Mes recettes

Gambas en croûte de sel de Guérande

Votre marché pour 4 personnes : 12 gambas crues ; 800 g de gros sel Le Guérandais ; 3 tiges de citronnelle ; 1 petit piment vert ; 1 petit morceau de gingembre frais ; 3 gousses d’ail ; 2 citrons verts et 12,5 cl d’huile d’olive extra vierge.

Ogambas croute de seln y va : préparez la marinade, pelez le gingembre puis hachez-le. Hachez également les tiges de citronnelle et le piment.  Mixez au robot la citronnelle avec l’ail et le gingembre puis ajoutez le jus de 1 citron vert et l’huile d’olive. Prélevez un tiers de ce mélange, ajoutez-y le petit piment vert haché puis réservez. Mettez le reste du mélange dans un petit saladier et ajoutez les gambas. Laissez mariner environ 30 min. Retirez les gambas et jetez la marinade. Préchauffez le four à 200 °C (th. 7). Dans un saladier, mélangez le gros sel de Guérande Le Guérandais avec 3-4 c. à s. d’eau. Garnissez un plat à tarte d’une partie de ce mélange avant d’y déposer les gambas, la tête pointant vers l’extérieur.  Recouvrez-les avec le reste du sel Le Guérandais mouillé en laissant les têtes dégagées. Enfournez 8 à 10 min. Les gambas sont cuites lorsque les têtes sont bien brunes. Enlevez la couche supérieure de sel avec une fourchette. Coupez le 2e citron vert en quatre. Servez avec la sauce citronnelle gingembre piment bien infusée et les morceaux de citron.
Si vous servez les gambas directement dans le plat de cuisson, veillez à enlever le dessus de la croûte de sel pour arrêter la cuisson.

Extrait de “Gourmandises salées”, Ed. Culinaires, photo Rina Nurra.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter

Vite lu, vite su

chicoulon Chicoulon descend dans la rue Edouard Mireur et toute l’équipe du Chicoulon font sauter les bouchons le 21 novembre prochain. La rue Grignan sera fermée à la circulation auto de l’angle de la rue Breteuil jusqu’à la place Lulli. De 19 heures à 23 heures, dans un décor de bottes de pailles, guirlande guinguette et petites tables renouant avec l’ambiance place de village, un DJ fera monter le son… Trois beaujolais rouges d’appellation (un fleurie, un chiroubles et un morgon) un un beaujolais blanc contribueront à l’ambiance. “Ce sera la fête du beaujolais, on va faire bouger le centre-ville”, assure Edouard qui, pour la soirée, a demandé à tomy de préparer des planches et cornets de charcuteries et fromages. Comptez 20€ la bouteille, 5 et 10 € les fromages et charcuteries. Pour toute info, cliquer ici.

Pierre Onde Pierre Onde au restaurant du Novotel Avignon centre Depuis le mois de juillet dernier, date de son arrivée, le jeune cuisinier de 37 ans conduit une brigade de 8 personnes avec l’ambition de hisser la table du Patio au meilleur niveau et l’espoir d’entrer dans les guides gastronomiques. Pour y parvenir, Pierre Onde a revu son panel de fournisseurs pour être au plus près des produits locaux et de saison (poissons de Méditerranée, agneaux des Alpilles, porcs du Ventoux et fruits et légumes du Vaucluse). Très influencé par les cuisines provençale et corse, Pierre Onde a repensé la carte en mode cuisine méditerranéenne et bistronomique. La carte des vins, elle aussi, est désormais très marquée par les grandes appellations de la vallée du Rhône. Fleurs de courgette farcies, thon snacké, gibier en automne… le chef, issu de l’école hôtelière d’Avignon a fait ses armes auprès des frères Jacques et Laurent Pourcel avant de rejoindre le Cloître Saint-Louis. L’année qui commence sera décisive. Restaurant le Patio, Novotel Avignon centre, 20, bd Saint Roch ; infos au 04 32 74 70 22.