Magazine

Et si demain, c'était ça ?

wasbarLaver, petit-déjeuner et plus si affinités…

En Belgique, le Wasbar est un lavomatique qui fait aussi café, salon de coiffure, salle de concert etc… Laver son linge n’a jamais été aussi agréable et face au succès rencontré, deux autres Wasbar ont ouvert en Belgique. Un un projet est même à l’étude en France…

Comment ça va ? ça roule !

velobarParti de Londres, le phénomène des vélo-cafés s’installe en France : des espaces dédiés à l’univers cycliste où l’on vient réparer son deux-roues tout en sirotant un espresso… Le Look Mum, No Hands, est le premier vélo-café entièrement dédié à l’univers du deux-roues. Ouvert il y a 5 ans, ce bar rendra dingos les fanas de vélo : jantes pendues au plafond, selles accrochées derrière le comptoir, des “pédales” partout… On peut même y acheter des pièces détachées pour rafistoler son vélo. A côté du bar, un garage à vélo gère les plus grosses réparations et vous, vous surfez sur votre smartphone ou votre tablette en buvant le petit café qui va bien. La planète comptant un milliard de cyclistes, on peut parier que le phénomène des vélo-cafés n’en est qu’à ses balbutiements. En France, vous pouvez d’ores et déjà visiter le Café Vélo à Grenoble ou la Bicycletterie à Lyon.

“Mon boulanger m’a twitté” !

croissantsC’est encore une innovation londonnienne : l’agence Londonienne Poke a eu une idée simple pour vous permettre d’arriver à point nommé pour acheter vos croissants. Grâce à BakerTweet, un petit boitier installé dans son atelier, le boulanger appuie simplement sur un bouton et vous alerte que le pain ou les croissants sortent du four. Vous recevez illico une notification sur Twitter qui vous invite à venir acheter pains, viennoiseries, tartes etc. L’idée est géniale et a séduit plein de boulangeries à Londres. Et nous, qu’est-ce qu’on attend encore ?

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

En bref

Le grand marché de la friche sera poulpesque A chaque nouvelle saison, les grands marchés mettent en vedette un produit et le lundi 7 octobre, pour la session d’automne, le poulpe fera l’objet de toutes les attentions. Ce soir-là, 40 producteurs de la région seront présents (fruits et légumes d’automne, des fromagers, viande de volaille et de bœuf, du vin et du pain, des épices et des infusions, des herbes aromatiques ainsi que du poulpe frais, séché, fumé, en conserve…)
En cuisine, Philippe Ivanez (Les Jnoun Factory / Gargantuart) cuisinier, artiste, plasticien et photographe fera chanter les supions, encornets, seiches sur sa plancha accompagnés de panisses frites nappées de black (encre de seiche, wasabi) ou orange mayo (paprika basque fumé). La brigade des grandes Tables préparera une marmite de daube de poulpe, pour rassasier les plus affamés. Au four à bois, une pizza de la mer. Au micro de Pierre Psaltis (Le Grand Pastis) et Jonah Senouillet (Radio Grenouille), on examinera le poulpe avec passion aux côtés d’invités et experts qui se succéderont à table de 18h à 20h. De 20h15 à 21h30, place au solo poulpesque et psychédélique de LpLpo, créature énigmatique qui se nourrit de courant électrique et de sons cabalistiques. Sans oublier la plongée sous-marine et lunaire avec les photos de Denis Cartet. Toutes les infos ici.

Abonnez-vous à notre newsletter