Marseille

► Rencontres des Cuisines africaines En 2020, à l’occasion de la Saison Africa2020, la Mission française du patrimoine et des cultures alimentaires (MFPCA), les Grandes Tables-I.C.I et Chefs In Africa se sont réunis pour organiser des rendez-vous culinaires et artistiques à Calais, Tours, Dijon, Clermont-Ferrand et Marseille. Les événements des Cuisines africaines ont permis de questionner et explorer les identités culinaires de tout un continent. Au cours des quatre dernières années, de nombreux projets ont été entrepris pour poursuivre cette démarche : la publication d’un numéro de la revue Papilles, intitulé Stirring the Pot, Les Cuisines Africaines, l’organisation de tables rondes, des participations à des festivals (Village International de la Gastronomie, Omnivore, …) et des actions développées dans plusieurs territoires d’Afrique. En 2024, les Rencontres des Cuisines africaines rassembleront, pour une première édition, plus de 70 acteurs et actrices culinaires d’Afrique et de ses diasporas afin d’explorer les identités des cuisines africaines, célébrer leur richesse et développer des synergies communes. Au programme : des tables rondes explorant les grands enjeux des cuisines africaines, des ateliers pour découvrir et échanger, des entretiens avec des personnalités et des démonstrations culinaires autour de produits phares.
• Les Rencontres des Cuisines Africaines, les 1 et 2 mars 2024 à la Friche de la Belle de Mai à Marseille.

Suis-nous sur les réseaux

Solidarité

► Dîners Sans Fourchette Le concept des dîners Sans Fourchette a été développé au profit des personnes victimes de troubles de la mémoire, des victimes d’Alzheimer, de sclérose en plaques ou de Parkinson. Dans l’évolution de leur pathologie, beaucoup de malades ne parviennent plus à se servir de leurs couverts et en viennent au geste premier, celui qui consiste à pincer l’aliment entre le pouce et l’index pour le porter à la bouche. Les malades ont aussi le droit de se régaler, d’aller au restaurant, de sortir, de rencontrer l’autre et de partager leur joie ; avec ces dîners, c’est le restaurant qui doit s’adapter à eux. Participer aux Dîners Sans Fourchette c’est contribuer à faire vivre l’association Mémoire et Santé qui les organise… pour sortir de l’isolement.
• À Paris le mercredi 28 février école de Paris des métiers de la table et le 6 mars ; à Toulon au lycée Anne-Sophie Pic le mercredi 13 mars : à Marseille le mardi 19 mars au lycée hôtelier J.-P.-Passédat ; à Sisteron le jeudi 21 mars à l’école hôtelière et le mercredi 3 avril à Marseille au restaurant Le République.

Data from MeteoArt.com
Magazine

Le fabuleux succès du Savim, salon de la gastronomie de Marseille

gal-382756Le Savim session d’automne vient de s’achever (lire ici). Du 21 au 24 novembre inclus, ce salon de la gastronomie, considéré comme le plus important de France, a battu encore tous les records d’affluence. « Cette 20e édition a été de folie, clairement on a franchi un pallier, confesse son organisateur, Philippe Colonna. Nous n’avons pas encore (mardi 25 à 20 heures, NDLR) les chiffres précis de fréquentation mais la barre des 70 000 visiteurs au moins a été dépassée ». Dimanche 23, les allées étaient bondées, les exposants ne sachant plus où donner de la tête : « Nous sommes obligés de repenser l’organisation du salon avec deux entrées : une pour les arrivées en voiture, une autre pour les arrivées en métro,  poursuit Colonna. Clairement, il faut repenser nos solutions d’accueil ». A ce jour, le Savim couvre deux halls du parc Chanot (le 1 et le 2) sur quelque 8 000 mètres carrés pour 400 exposants, mais les choses vont forcément évoluer.

« Pour le prochain salon de la gastronomie de novembre 2015, nous doublerons les espaces dégustation du hall 2. Il faut que les visiteurs jouissent du maximum de confort possible », analyse Philippe Colonna. « L’an prochain, je ferai entrer beaucoup d’Italiens dans la sélection, des gens extraordinaires qui ont une approche du produit surprenante. Par exemple, j’ai goûté 30 panettone avant de sélectionner celui d’un producteur qui fait ses panettone exclusivement avec du beurre fermier français de Savoie ! »

Et le salon de Paris ?

Le Savim et son succès s’exportent également à Paris. Du 18 au 22 décembre, Philippe Colonna ouvrira les portes du palais Brongniart pour une session réunissant sur 3 salles quelque 100 exposants. « Les visiteurs parlent du Noël gourmand de Paris comme d’un salon qui a toujours existé alors que nous n’en sommes qu’à sa deuxième édition. Chez moi, il n’y a pas de revendeurs ni de négociants. Les Parisiens veulent un contact direct avec les producteurs. Et c’est ce que nous leur offrons ». La voilà, la clef du succès.

Salon Noël gourmand 2014 :  vendredi 19 décembre de 14h à 22h, le 20 de 10h à 21h,
le 21 de 10h à 20h, le 22 décembre de 10h à 18h. Entrée 10 € avec un verre à dégustation gravé.
Gratuit pour les mineurs accompagnés. Au palais Brongniart, place de la Bourse, Paris IIe.

 

 

1 Comment

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Tous les ans on y retourne avec ma femme et on y fait les courses pour Noël (champagne, foie gras, fruits confits, nougats). C’est une merveille on n’est jamais déçu ; je pense qu’à Paris aussi ils auront le même succès.