Mes recettes

Filets de lapin sautés au raisin, lardons et noisettes

lapin raisin noisettesPréparation : 10 min
Cuisson : 20 min
+ 15 min (pour les noisettes)

Votre marché pour 4 personnes : 600 g de filets de lapin ; 1 petite grappe de raisin blanc ; 100 g de lardons ; 1 échalote pelée et ciselée ; 1 poignée de noisettes ; 5 cl de vin blanc sec ; huile d’olive ; sel et poivre du moulin.

On y va : répartir les noisettes sur une plaque de cuisson et les faire torréfier au four 15 minutes à 150°C. Verser sur une planche, laisser refroidir et concasser grossièrement. Couper chaque filet de lapin en bouchées. Faire chauffer une poêle ou une sauteuse avec une cuillère à soupe d’huile d’olive. Ajouter l’échalote et la faire revenir 5 minutes sur feu moyen avec 2 pincées de sel. Ajouter les lardons et les faire revenir 2 minutes sur feu vif. Verser dans un bol. Ajouter les morceaux de lapin et les faire dorer pendant 2 minutes sur feu entre moyen et vif en les retournant une fois. Ajouter le vin blanc, les lardons, porter à ébullition, baisser le feu et laisser frémir pendant 10 minutes en mélangeant une fois. Ajouter les grains de raisins coupés en deux et prolongez la cuisson de 3 minutes. Servir le lapin avec les noisettes concassées et du poivre du moulin. Vous accompagnerez ce plat de boulgour ou de pâtes fraîches.

Dites non à la souffrance des lapins élevés en cage

Mardi 17 mai dernier, une pétition de plus de 600 000 signatures à été remise au Conseil de l’Union européenne ; le texte demande la fin des élevages de lapins en cage. Plusieurs ministres sont venus prendre la pétition en main propre dont le ministre de l’agriculture des Pays Bas, pays qui préside l’Union européenne. Stéphane Le Foll, a brillé par son absence. Un rapport sera discuté au sein de la commission Agriculture du Parlement européen, probablement en septembre, puis soumis au vote de l’ensemble des députés fin 2016 ou début 2017. Il semble que la fin des élevages de lapins en cage soit programmée. A ce jour, les lapins élevés pour leur viande en Europe sont entassés dans des cages grillagées, sales, gavés d’antibiotiques, sans jamais voir la lumière du jour ou respirer un peu d’air frais. Une situation catastrophique alors qu’en Europe et en France, 99% des lapins sont élevés dans des cages.
On estime à 320 millions, le nombre de lapins nés dans des cages, ils y passent 80 jours, à l’étroit, sur des grilles nues provoquant blessures et stress, avant d’être abattus. Les femelles allaitantes, quant à elles, sont gardées en cages individuelles durant 2 ans. Les lapins sont les animaux les plus élevés en cage en Europe. Et il n’y a aucune loi spécifique pour les protéger. Il est urgent de passer à l’action. Pour Agathe Gignoux, chargée d’affaires publiques auprès de CIWF France, « il est temps que la Commission européenne réagisse et comprenne que les citoyens européens ne veulent plus de ce type d’élevages. Il faut mettre en place une règlementation qui interdise les cages et fixe des règles minimales de protection pour les lapins, comme c’est déjà le cas dans certains pays européens ».

Que faire ? Exigez des lapins portant le Label Rouge et/ou la mention “élevage bio” seuls garants d’un élevage respectueux de l’animal. On compte sur vous également pour faire pression auprès de votre boucher, de votre supermarché pour que les élevages ne pratiquant pas un mode d’élevage respectueux soient boycottés.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vite lu

Une bouillabaisse marseillaise chez un fromager aixois Si vous habitez Aix, plus besoin de venir à Marseille pour y déguster le plat emblématique. Vous avez désormais la possibilité de commander une bouillabaisse chez le fromager Benoît Lemarié (55, rue d’Italie à Aix) et il suffit de venir la récupérer le lendemain… Cuisinée avec beaucoup de talent par Gilles Carmignani, restaurateur marseillais (la Table de l’Olivier, 56, rue Mazenod, Marseille 2e arr.), la bouillabaisse est cuisinée le jour même, signe ultime de fraîcheur et de qualité. Prix : 46 € par personne. Infos au 04 42 66 50 06.

La cuisine d’été de Sophie, de Sophie Dudemaine sortira en librairies le 2 mai. Voici l’été, ses barbecues, ses salades colorées… Que l’on se retrouve autour du gril ou d’une simple tablée quotidienne, les mois estivaux sont toujours la promesse de douces saveurs grillées, fraîches et vitaminées. “Apéro, grillades, tartes, salades, desserts… les légumes et fruits d’été côtoient les viandes et crustacés, pour offrir à chacun la joie de bien manger, tout simplement. Je vous ai préparé 90 recettes salées et sucrées, délicieusement ensoleillées” promet Sophie qui cite le rôti de bœuf en croûte de moutarde, les saint-jacques à la plancha et la salade de pastèque. Photos de Rina Nurra, 224 pages, La Martinière Ed., tarif : 24,90 €.

Le GP sur les réseaux

Abonnez-vous à notre newsletter