Magazine

Salon professionnel Food’in Sud 2018 : c’est parti pour 3 jours de découvertes !

Food'in sud 2018Alexandre Mazzia en grande conversation avec Jacques Pourcel… Dans la même allée, on croise Sébastien Richard, Pierre Reboul et Emmanuel Perrodin alors que sur l’estrade, Lionel Lévy et Titoff font le show (culinaire)… Le Food’in Sud 2018, à peine inauguré le dimanche matin 28 janvier, est parti sur les chapeaux de roues ! Réservé aux professionnels de l’hôtellerie et de la restauration, Food’in Sud, 2e édition, a pour ambition de “réunir les principaux acteurs du Grand Sud français et de la Méditerranée. Un véritable outil de travail pour les fournisseurs et qui réponde aux attentes des professionnels, visiteurs acheteurs et prescripteurs en recherche de solutions” explique-t-on du côté de la Safim, structure organisatrice du salon.

Cette année, le salon a choisi de mettre en exergue les tendances porteuses du marché autour de concours, d’espaces dédiés et d’une sélection d’exposants qualifiés. La pizza (la région Paca est en pointe tant en terme de consommation que d’innovations), le café (les dernières tendances et les concours d’épreuves barista, brewer’s cup, coffee & good Spirits ), une sélection de produits d’épicerie fine et le thème du snacking constituent autant de points forts et incontournables que tout professionnel se doit de visiter.

Food'in sud 2018Parce que la vie d’un salon est rythmée par des moments forts, le Food’in Sud 2018 propose de participer à des tables rondes, débats, concours, sous la houlette de cuisiniers réputés et de la marraine de cette édition 2018, Annie Féolde, le grand nom de la cuisine italienne 3 étoiles (Ristorante Enoteca Pinchiorri à Florence) qui a accepté l’invitation de Gérald Passédat, parrain historique du salon, et d’une kyrielle de talents féminins à l’instar de Dina Nikolaou (Grèce) et Aylin Yazicioglou (Turquie) qui incarnent le renouveau de la cuisine méditerranéenne.

Votre accréditation ici

Food’in Sud 2018, dimanche 28 et lundi 29 janvier de 9h30 à 18h. Mardi 30 janvier de 9h30 à 17h, au parc Chanot de Marseille, M° Rond-Point du Prado.
Le salon Food’in Sud 2018 est exclusivement réservé aux professionnels (un justificatif peut être demandé à l’accueil). L’entrée est gratuite sur présentation d’un badge, d’une carte d’invitation ou bien d’un justificatif professionnel.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vite lu

Les vignerons d’Aix et de la Sainte-Victoire reçoivent le temps d’une soirée, dans leur domaine, dès 18h30, pour une visite accompagnée des vignes et du chais et, dès 20h, pour profiter d’un dîner assis servi in situ. Chaque repas sera préparé par un cuisinier (Edouard Loubet, Felipe Licandro, Yannis Lisseri, René Bergès et Éric Sapet) et les vignerons proposeront deux verres de dégustation pour accompagner le menu. Capacité d’accueil limitée à 30 personnes maximum pour respecter les consignes sanitaires et offrir le meilleur confort aux participants. Deux types de soirées sont  proposés : le panier pique-nique 35 €/personne et le dîner gastronomique 45 €/personne. Dates : 22 et 29 juillet, les 5, 12, 19 et 26 août. Infos complémentaires ici.

Art et vins à Trians (83) Chaque année, le domaine de Trians s’engage aux côtés des artistes en exposant leurs œuvres dans sa cave du XVIIIe siècle. Cette année, ce sont 6 artistes varois qui sont mis à l’honneur : Agnès Granier, Philippe Litou, Alain Farache, Geneviève Parizot et Mc Giletti. Exposition accessible à tous gratuitement, jusqu’à la fin août. Château Trians, chemin des Rudelles, 83136 Néoules ; infos au 04 94 04 08 22.

Fais mousser la 83 ! Château Saint-Maur, au cœur du golfe de Saint-Tropez en partenariat avec les Brasseurs de l’Esterel a imaginé cette bière comme un grand cru : fraîche, élégante et aromatique. Elevée 3 mois dans des barriques en chêne de vin blanc de Provence, elle est composée à 100% d’ingrédients naturels : des malts fabriqués à partir d’orge de printemps d’origine française et des houblons alsaciens, d’une belle finesse aromatique, à l’amertume très faible. Cet assemblage garantit un parfait équilibre entre puissance  aromatique et moelleux en bouche Au nez, notes de tête de vanille, puis arômes de porto blanc et de banane confite. En bouche, notes exotiques légèrement fumées et boisées. Très belle longueur. Légère et agréable sucrosité en fin de bouche. A découvrir chez votre caviste.