Magazine

Et si demain, c'était ça ?

wasbarLaver, petit-déjeuner et plus si affinités…

En Belgique, le Wasbar est un lavomatique qui fait aussi café, salon de coiffure, salle de concert etc… Laver son linge n’a jamais été aussi agréable et face au succès rencontré, deux autres Wasbar ont ouvert en Belgique. Un un projet est même à l’étude en France…

Comment ça va ? ça roule !

velobarParti de Londres, le phénomène des vélo-cafés s’installe en France : des espaces dédiés à l’univers cycliste où l’on vient réparer son deux-roues tout en sirotant un espresso… Le Look Mum, No Hands, est le premier vélo-café entièrement dédié à l’univers du deux-roues. Ouvert il y a 5 ans, ce bar rendra dingos les fanas de vélo : jantes pendues au plafond, selles accrochées derrière le comptoir, des “pédales” partout… On peut même y acheter des pièces détachées pour rafistoler son vélo. A côté du bar, un garage à vélo gère les plus grosses réparations et vous, vous surfez sur votre smartphone ou votre tablette en buvant le petit café qui va bien. La planète comptant un milliard de cyclistes, on peut parier que le phénomène des vélo-cafés n’en est qu’à ses balbutiements. En France, vous pouvez d’ores et déjà visiter le Café Vélo à Grenoble ou la Bicycletterie à Lyon.

“Mon boulanger m’a twitté” !

croissantsC’est encore une innovation londonnienne : l’agence Londonienne Poke a eu une idée simple pour vous permettre d’arriver à point nommé pour acheter vos croissants. Grâce à BakerTweet, un petit boitier installé dans son atelier, le boulanger appuie simplement sur un bouton et vous alerte que le pain ou les croissants sortent du four. Vous recevez illico une notification sur Twitter qui vous invite à venir acheter pains, viennoiseries, tartes etc. L’idée est géniale et a séduit plein de boulangeries à Londres. Et nous, qu’est-ce qu’on attend encore ?

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En bref

Jazz en vignes Pour la 10e édition de Jazz en vignes, Jean-Luc et Elisabeth Dumoutier, propriétaires du domaine de l’Olivette, organisent deux concerts exceptionnels en juillet et août. Précédés par la dégustation de leurs vins accompagnée de produits du terroir, ces deux concerts de jazz auront lieu mercredi 17 juillet (avec Nirek Mokar et ses Boogie Messengers ; un pianiste de 16 ans éblouissant, prodige du Rythm and Blues) et mercredi 7 août 2019 (avec Lluis Coloma , un virtuose du piano, et Sax Gordon, au saxo, avec une fougue et un enthousiasme dévastateurs). Comptez 36 € par personne ; 519, chemin de l’Olivette, le Brûlat, 83330 Le Castellet ; résas au 04 94 98 58 85.

Les Musicales dans les Vignes jusqu’au 30 août, vingt-cinq domaines de renom célèbrent la noblesse du vin en musique avec des concerts uniques au fil de l’été… Des instants musicaux suspendus dans des lieux d’exception. Et il y en a pour tous les goûts : jazz, classique, tango argentin, flamenco, musique tzigane, klemer, russe, etc. Un tour du monde. Infos et inscriptions 06 60 30 32 90 et http://lesmusicalesdanslesvignes.blogspot.com/

Rire en vignes La 6e édition de ce festival épicurien et intimiste sera 100% féminine. Au programme, le 24 juillet, un one woman show désopilant, porté par Doully, personnalité atypique, à la voix particulière et à l’énergie sans faille qui nous raconte, dans “L’addiction c’est pour moi”, son passé en utilisant ses addictions pour en faire une force. Le 25 juillet, Leslie Bevillard, Marie Cécile Sautreau et Vanessa Fery joueront “Et elles vécurent heureuses”, une comédie férocement joyeuse sur les femmes, le bonheur, l’amour, l’amitié… Mais surtout pas sur les contes de fées ! Tarif spectacle : 25 € /personne, 40 € les deux soirées. Château de Saint-Martin, route des Arcs, 83460 Taradeau ; infos au 04 94 99 76 76 et 06 42 10 71 72.

Abonnez-vous à notre newsletter