Marseille

► Rencontres des Cuisines africaines En 2020, à l’occasion de la Saison Africa2020, la Mission française du patrimoine et des cultures alimentaires (MFPCA), les Grandes Tables-I.C.I et Chefs In Africa se sont réunis pour organiser des rendez-vous culinaires et artistiques à Calais, Tours, Dijon, Clermont-Ferrand et Marseille. Les événements des Cuisines africaines ont permis de questionner et explorer les identités culinaires de tout un continent. Au cours des quatre dernières années, de nombreux projets ont été entrepris pour poursuivre cette démarche : la publication d’un numéro de la revue Papilles, intitulé Stirring the Pot, Les Cuisines Africaines, l’organisation de tables rondes, des participations à des festivals (Village International de la Gastronomie, Omnivore, …) et des actions développées dans plusieurs territoires d’Afrique. En 2024, les Rencontres des Cuisines africaines rassembleront, pour une première édition, plus de 70 acteurs et actrices culinaires d’Afrique et de ses diasporas afin d’explorer les identités des cuisines africaines, célébrer leur richesse et développer des synergies communes. Au programme : des tables rondes explorant les grands enjeux des cuisines africaines, des ateliers pour découvrir et échanger, des entretiens avec des personnalités et des démonstrations culinaires autour de produits phares.
• Les Rencontres des Cuisines Africaines, les 1 et 2 mars 2024 à la Friche de la Belle de Mai à Marseille.

Suis-nous sur les réseaux

Solidarité

► Dîners Sans Fourchette Le concept des dîners Sans Fourchette a été développé au profit des personnes victimes de troubles de la mémoire, des victimes d’Alzheimer, de sclérose en plaques ou de Parkinson. Dans l’évolution de leur pathologie, beaucoup de malades ne parviennent plus à se servir de leurs couverts et en viennent au geste premier, celui qui consiste à pincer l’aliment entre le pouce et l’index pour le porter à la bouche. Les malades ont aussi le droit de se régaler, d’aller au restaurant, de sortir, de rencontrer l’autre et de partager leur joie ; avec ces dîners, c’est le restaurant qui doit s’adapter à eux. Participer aux Dîners Sans Fourchette c’est contribuer à faire vivre l’association Mémoire et Santé qui les organise… pour sortir de l’isolement.
• À Paris le mercredi 28 février école de Paris des métiers de la table et le 6 mars ; à Toulon au lycée Anne-Sophie Pic le mercredi 13 mars : à Marseille le mardi 19 mars au lycée hôtelier J.-P.-Passédat ; à Sisteron le jeudi 21 mars à l’école hôtelière et le mercredi 3 avril à Marseille au restaurant Le République.

Data from MeteoArt.com
Magazine

Le FoodCub des Docks village est ouvert !

foodcub casa rubini
Casa Rubini et ses fameuses focaccia

Le FoodCub des Docks village est lancé ! A la façon d’un food-court, cet espace aménagé au rez-de-chaussée du bâtiment, dans l’esprit du Chelsea Market de New York, permet à des cuisiniers et à leur équipe de tester, en conditions réelles, leur concept de restauration. Un espace de production, de vente et de test pour des concepts culinaires innovants. A l’origine du projet, il y a un constat : 80% des jeunes entreprises du secteur de la restauration dirigées et opérées par des chefs ne dépassent pas 5 ans. Et 25,5% des jeunes de niveau Bac et CAP pointent toujours au chômage 4 ans après la fin de leurs études.

Qui sont les 5 acteurs à avoir imaginé le FoodCub ? • Amundi Immobilier, le Bailleur Docks de Marseille, qui est à l’origine du FoodCub et qui a eu l’idée de mêler RSE et cuisine • Constructa Asset Management, gestionnaire des Docks pour le compte d’Amundi Immobilier, qui pilote le projet • Les Apprentis d’Auteuil, une association qui aide les jeunes en difficulté et les accompagne dans leur parcours socio-professionnel, et qui fait le lien avec les 2 partenaires ci-après… • Le Carburateur, un incubateur aux côtés des jeunes entrepreneurs et porteurs de projets. • L’École hôtelière de Provence, spécialisée dans la formation en alternance aux métiers de la cuisine, de la salle et du bar.
En avril 2020, porté par Amundi Immobilier (société de gestion du groupe Amundi spécialisée dans le développement, la structuration et la gestion de fonds immobiliers) et Constructa Asset Management, ont réuni les partenaires du projet pour passer de l’idée à la réalisation et faire du FoodCub un lieu de formation, de transmission et d’incubation. « L’objectif est d’accompagner des créateurs de concepts de restauration et leurs apprentis dans les meilleures conditions afin de les aider à s’installer de façon durable », résume Cindy Chagouri, au nom des Docks village.
Après une première phase d’appel à candidatures, 20 candidats ont été sélectionnés pour intégrer la formation. Seulement 7 d’entre eux ont intégré l’espace de production et de vente aux Docks, tous retenus après un concours culinaire. Sept concepts, sept toqués du FoodCub qui se sont vu attribuer 10 commis formés par l’École hôtelière de Provence. Sur une durée de 2 mois les 7 foodcubers retenus et les 13 autres  participants ont suivi une formation entrepreneuriale et technique appliquée au secteur de la restauration, cofinancée par Pôle Emploi et l’opérateur de compétence Akto. Akto justement s’est chargé de la formation en gestion, marketing, relation clients et fournisseurs… « En plus d’un talent culinaire, ces compétences sont essentielles pour assurer la viabilité d’une entreprise de restauration » complète la pétillante Cindy Chagouri.

foodcub bab Klub
Le Bab Klub et ses formules sur-mesure

Pourquoi on aime le projet ?

1 Amateurs de street food, vous allez être à la fête avec sept concepts qui permettent de manger à la main, en marchant, assis à table. En résumé : la liberté et, surtout, des tarifs qui répondent aux attentes du clients : pour un ou deux tickets restaurant, les salariés trouvent ici leur bonheur aux environs de 14-15 € le déjeuner avec un bon rapport qualité-prix.

2 L’enseigne de décoration Alinéa est partenaire du projet en aménageant l’espace de restauration assise. Votre repas en main, il vous suffit de tirer la chaise dans une salle à la déco contemporaine, régulièrement renouvelée et de profiter avec couteaux, fourchettes ou baguettes de l’esprit resto en mode cool.

Les acteurs du food court

Casa Rubini Formé par le vice-président de l’association des boulangers de Gênes, Cédric Rubini a fondé Casa Rubini, la première focacceria artisanale génoise à Marseille. Juriste depuis de nombreuses années à Barcelone, Cédric a tout plaqué pour satisfaire sa passion de la gastronomie. Cet italien d’origine a fait ses armes chez Oh Faon, la pâtisserie Vegan, en proposant une sélection de focaccias salées. Au menu, des matières premières bio ou issues d’une agriculture raisonnée et des produits italiens.

Mars à table En septembre dernier Pierre, passionné d’innovation et de cuisine imagine Mars’ à table, un restaurant proposant une alimentation saine bio et/ou locale avec une démarche zéro-déchet et solidaire. Son ami Djindo, cuisinier de formation et créateur de goûts et de saveurs uniques l’a rejoint dans son projet.

Green Meal Après avoir cuisiné plus de 10 ans dans plusieurs restaurants gastronomiques à Saint-Rémy-de-Provence, Gordes et Aix-en-Provence, Valentin Floris, lance son premier concept de restauration végétale alliant pratique éco-responsable et gourmandise. A réserver aux adeptes de produits healthy ou veggy…

Bab Klub Enzo Zanetti et Maxime Barban ont quitté voyageprive.com pour cuisiner el kebab de leurs rêves. Bab Klub c’est le comptoir du kebab qui propose une broche de poulet français mariné aux épices pendant 24h, un pain de leur artisan boulanger préféré, des frites et sauces maison. Des recettes très inspirées par les cuisines du monde.

Goûts du monde Yannis Goumidi a fondé Goûts du Monde en 2021, un concept innovant social et solidaire qui participe à l’insertion professionnelle de personnes isolées. Chaque mois, une cuisine est mise à l’honneur avec, pour commencer, la cuisine antillaise de la talentueuse guadeloupéenne Melouma Chout.

Nice Eat Créé par Olga SAWADOGO, diététicienne-nutritionniste et coach sportive passionnée de cuisine saine et gourmande, Nice Eat est un traiteur spécialisé dans les repas pour sportifs et ceux qui veulent s’alimenter plus sainement.

Fidèle traiteur Le Refugee food festival présente Tina, la cheffe invitée qui cuisine les recettes de sa maman éthiopienne. Elle a lancé en février dernier un service de traiteur à domicile « Fidele Traiteur » (1er arr.) et cherche un lieu pour ouvrir le restaurant de ses rêves.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.