Mes recettes

Daurade en coque de sel aux arômes de citron et fenouil

Préparation : 20 min / Cuisson : 25 min

Votre marché pour 2 personnes : une petite daurade d’environ 1,450 kg vidée mais pas écaillée (demandez à votre poissonnier) ; 1 kg de gros sel de Camargue ou de Guérande type Le Guérandais ; 1 cuil. à soupe de graines de fenouil ; la moitié d’un fenouil + 3 ou 4 tiges de fenouil ; 120 g d’algues (1 petite boîte de laitue de mer ou de dulce) ; 1 citron et du poivre.

daurade en croute de selOn y va : préchauffez le four à 200 °C (th. 7). Dans un moulin à café ou un petit hachoir, mixez les graines de fenouil puis mélangez-les avec la moitié du gros sel. Dessalez les algues dans 2-3 eaux différentes. Recouvrez une plaque à four de papier cuisson. Étalez une bonne couche à peine plus grande que le poisson. Saupoudrez de mélange sel fenouil. Tranchez finement le fenouil à la mandoline. Avec du papier absorbant, séchez la daurade, avant de la farcir avec les tiges et les tranches de fenouil puis de l’envelopper dans les algues. Posez-la sur le sel, puis recouvrez-la avec le reste du mélange sel fenouil. Le poisson doit être totalement entouré par le sel. Aspergez avec un peu d’eau pour solidifier la croûte. Enfournez 25 minutes. Retirez du four, cassez la croûte de sel doucement avec un couteau. Utilisez un pinceau à pâtisserie pour retirer les cristaux de sel. Sortez le poisson délicatement, retirez les algues, la peau et les nageoires. Servez accompagné de morceaux de citron et d’une pincée de poivre. Pour accompagner la daurade, coupez des petites pommes de terre rattes du Touquet AOP en deux dans le sens de la longueur et enfournez-les avec le poisson.

Bonne idée : en saison, préparez de la salicorne ; passez-la dans une poêle chaude 2 min avec une grosse noix de beurre. On trouve la laitue de mer et le dulce dans les magasins bio.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En bref

Jazz en vignes Pour la 10e édition de Jazz en vignes, Jean-Luc et Elisabeth Dumoutier, propriétaires du domaine de l’Olivette, organisent deux concerts exceptionnels en juillet et août. Précédés par la dégustation de leurs vins accompagnée de produits du terroir, ces deux concerts de jazz auront lieu mercredi 17 juillet (avec Nirek Mokar et ses Boogie Messengers ; un pianiste de 16 ans éblouissant, prodige du Rythm and Blues) et mercredi 7 août 2019 (avec Lluis Coloma , un virtuose du piano, et Sax Gordon, au saxo, avec une fougue et un enthousiasme dévastateurs). Comptez 36 € par personne ; 519, chemin de l’Olivette, le Brûlat, 83330 Le Castellet ; résas au 04 94 98 58 85.

Les Musicales dans les Vignes jusqu’au 30 août, vingt-cinq domaines de renom célèbrent la noblesse du vin en musique avec des concerts uniques au fil de l’été… Des instants musicaux suspendus dans des lieux d’exception. Et il y en a pour tous les goûts : jazz, classique, tango argentin, flamenco, musique tzigane, klemer, russe, etc. Un tour du monde. Infos et inscriptions 06 60 30 32 90 et http://lesmusicalesdanslesvignes.blogspot.com/

Rire en vignes La 6e édition de ce festival épicurien et intimiste sera 100% féminine. Au programme, le 24 juillet, un one woman show désopilant, porté par Doully, personnalité atypique, à la voix particulière et à l’énergie sans faille qui nous raconte, dans “L’addiction c’est pour moi”, son passé en utilisant ses addictions pour en faire une force. Le 25 juillet, Leslie Bevillard, Marie Cécile Sautreau et Vanessa Fery joueront “Et elles vécurent heureuses”, une comédie férocement joyeuse sur les femmes, le bonheur, l’amour, l’amitié… Mais surtout pas sur les contes de fées ! Tarif spectacle : 25 € /personne, 40 € les deux soirées. Château de Saint-Martin, route des Arcs, 83460 Taradeau ; infos au 04 94 99 76 76 et 06 42 10 71 72.

Abonnez-vous à notre newsletter