Restaurants en Provence

Le Grand Guste avec sourire et le coeur léger

Grand GustePassées les premières semaines de l’ouverture et l’enthousiasme qu’a suscité son retour dans le paysage marseillais, le Grand Guste prend son rythme de croisière. Au fil des services, à la clientèle sérieuse et professionnelle des déjeuners succède celle des tablées de copains le soir cohabitant avec toute la jungle urbaine très en vue du quartier Vauban. Ambiance old style dans l’air du temps, assiettes de grands-mères, argenterie, assises confortables, on renifle une pointe d’autodérision dans le décor de la salle qui assume à fond ses partis pris déco.
La carte aussi reste fidèle à la volonté affichée dès la première heure : rendre hommage à Auguste, le grand-père stéphanois. Rémoulade de céleri-avocat à la chair de crabe, oeuf poché fermier crème de ciboulette, caille rôtie à la broche-jus de raisin, daube de boeuf mitonnée aux légumes fondants, pomme au four, pain perdu, tarte citron… Des valeurs sûres mises en assiettes par Yves Clucher qui ne ménage pas sa peine.
Comment résister à l’appel d’un vol-au-vent financière de volaille tant cette recette avait disparu des cartes marseillaises depuis des décennies ? Aux traditionnels ris de veau et sauce madère habituellement servis, Clucher substitue des blancs de volaille dans une sauce blanche façon béchamel appétissante. La tarte fine aux asperges apporte une touche légumière sur laquelle perlent quelques gouttes d’huile d’olive. L’échine de porc à la peau croustillante et légumes confits rivalise avec le filet de maigre au riz safrané et sauce joliment citronnée. Un café servi avec le pain perdu chapeauté d’une pointe de chantilly apporte contentement et fait naître les sourires. Comme un poisson dans l’eau, Jean-Chri va et vient en salle, accueillant ici, s’inquiétant de savoir si tout va bien là, s’agitant derrière le comptoir…
Alors faut-il y aller ? Oui parce que c’est la table du moment qui relève le défi du prix juste avec des formules déjeuner à 17 et 21 euros d’un bon rapport qualité-quantités-prix. Le soir, l’ambiance y est heureuse alors allez-y le coeur léger !

Le Grand Guste, 31, boulevard Notre Dame, Marseille 6e arr. Résas au 04 91 53 17 82.
Formules déjeuner 17 et 21 euros. Broche du jour : 14 euros.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Vite lu

Les Grandes Tables à lire ! Les grandes Tables (réseau de restaurants à Marseille, Calais, Clermont-Ferrand) viennent d’éditer un livret titré 10+4. Ce 10+4 relate les trois dernières années  marseillaises d’aventures culinaires et artistiques qui s‘inscrivent dans la continuité de cette entreprise initiée en 2006 : raconter les cuisines dans leurs diversités et leurs actualités.
À Marseille à la Friche Belle-de-Mai, à La Criée Théâtre national et au Zef-scène nationale, à Calais au Channel-scène nationale et enfin à Clermont-Ferrand à La Comédie-scène nationale, les grandes Tables dialoguent avec les lieux culturels où elles sont installées et avec leurs territoires. Elles y conduisent des projets culinaires et y inscrivent la cuisine comme une discipline artistique à part entière, qui s’épanouit dans les conversations avec les autres arts. Ce 10+4 vous permettra tout à la fois de découvrir cette belle enseigne et tout ce que ses équipes ont fait toutes ces années avec la très modeste participation du Grand Pastis. A télécharger ici.

jeremy julien au Culti

Le Matière Brut investit le Culti C’est l’un des événements annoncés de l’été prochain : l’équipe du Matière Brut, conduite par Jérémy Julien, annonce son arrivée au sein même du bar-tabac du Roucas-Blanc (Marseille, 7e arr). Avec un vaste jardin, le Culti jouit d’un magnifique espace pour servir déjeuner et dîners dans une ambiance cool comme les aime Jérémy et en totale adéquation avec son répertoire culinaire. On vous en parle dès que la réouverture des restaurants (au moins des terrasses) sera effective.

Cassis, les volets rouges certifiés vert Arnaud et Cédric sont fiers et heureux d’annoncer le changement d’identité de leur maison : l’hôtel du Joli Bois devient l’hôtel les Volets Rouges – Cassis. Le duo a a profité de l’hiver pour se livrer à de nombreuses rénovations “afin de vous apporter toujours plus de confort, de quiétude dans notre bulle de nature au cœur du parc national des calanques, assurent-ils. Et d’ajouter : – Nous venons d’être certifiés par l’écolabel international Clef Verte, ce qui fait de nous le premier hôtel de Cassis à recevoir un écolabel”. Hôtel Les Volets Rouges – Cassis, D559 – route de la Gineste, 13260 Cassis ; infos au 04 42 01 02 68.