Carnet de cave

Domaine de l’Olivette, un superbe rouge 2013 pour une table élégante

Domaine de l'OlivetteJean-Luc Dumoutier n’est pas un héritier, il est le dépositaire d’une terre où l’on cultive la vigne depuis 250 ans. Le domaine de l’Olivette se transmet dans cette même famille depuis quatre générations, c’est dire si on maîtrise les exigences du mourvèdre, le cépage star de l’appellation bandol. Sur les quelque 55 hectares de la propriété, sur des coteaux en restanques à la façon d’un arc de cercle, le mourvèdre a trouvé une terre de prédilection, brûlant sous le soleil pour parvenir à sa nécessaire maturité. Le rouge 2013 est typique de la production du domaine : issu d’un assemblage mourvèdre (80%) pour la structure et la puissance, grenache (15%) pour la rondeur et l’élégance, carignan et syrah. Dumoutier conduit ses vignes en agriculture raisonnée, il a proscrit pesticides et engrais organiques. Il limite également ses rendements à 37 hectolitres à l’hectare pour intensifier les arômes, conserver la plénitude et la richesse de son vin. D’une belle robe pourpre profond, le rouge 2013 sera servi à 17°C pour exalter ses arômes de fruits rouges bien mûrs (mûre), de réglisse, de sous-bois et d’épices. Les tanins sont fins, la bouche est pleine, longue et persistante soutenue par une belle structure. On servira ce 2013 sur des viandes braisées, sur des plats provençaux de caractère comme une daube-pommes vapeur. Vin de moyenne garde, il attendra sagement en cave l’automne et les repas de retour de chasse, l’hiver avec des plats de gastronomie.

Domaine de l’Olivette, rouge de tradition 2013, prix départ cave : 19,50 euros les 75 cl.
519, chemin de l’Olivette-le Brulât, 83330 Le Castellet ; infos au 04 94 985 885.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

En bref

Le grand marché de la friche sera poulpesque A chaque nouvelle saison, les grands marchés mettent en vedette un produit et le lundi 7 octobre, pour la session d’automne, le poulpe fera l’objet de toutes les attentions. Ce soir-là, 40 producteurs de la région seront présents (fruits et légumes d’automne, des fromagers, viande de volaille et de bœuf, du vin et du pain, des épices et des infusions, des herbes aromatiques ainsi que du poulpe frais, séché, fumé, en conserve…)
En cuisine, Philippe Ivanez (Les Jnoun Factory / Gargantuart) cuisinier, artiste, plasticien et photographe fera chanter les supions, encornets, seiches sur sa plancha accompagnés de panisses frites nappées de black (encre de seiche, wasabi) ou orange mayo (paprika basque fumé). La brigade des grandes Tables préparera une marmite de daube de poulpe, pour rassasier les plus affamés. Au four à bois, une pizza de la mer. Au micro de Pierre Psaltis (Le Grand Pastis) et Jonah Senouillet (Radio Grenouille), on examinera le poulpe avec passion aux côtés d’invités et experts qui se succéderont à table de 18h à 20h. De 20h15 à 21h30, place au solo poulpesque et psychédélique de LpLpo, créature énigmatique qui se nourrit de courant électrique et de sons cabalistiques. Sans oublier la plongée sous-marine et lunaire avec les photos de Denis Cartet. Toutes les infos ici.

Abonnez-vous à notre newsletter