En direct du marché

Les exquis esquimaux d’Esky sorbets aux fruits, rien qu’aux fruits

Esky sorbetsComment rester de glace face à la collection de glaces Esky sorbets mise au point par les deux amis, et associés, Stanislas Wlodarczak et Glenn Rey ? Feuilleter le catalogue de Eskysorbet, la société qu’ils ont fondée il y a tout juste un an, c’est un peu se promener dans un jardin où les fruits abondent. “Glenn a remarqué, lors d’un voyage aux USA, que les glaces bâtonnets étaient très populaires là-bas, raconte son associé Stanislas Wlodarczak. A son retour en France, il m’a confié son envie de proposer un produit sain et naturel sur le modèle des ice pop”… Stanislas Wlodarczak, 28 ans, et Glenn Rey, 30 ans, ont donc imaginé, testé, goûté des recettes “avec un taux très élevé de fruits, de 60% à 70% selon les recettes, et le moins de sucre possible”, dixit Stanislas qui assure travailler le sucre de canne bio et les origines locales. “Nous sommes basés à Lançon-de-Provence, donc on travaille avec les fruits qui poussent à Lançon-de-Provence. Pas d’ananas ou de noix de coco chez nous”, assurent-il tout en détaillant son catalogue riche de fraises, kiwis, poires, abricots, citrons, melon, figue et pêche… Avec toutefois, une concession faite pour le chocolat.

Esky sorbets“Nous travaillons pour des hôtels et restaurants qui relaient les demandes de leurs clients voici pourquoi notre gamme est appelée à évoluer” dit Stanislas Wlodarczak. Outre les métiers des CHR, les deux jeunes entrepreneurs commercialisent leurs glaces auprès des piscines et courent les événements aussi bien privés (mariages, anniversaires, baptêmes, communions) que publics (fêtes votives) avec une remorque aménagée à leurs couleurs. Dans le droit fil de leurs préoccupations environnementales, outre les bâtonnets en bois, les deux associés ont eu recours au papier pour emballer leurs glaces. “On fait tout goûter et tout tester à nos proches et s’ils valident, on commercialise”, dit Stanislas.
Les deux compères se sont rencontrés dans les cuisines de l’école Vatel de Bordeaux. Tous deux rompus à l’exercice des métiers de l’hôtellerie-restauration, avec une préférence pour l’hébergement chez Stanislas et la restauration pour Glenn, ils ont fondé Esky sorbets sur la base d’un exquis jeu de mots sur l’esquimau. “Notre avenir ? On va travailler sur la diffusion de nos produits, mettre en place un service de livraison dans tout le département des Bouches-du-Rhône et promouvoir nos recettes à base de produits locaux” disent-ils en chœur. L’été arrive, la saison chaude à tous les sens du terme.

Esky sorbets, 847, allée des Sardenas, 13680 Lançon-Provence ; infos au  07 51 60 61 13. Prix de vente à l’unité : 3,50 €.

1 commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • J’ai eu la chance de déguste les délicieux bâtonnets glacés Esky lors d’un événement à Bouc Bel Air l’an dernier.
    J’ai été ravie d’apprendre que cette année ils ont mis en place la livraison à domicile ! De quoi se régaler tout l’été 😋

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter

Infos express

Avignon, nouvelle offre food à la Mirande La Table Haute de la Mirande devient Mirage, une taverne et cantine en self-service proposant des repas à emporter ou à consommer sur place dans l’ancien garage de la rue Taulignan. L’équipe de la Table Haute préparera les repas dans la cuisine datant du XIXe avec un menu du jour à base de produits frais, locaux et bio. Ce lieu insolite et décalé est décoré des toiles du peintre américain Timothy Hennessy. Entrées : 6 €, plats de 14 à 16 € et desserts 6 € (verre de vin 4 € et café 2 €). Ouvert midi et soir du mardi au samedi de 12h à 14h et de 19h à 22h.

Réouverture de l’office de tourisme et des congrès de la ville de Marseille : des plexiglas ont été installés, du gel hydroalcoolique mis à disposition et les conseillers en séjour porteront des visières. Durant le mois de juin, les horaires d’accueil sont fixés du lundi au dimanche de 10h à 17h . Dès le 1er juillet, deux twizy d’informations touristiques renforceront le dispositif d’accueil pendant deux mois dans les rues de Marseille, 7 points de stationnement (la gare, l’hôtel de ville, le J4, la Canebière, la Pointe rouge) pour renseigner les touristes. Un plan avec des idées de circuits de 2h à pied sera remis aux visiteurs. Le tourisme à Marseille en 2019 a représenté 1 milliard d’euros de retombées économiques, impacte 15 000 emplois directs, 5 millions de touristes ont été accueillis dont 1,8 million de croisiéristes.

Visites gratuites de quatre musées de Marseille jusqu’au 31 août, 4 musées municipaux (la Vieille Charité, le musée d’Histoire, le musée des Beaux-Arts, le château Borély) ouvrent leurs portes gratuitement au public.