En direct du marché

L’Eléphant rose à pois blancs : des bûches et une nouvelle adresse pour les fêtes

Eléphant rose

Personnalité aussi dicrète qu’attachante, Delphine Godard est titulaire d’un CAP cuisine et un CAP pâtisserie. Elle a suivi les cours de l’école Ferrandi à Paris et travaillé à l’hôtel d’Europe à Avignon. Elle a suivi des stages au Lutétia avant sa fermeture pour travaux en 2014 puis à Londres, au Connaught, aux côtés de Gordon Ramsay.
C’est l’effervescence des grands jours chez l’Eléphant rose à pois blancs ! Début novembre dernier, toute l’équipe a déménagé de son adresse mère de  la rue des Trois Rois pour s’installer 20 numéros de porte plus loin, “dans un espace de 100 mètres carrés, se félicite Julien Jeanne. L’ancienne adresse où on s’était posé en 2008 se révélait de plus en plus petite d’année en année. Nous ne disposions que de 40 mètres carrés cuisine incluse et on arrivait à saturation en été”. Avec ce nouveau local traversant, doté de deux vitrines, rue Poggioli et rue des Trois Rois, l’équipe a développé son offre crêpes, galettes et gaufres. “Nous proposions 25 parfums de glace et en présenterons une bonne quarantaine à l’avenir” poursuit Julien.

Eléphant roseDésormais, Delphine Godard, la compagne de Julien Jeanne, propose une gamme de pâtisseries glacées à la hauteur de son inspiration. Pour les fêtes de fin d’année, un assortiment de six recettes de bûches occupe les vitrines parmi lesquelles la crème de marrons-éclats de chocolat noir, le caramel beurre salé-mendiants, le chocolat blanc-framboise marbrée et sorbet chocolat de la Baleine à Cabosse et grué sont plébiscités. “Nous favorisons les produits bio et garantissons à nos clients des glaces sans colorant ni conservateur” souligne Delphine. “Nous utilisons du beurre, de la crème, du sucre et du chocolat de qualité que nous achetons à la Baleine à Cabosse ajoute Julien.
Fort d’une équipe de 7 personnes pendant les fêtes de fin d’année, l’Eléphant Rose à pois blancs se réjouit : la clientèle des premières heures, circonscrite aux périmètres proches de la Plaine et du cours Julien, s’est considérablement élargie. “Des clients nous arrivent de toute la ville et de plus en plus de touristes nous découvrent, preuve que le bouche-à-oreille fonctionne bien” s’enthousiasme le duo.  Le plus beau des cadeaux de Noël !

L’Eléphant Rose à pois blancs, 3, rue des Trois rois, Marseille 6e arr. Infos au 04 91 47 34 68. Bûches de 32 € (6 parts) à 47 € (12 parts).

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Mas de Cadenet ouvre ses portes Pour célébrer la fin des vendanges, la famille Négrel vous ouvre les portes du Mas de Cadenet pour un repas champêtre et des ateliers autour du vin le 16 octobre prochain. Accueil à partir de 11h avec des ateliers des cépages (dégustation des mono-cépages tout juste sortis de fermentation) et des ateliers assemblage (jeux d'assemblages à la découverte des équilibres et personnalités des vins). Apéritif et repas champêtre à 12h30 : Cédric Aubert, du restaurant La Place à Puyloubier sera à la manoeuvre avec sa cuisine éco-responsable. Au menu du jour, un spectaculaire agneau rôti sur place, à la broche et au feu de bois et bien entendu du Mas de Cadenet pour l'accord parfait ! Le vignoble est ouvert à ceux qui le souhaitent pour une balade digestive. Mas de Cadenet, D57, 13530 Trets ; infos et inscriptions au 04 42 29 21 59.

Giuseppe Ammendola invité du Môle Passédat Le chef espagnol du restaurant Índigo cocina vegetal à Bilbao répond à l'invitation de Gérald Passédat et vient cuisiner toute la semaine du 11 octobre. Il proposera un menu végétal au tarif de 55 € par personne. Menu composé d'une mise en bouche (Truffe pas truffe, croquette de shiitake, caroube, émulsion à la truffe, salicorne), d'une entrée (betterave et célerie rave au vin rouge et jus d'orange, guacamole et pain grillé au sarrasin), d'un plat (risotto aux légumes du marché et aux algues, crème au beurre d’amande et fenouil, herbes aromatiques) et d'un dessert (caprese cacao et et aux amandes, ganache chocolat, framboise). Photo Richard Haughton. Infos et réservations ici.

A Aix-en-Provence, Jacquèmes tire le rideau. L'enseigne aura tenu 108 ans. Jacquèmes était la plus ancienne épicerie fine-caviste de la cité, implantée en centre-ville. Une boutique plongée dans le formol, un accueil épouvantable et une sélection qui ne répondait plus aux nouvelles tendances de la gastronomie expliquent le déclin de cette maison qui s'apprête à brader ses stocks dans les prochains jours. Si le coeur vous en dit... 9, rue Méjanes à Aix ; infos au 04 42 23 48 64.

Abonnez-vous à notre newsletter