Brignoles

La Foire de Brignoles dédie un week-end complet à la gastronomie, samedi 20 avril et dimanche 21 avril prochain. Durant deux jours, des chefs se succèderont en cuisine pour mettre à l’honneur le terroir, la filière ovine varoise, la pâtisserie et les Vins de Provence. Julien Tosello, Benoît Witz, Pascal Barandoni, Nicolas Pierantoni ont déjà confirmé leur participation. Recettes autour de l’agneau, démonstrations à 4 mains où les chefs déclineront un produit de saison en version salée et sucrée, astuces pour pâtisser vegan mais avec gourmandise, recettes pour composer un apéro provençal de qualité et accords mets et vins seront commentés par un oenologue en partenariat avec les Vins de Provence.
• Toutes les infos sur la foire de Brignoles, ici

Marseille

► Les réservations pour dîner sur l’île Degaby sont ouvertes. De mai à octobre, l’île Degaby accueille un restaurant et un bar éphémères, une première dans l’histoire séculaire de ce fortin construit pour une vedette de music-hall au début du XXe siècle. Le restaurant proposera tout l’été  une cuisine tournée vers la Méditerranée, faisant la part belle à la saison, aux producteurs et artisans de la région. Des plats signatures pourront être partagés accompagnés d’une carte de vins sélectionnés avec soin. La réservation est indispensable afin d’assurer le transport en bateau. La carte proposera 3 entrées, 3 plats et 3 desserts, ainsi que des plats signature pensés comme des pièces à partager.C’est Sébastien Dugast qui assurera la partition comestible.

Originaire de Nantes et après avoir bossé dans des restaurants étoilés, il fut un temps le chef de la SMA Stéréolux à Nantes où il a pu associer ses deux passions, la cuisine et la musique. Après avoir roulé sa bosse en Auqstralie et aux USA, il s’installe à Marseille en 2012 au côté de Gérald Passédat au Môle, au cœur du Mucem. Attaché aux techniques de la cuisine traditionnelle française, Sébastien Dugast cherche la simplicité dans le travail du produit rigoureusement choisi. La maîtrise des cuissons et des jus sont fondamentaux pour lui. En 2021, Sébastien Dugast co-crée Mensa avec Romain Nicoli. Ils accompagnent l’île Degaby depuis 2023 pour la création de son bar et de son restaurant.
• Pour réserver vos soirées, c’est ici.

► Ouverture de la citadelle le 4 mai Après avoir ouvert temporairement l’été dernier (elle était fermée au public depuis plus de 350 ans !), la citadelle autrement connue sous les noms de Fort Saint-Nicolas ou Fort d’Entrecasteaux, ouvre ses portes au grand public, et cette fois de façon pérenne. Cet été, de nombreux évènements attendront les visiteur : visites théâtralisées, concerts, escape games, accès aux jardins, le tout avec bar et  un restaurant qui seront dorénavant ouverts toute l’année.

Camille Gandolfo wanted. Mais où est passée Camille Gandolfo ? Depuis son départ du restaurant de l’hôtel des Bords de Mer, Camille Gandolfo ne répond à aucune sollicitation. Nul ne sait où elle est, ni ce qu’elle fait. Alors, pour calmer ceux qui s’inquiètent, sachez que Camille Gandolfo prendra la direction des cuisines de « la Marine des Goudes » rachetée par Paul Langlère (Sépia) et ses associés du Cécile, le sandwich club du quartier de Malmousque. Ouverture prévue début juin mais n’en parlez à personne, c’est confidentiel.

Suis-nous sur les réseaux

Mes recettes

Une épaule d’agneau de Sisteron aux parfums provençaux

épaule d'agneauPréparation : 10 min / Cuisson : 1 h

Votre marché pour 6 personnes : 1 épaule d’agneau dégraissée et désossée ; 1 botte de basilic ; 6 petites échalotes ; 6 gousses d’ail ; 2 cuillères à soupe de pesto + 1 cuil. à soupe pour la finition ; sel et poivre du moulin ; 2 cuil. à soupe d’huile d’olive.

Réaliser son pesto

Dans un mortier en pierre ou en olivier, effeuiller un pied entier de basilic frais et lavé, ajouter 2 ou 3 gousses d’ail que vous aurez dégermées. Commencer à écraser au pilon. Au fur et à mesure, ajouter 100g de parmesan râpé, puis de l’huile d’olive, 3 cuillères à soupe de pignons de pin. Toujours écraser jusqu’à obtention d’une belle pâte. Il est bien sûr interdit d’utiliser un mixer qui va « tuer » les arômes du basilic…

On y va : commencez par préchauffer le four à 180 °C (th. 6). Lavez, effeuillez et séchez le basilic. Épluchez les échalotes et les gousses d’ail. Étalez l’épaule d’agneau sur le plan de travail. Badigeonnez l’intérieur de pesto. Salez et poivrez, puis ajoutez la moitié des feuilles de basilic. Roulez l’épaule d’agneau et ficelez-la comme un rôti. Posez le rôti dans un grand plat en fer ou une cocotte sans couvercle. Arrosez d’huile d’olive, salez et poivrez. Ajoutez les gousses d’ail et les échalotes dans le plat, puis enfournez pour 1 h de cuisson. Pendant la cuisson, arrosez le rôti et retournez-le au moins deux fois. Lorsqu’il est bien cuit (il doit être très moelleux), égouttez-le et badigeonnez-le de pesto. Découpez-le en tranches épaisses et dressez-les dans un plat de service. Gardez au chaud. Déglacez le fond de cuisson du plat ou de la cocotte avec deux verres d’eau. Grattez avec une spatule pour détacher les sucs. Écrasez l’ail et les échalotes. Portez à ébullition. Rectifiez l’assaisonnement en sel et en poivre, puis ajoutez les feuilles de basilic restantes. Ôtez du feu et laissez infuser quelques instants. Servez la viande avec la sauce présentée dans une saucière. Dégustez bien chaud accompagné d’une ratatouille ou d’une purée de pommes de terre.

Bonus : l’agneau de Sisteron en croûte ou avec une printanière de légumes c’est savoureux.

Recette extraite du livre “Cuisiner la Viande avec les Compagnons du Goût“ (ed. Hachette) – ©Jean-François Mallet