Brignoles

La Foire de Brignoles dédie un week-end complet à la gastronomie, samedi 20 avril et dimanche 21 avril prochain. Durant deux jours, des chefs se succèderont en cuisine pour mettre à l’honneur le terroir, la filière ovine varoise, la pâtisserie et les Vins de Provence. Julien Tosello, Benoît Witz, Pascal Barandoni, Nicolas Pierantoni ont déjà confirmé leur participation. Recettes autour de l’agneau, démonstrations à 4 mains où les chefs déclineront un produit de saison en version salée et sucrée, astuces pour pâtisser vegan mais avec gourmandise, recettes pour composer un apéro provençal de qualité et accords mets et vins seront commentés par un oenologue en partenariat avec les Vins de Provence.
• Toutes les infos sur la foire de Brignoles, ici

Région

L’union des œnologues de France vient de dévoiler le palmaréès des 41e Vinalies qui se sont tenues à Dijon à la fin du mois de mars. 46 dégustateurs ont goûté 1827 vins ; 505 bouteilles ont été primées dont 202 blancs, 188 rouges et 110 rosés. La palme « Rhône-Provence-Corse » a été attribuée à la cuvée des Vignerons du Luc, Côtes de Provence « Notre Dame des Anges », Baleti Manifi, Rosé, 2023 (avec 97/100 points). Le palmarès Provence se compose de 98 médailles (17 grand or, 45 or et 36 argent).

Marseille

Camille Gandolfo wanted. Mais où est passée Camille Gandolfo ? Depuis son départ du restaurant de l’hôtel des Bords de Mer, Camille Gandolfo ne répond à aucune sollicitation. Nul ne sait où elle est, ni ce qu’elle fait. Alors, pour calmer ceux qui s’inquiètent, sachez que Camille Gandolfo prendra la direction des cuisines de « la Marine des Goudes » rachetée par Paul Langlère (Sépia) et ses associés du Cécile, le sandwich club du quartier de Malmousque. Ouverture prévue début juin mais n’en parlez à personne, c’est confidentiel.
Juan Pulgarin… le come back. Le plus célèbre colombien de la ville reviendra d’ici le mois de mai rue d’Aubagne pour nous y régaler des spécialités qui ont bâti sa réputation.

Une bière à la navette. Ils étaient tous là, jeudi 4 avril au soir, sur la place de Lenche, à goûter et célébrer cette nouvelle bière de la brasserie la Minotte. Une bière blanche aux accents marseillais, aux parfums des navettes des Accoules ! Bien sûr, José Orsoni dit-Jo Navettes, et ses enfants, Marie-Julie et Clément étaient de la fête, pas peu fiers de cette création à laquelle ils ont participé (surtout Clément)… Une bière ultra fraîche, très peu amère qui a nécessité 20 kg de biscuits par brassin et quelque 2 mois de fermentation. A découvrir à la Descente des Accoules (le caviste du 4, rue de l’Evêché, 2e), au Café du théâtre (12, place de Lenche, 2e) et dans tout le réseau des revendeurs des bières La Minotte.
• Infos au 04 91 90 99 42

Suis-nous sur les réseaux

Carnet de cave

Domaine de l’Olivette, un superbe rouge 2013 pour une table élégante

Domaine de l'OlivetteJean-Luc Dumoutier n’est pas un héritier, il est le dépositaire d’une terre où l’on cultive la vigne depuis 250 ans. Le domaine de l’Olivette se transmet dans cette même famille depuis quatre générations, c’est dire si on maîtrise les exigences du mourvèdre, le cépage star de l’appellation bandol. Sur les quelque 55 hectares de la propriété, sur des coteaux en restanques à la façon d’un arc de cercle, le mourvèdre a trouvé une terre de prédilection, brûlant sous le soleil pour parvenir à sa nécessaire maturité. Le rouge 2013 est typique de la production du domaine : issu d’un assemblage mourvèdre (80%) pour la structure et la puissance, grenache (15%) pour la rondeur et l’élégance, carignan et syrah. Dumoutier conduit ses vignes en agriculture raisonnée, il a proscrit pesticides et engrais organiques. Il limite également ses rendements à 37 hectolitres à l’hectare pour intensifier les arômes, conserver la plénitude et la richesse de son vin. D’une belle robe pourpre profond, le rouge 2013 sera servi à 17°C pour exalter ses arômes de fruits rouges bien mûrs (mûre), de réglisse, de sous-bois et d’épices. Les tanins sont fins, la bouche est pleine, longue et persistante soutenue par une belle structure. On servira ce 2013 sur des viandes braisées, sur des plats provençaux de caractère comme une daube-pommes vapeur. Vin de moyenne garde, il attendra sagement en cave l’automne et les repas de retour de chasse, l’hiver avec des plats de gastronomie.

Domaine de l’Olivette, rouge de tradition 2013, prix départ cave : 19,50 euros les 75 cl.
519, chemin de l’Olivette-le Brulât, 83330 Le Castellet ; infos au 04 94 985 885.