Mes recettes

La délicieuse pavlova straciatella comme on la mange à Moscou

pavlova straciatellaVotre marché pour 5-6 personnes : 70 g de sucre glace ; 5 g de Maïzena® ; 4 blancs d’oeufs ; 1 pincée de sel ; 100 g de sucre en poudre.
 Chantilly au chocolat : 33 cl de crème fleurette entière (type Elle & Vire) ; 150 g de chocolat noir et du cacao en poudre

On y va : commençons par la meringue en préchauffant le four à 100 °C (th. 3). Mélanger le sucre glace, le sucre en poudre et la Maïzena®. Fouetter les blancs d’oeufs avec une pincée de sel. Dès qu’ils commencent à devenir fermes, les ajouter au précédent mélange. Fouetter jusqu’à ce que les sucres soient dissous. La meringue doit être lisse, brillante et épaisse. Former 6 grosses meringues (ou 12 petites) à l’aide d’une cuillère à soupe et les disposer sur une plaque pour le four. Les arrondir et creuser le centre. Cuire 1h40 à 100 °C.
 Chantilly au chocolat : monter en chantilly avec un batteur électrique la crème fleurette entière. Réaliser des copeaux de chocolat à l’aide d’un couteau économe. Les mélanger délicatement
avec la chantilly. Réserver au frais.
 Assemblage : une fois les meringues bien froides, les garnir de crème chantilly au chocolat. Décorer de quelques copeaux de chocolat. Saupoudrer les pavlova straciatella de cacao et déguster.

Truc de pro : votre pavlova straciatella n’en sera que meilleure si vous l’accompagnez d’une boule de glace au chocolat…

Bonus : la pavlova, un dessert simple qui se décline à l’infini.

Le GP sur les réseaux

Abonnez-vous à notre newsletter

En bref

Le Vignoble Art Mas à Cannes Le domaine de l’Art Mas, sis à Visan dans le Vaucluse, sera le partenaire de deux soirées lors du festival de Cannes. A l’occasion de la présentation des films : “Zombi Child” de Bertrand Bonello (sélectionné pour la Quinzaine des réalisateurs) et “J’ai perdu mon corps” de Jérémy Clapin (sélection Semaine internationale de la critique), Xavier Combe fera déguster sa cuvée en trois couleurs “Il était une fois”. Quelque 200 bouteilles seront débouchées pour la circonstance.

Plan-de-Campagne/Cabriès.- Le marché agricole de vente directe nous donne rendez-vous dans le quartier du Plan-de-Campagne à Cabriès tous les lundis, mercredis et vendredis jusqu’au 7 octobre de 17h à 19h, face au Conforama (dernier rond-point en allant vers les Pennes-Mirabeau, dans l’enceinte de l’ancienne usine Fabemi). On y trouve des marchands sur environ quarante étals qui proposent fruits et légumes et produits de producteurs locaux. Le nombre d’exposants et les gammes présentées sont variables selon la saison.

Randonnées gastronomiques.- Des randonnées pédagogiques sont organisées comprenant des rencontres avec les producteurs et dégustations des produits locaux : taureau et riz de Camargue, huile d’olive de la vallée des Baux, miel des Alpilles, brousses du Rove, safran dans la Sainte-Baume, produits de la mer à Port-Saint-Louis-du-Rhône… Mercredi 22 mai : quel devenir pour les abeilles ? (à Fontvieille). Inscriptions ici.