodière directeur général TheFork pour l’Europe de l’Ouest

Le Grand Pastis : Pourquoi avez-vous choisi Marseille pour y célébrer la 2e édition des TheFork Awards 2021 ?
Damien Rodière : La première cérémonie a eu lieu à Paris en 2019, un choix évident puisque c’est la ville où nous sommes nés et ce fut un événement très fort pour nous. Mais notre gastronomie est loin d’être parisienne, la France est riche d’une histoire gastronomique avec des régions au patrimoine culinaire très riche. En nous délocalisant à Marseille on a voulu révéler toutes les découvertes que notre communauté fait chaque année un peu partout.

Le G.P. : Et Marseille symbolisait tout celà ?
D.R. : Depuis quelques années, il y a une dynamique incroyable dans cette ville, et puis il y a eu 2019 année de la gastronomie en Provence. Nous avons voulu nous inscrire dans un mouvement, participer à fond à ce boom. Ici, les chefs marquent leur territoire, il y a une mise en valeur des produits et de leur diversité. Rappelons que cet été 2021 a été exceptionnel à Marseille, oui vraiment cette ville a un vrai potentiel.

Le G.P. : Que répondrez-vous à ceux qui diront ‘encore un énième prix’ ?
D.R. : Notre métier consiste à établir des passerelles entre le consommateur et le restaurateur et nous ne souhaitons nous comparer à personne. Notre volonté est de révéler les jeunes adresses qui se démarquent auprès du grand public et c’est une démarche nouvelle car jusqu’ici, les prix sont essentiellement attribués à des valeurs consacrées. Notre démarche sort un peu du bois : ce sont les “grands” chefs qui pointent les nouvelles adresses et ce sont ensuite les clients qui votent. Il y a une cohérence absolue avec notre mission première.

Le G.P. : Le client a donc le dernier mot ?
D.R. : Nous sommes forts d’une communauté de chefs et de clients ; qui mieux qu’eux peut valider la pertinence de la sélection qui sera dévoilée lundi 22 novembre à Marseille, qui mieux qu’eux peut pointer du doigt les jeunes talents et les nouvelles adresses ?

“Nous, on parle du restaurant dans sa globalité, on parle de l’expérience client, du cadre, de l’accueil, de l’ambiance car le seul chef ne fait pas tout”

Damien Rodière

Le G.P. : Le restaurant est-il en bonne santé ?
D.R. : Tout dépend de quels restos on parle. Le secteur a été très chahuté ces derniers mois, nous traversons une période compliquée avec beaucoup de frustrations. Il y a beaucoup de gens qui quittent la profession, 120 000 emplois sont à pourvoir, c’est colossal ! Il y a une réelle prise de conscience de la réalité des conditions de travail et il y a de grand enjeux auxquels il faudra répondre. Je pense que le restaurant n’est pas malade mais traverse un temps de transition. La Covid a surligné les problèmes du métier et peu à peu, on esquisse des solutions. On sortira de tout ça plus forts.

La soirée se déroulera au palais de la Bourse sur invitations et sera co-présentée par Pierre Psaltis fondateur du Grand Pastis. Pour tout savoir sur son déroulement, rendez-vous ici.

Le G.P. : Vous évoquez également les “nouveaux restaurateurs” qui sont -ils ?
D.R. : Les clients ne vont au restaurant que pour se nourrir. Ils y vont pour y vivre un moment et une expérience complète. Le restaurant est devenu lieu de fête, de convivialité et de vie. Le client est de plus en plus digital, il veut réserver en un instant, il veut trouver toutes les réponses aux questions qu’il se pose sur un établissement, il ne veut plus passer son temps à téléphoner. Quand vous avez un temps limité pour manger, vous ne voulez pas attendre une note 15 minutes, vous voulez payer tout de suite. Le client doit être ras-su-ré. Et de la recherche d’une table jusqu’au départ du client, le restaurateur est désormais responsable de tout. Grâce à nos services, le restaurateur ne perd plus de temps sur les détails et peut améliorer la globalité du temps passé chez lui.

Le G.P. : Et vous, vous aimez Marseille ?
D.R. : Moi, je suis originaire de l’autre Sud, à l’ouest  et j’ai découvert cette ville en 2019 lors de la tournée Tous au Restaurant et j’ai été frappé par une ville très vivante, en perpétuelle ébullition, j’adore ça. A Marseille, on s’intéresse autant aux petits restos de quartier qu’aux grands restaurants renommés. Une expérience, un service, une relation avec le chef, c’est ça qui m’attire et à Marseille, je suis servi.

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suis-nous sur les réseaux

Marseille

Le top pâtissier Avec une humilité qu’on ne rencontre que dans les milieux du sport et de la gastronomie, La Liste 1000 se vante de dresser la plus grande sélection gastronomique au monde, restaurants et pâtisseries confondus, pour les voyageurs gourmands. Rien que ça. Pour la première fois donc cette année, La Liste a dressé le top 1000 des meilleures pâtisseries dans 60 pays parmi lesquelles on retrouve les Marseillais de Oh Faon et les Bricoleurs de Douceurs. Même si le classement est tarte, on est très content pour eux.
Dimanche 2 octobre prochain, l’équipe de Mensa nous donne rendez-vous sur l’île Degaby, lieu d’exception privatisé pour l’occasion. C’est sur cette île d’Endoume, située à 300m des côtes et aux vues imprenables sur la cité phocéenne, les îles du Frioul et la grande Bleue, que la table sera dressée pour un festin aux couleurs de la mer. De 11h30 à 12h30, embarquement sur le Vieux-Port ; de 12h30 à 15h30, apéritif et dégustation de vins à discrétion (menu en 4 services). De 15h30 à 17h, retour, sieste sur transats ou baignade. Tarif : 95 € par personne.
Pour toute question, téléphonez à Romain, au 06 09 55 25 01

Une mozzarella 100% marseillaise.-  La Laiterie marseillaise reste fidèle à sa vocation pédagogique visant à voir et comprendre comment on fabrique des produits laitiers. Aussi, la boutique s’est-elle dotée d’un laboratoire visible depuis une grande baie vitrée. Nouveauté de la rentrée, la Laitterie lance des ateliers de fabrication de mozzarella et burrata pour adultes. À travers la fabrication de ces deux fromages, toutes les étapes de la transformation fromagère seront abordées et réalisées par les participants. Audelà de l’aspect ludique, c’est une vraie acquisition de savoirfaire qui est proposée : après ces 2 heures d’atelier, chacun repartira avec ses réalisations et un livret récapitulatif. Inscription sur le site web de la Laiterie Marseillaise ou se rendre en boutique !
www.lalaiteriemarseillaise.fr Tarif : 55 € par personne.