Magazine

Chez O’grill, l’art de la grillade avec vue sur Vaison-la-Romaine

grillIl aura fallu 3 ans et demi pour mener à bien leur projet mais le résultat en vaut la peine : Gaëlle et Philippe Zemour viennent d’inaugurer le O’grill, un restaurant de grillades avec vue dominante sur Vaison-la-Romaine. « Nous sommes situés dans l’axe du château, dans un périmètre classé et nous avons travaillé main dans la main avec les bâtiments et les archéologues de France » raconte Philippe Zemour. Voilà tout juste 6 ans que le couple accueillait ses premiers clients au Bistro du O promettant à ces derniers « une exploration du terroir en rassemblant le meilleur de la Provence ». Les années sont passées, le cuisinier et son épouse ont développé et segmenté leur offre : la carte du Bistro du O est concise avec une vocation gastronomique, le O’grill promet, lui, de beaux produits grillés au feu de bois et apprêtés avec simplicité. « Les deux tables sont complémentaires et répondent aux envies de l’instant » explique le cuisinier qui dirige désormais, avec Gaëlle, une équipe de treize personnes.

grill
La pavlova coco aux fruits exotiques

Chez O’grill, la salle est ceinte de larges baies ouvrant sur la campagne, les toitures du village et l’Ouvèze. Prime a été donnée aux matières naturelles faisant écho à une carte de grillades, langouste ou homard, côte de cochon du Ventoux miel-romarin, andouillette de Lauris, côte de boeuf charolais-sauce tartare, pavé de poisson sauvage-sauce vierge-râpée de citron vert. Crudités anchoïade, coquillages en papillote à la braise, salade de tomates-burratina et huile d’olive complètent l’offre. « Il s’agit d’une cuisine certes plus simple mais qui repose sur la qualité des produits » assure le chef. Parallèlement à cette nouvelle offre, le couple gère 3 chambres d’hôtes qui ont été décorées dans le goût du moment, dans une belle maison aux lourds murs de pierre, au chaleureux sol de tomettes et lourdes poutres en bois massif. Une offre globale proposant le gîte et le couvert, Philippe Zemour en vient à confesser que « d’ici quelques mois, nous donnerons un nom générique à cet ensemble… Peut-être l’appellera-t-on les Maisons du O’ ? ». Pour l’heure, la clientèle touristique, majoritairement étrangère, découvre Vaison-la-Romaine. « En hiver, nous accueillons essentiellement des locaux » tempère celui qui, tour à tour, a appris le métier auprès de Serge Chenet, Jacques et Laurent Pourcel ou Hélène Darroze. La cuisine du O’grill commence à s’agiter, les tables sont tirées, le service et le spectacle peuvent commencer…

Bistro du’O, rue Gaston-Gévaudan, 84110 Vaison-la-Romaine, infos au 04 90 41 72 90. Menus : 28 € (hors juil-août), 43, 53, 73 €.
Chambres du’O, rue Gaston-Gévaudan, 84110 Vaison-la-Romaine, infos au 04 90 41 72 90. De 110 à 130 €, petit-déjeuner compris.
O’grill, rue Gaston-Gévaudan, 84110 Vaison-la-Romaine, infos au 04 90 28 84 08. Formule : 30 € ; carte à partir de 40/50 €.

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

Le Val labellisé. Avec l’aide du conservatoire méditerranéen, le maire de la commune du Val dans le Var, Jérémy Guiliano, vient de lancer un programme de préservation du Boussarlu, une variété endémique d’oliviers menacée de disparition. Pour un montant de 4 000 €, en plus de fonds européens, le maire veut reconnecter sa population avec ses oliviers et relancer toute une filière. Et pour commencer, le Val vient d’être labellisé « commune oléicole de France ».

(Encore) un nouveau directeur aux Roches Blanches. Comme chaque année, l’hôtel restaurant cassidain présente son nouveau directeur. Il s’agit d’Emmanuel Blanchemanche qui a quitté la direction du domaine de Verchant, près de Montpellier, pour Cassis. « Je suis très heureux de me lancer dans ce nouveau projet de vie, de  surcroît dans cet environnement exceptionnel. Pouvoir écrire un nouveau chapitre pour ce lieu mythique est un privilège et j’ai suivi les conseils de Winston Churchill, qui a résidé aux Roches Blanches : pour s’améliorer, il faut changer. Donc, pour être parfait, il faut avoir changé souvent ». Il n’est pas sûr que dans l’hôtellerie et la restauration ces changements perpétuels soient très rassurants pour les clients.

Sébastien Sanjou au château Mentone. Le chef varois rejoint pour l’été le domaine viticole de Mentone et y ouvre « la Table de Mentone ». Dès les beaux jours arrivés, la table est dressée en extérieur, face au vignoble et aux forêts qui le bordent. La ferme-auberge promet de conjuguer convivialité et partage avec des menus d’esprit provençal composés avec les légumes et herbes fraîches du potager, les fruits des vergers, olives de l’oliveraie du domaine et les œufs du poulailler. Viandes et volailles, fromages et charcuteries sont, eux, issus de producteurs locaux. Les vins de la propriété, classés Côtes de Provence bio, accompagnent les menus. En mai et juin, ouverture du mercredi au dimanche au déjeuner et du mercredi au samedi au dîner.
Château Mentone, 401, chemin de Mentone, 83510 Saint-Antonin du Var ; infos au 04 94 04 42 00.