Carnet de cave

La Doucillon parce qu’à Cassis, on fait aussi une bière

Une brasserie de 12 mètres carrés pour quelque 1000 bouteilles produites chaque mois… Si les débuts sont timides, l’enthousiasme des Cassidains est immense pour la microbrasserie la Doucillon, première du genre à se faire mousser sous le cap Canaille . A l’origine de cette bière cassidaine, il faut aller chercher un ingénieur dans le biomédical passionné par le houblon. “Mon fils brassait en amateur et produisait des bières qui avaient beaucoup de succès auprès de notre entourage, explique son père Jean-François Faberes. Et puis un jour, nous avons pris la décision de brasser en professionnels. Il n’a pas quitté son métier, alors c’est moi qui fabrique et qui met en oeuvre le cahier des charges des recettes et de la méthodologie qu’il a élaborées”.

Longtemps à Cassis, les viticulteurs ont utilisé le doucillon, cépage remplacé au fil des ans par le bourboulenc. En choisissant ce doucillon pour baptiser leur marque de bière, les Faberes ont voulu rendre hommage à la terre des grands-parents maternels qui vivaient dans une propriété éponyme à Cassis et mettre en valeur ce village qu’ils aiment tant.
Chaque recette prend de quelques jours à plusieurs mois avant d’être lancée et à ce jour, la société qui a été fondée en avril 2018, revendique trois références. “Nous avons une American pale ale, une blonde légèrement ambrée à l’amertume caractéristique ; une blonde dans le style belge qui plaît beaucoup aux femmes et qui a cartonné cet été 2020 et, depuis fin août 2020, nous commercialisons une blonde à la mangue, une bière qui tient son goût fruité d’une purée de mangue qui lui confère un délicieux goût fruité”, énumère Jean-François Faberes.

La Doucillon sort une bière par an et l’équipe aimerait monter en cadence en proposant des bières événementielles comme la bière de Noël ou une bière de Printemps par exemple. Jean François Faberes ajoute : – Nous proposons également de la bière en fûts très appréciée lors des événements car, boire une bière à la tireuse, c’est ludique et ça plaît beaucoup à nos clients”. Ces derniers, essentiellement cassidains et un peu varois, se comptent désormais également dans quelques caves à bières, toutes dans les Bouches-du-Rhône. “A l’avenir, je pense que mes deux fils, Quentin et Gauthier rejoindront l’aventure, souffle Jean-François Faberes. Ils aimeraient ouvrir un restaurant, un lieu de dégustation pour nos bières et d’autres marques qu’on aime”.

Infos et renseignements au 06 28 73 52 97.

Photos Aline Gérard et DR

Vite lu

Les Grandes Tables à lire ! Les grandes Tables (réseau de restaurants à Marseille, Calais, Clermont-Ferrand) viennent d’éditer un livret titré 10+4. Ce 10+4 relate les trois dernières années  marseillaises d’aventures culinaires et artistiques qui s‘inscrivent dans la continuité de cette entreprise initiée en 2006 : raconter les cuisines dans leurs diversités et leurs actualités.
À Marseille à la Friche Belle-de-Mai, à La Criée Théâtre national et au Zef-scène nationale, à Calais au Channel-scène nationale et enfin à Clermont-Ferrand à La Comédie-scène nationale, les grandes Tables dialoguent avec les lieux culturels où elles sont installées et avec leurs territoires. Elles y conduisent des projets culinaires et y inscrivent la cuisine comme une discipline artistique à part entière, qui s’épanouit dans les conversations avec les autres arts. Ce 10+4 vous permettra tout à la fois de découvrir cette belle enseigne et tout ce que ses équipes ont fait toutes ces années avec la très modeste participation du Grand Pastis. A télécharger ici.

jeremy julien au Culti

Le Matière Brut investit le Culti C’est l’un des événements annoncés de l’été prochain : l’équipe du Matière Brut, conduite par Jérémy Julien, annonce son arrivée au sein même du bar-tabac du Roucas-Blanc (Marseille, 7e arr). Avec un vaste jardin, le Culti jouit d’un magnifique espace pour servir déjeuner et dîners dans une ambiance cool comme les aime Jérémy et en totale adéquation avec son répertoire culinaire. On vous en parle dès que la réouverture des restaurants (au moins des terrasses) sera effective.

Cassis, les volets rouges certifiés vert Arnaud et Cédric sont fiers et heureux d’annoncer le changement d’identité de leur maison : l’hôtel du Joli Bois devient l’hôtel les Volets Rouges – Cassis. Le duo a a profité de l’hiver pour se livrer à de nombreuses rénovations “afin de vous apporter toujours plus de confort, de quiétude dans notre bulle de nature au cœur du parc national des calanques, assurent-ils. Et d’ajouter : – Nous venons d’être certifiés par l’écolabel international Clef Verte, ce qui fait de nous le premier hôtel de Cassis à recevoir un écolabel”. Hôtel Les Volets Rouges – Cassis, D559 – route de la Gineste, 13260 Cassis ; infos au 04 42 01 02 68.