Marseille

► Dîner des mécènes. Pour financer la rénovation de sa statue monumentale, la basilique  de Notre-Dame de la Garde annonce la tenue de plusieurs « Dîners des mécènes » afin de soutenir financièrement cette campagne de travaux. Programme de la soirée : visite privée de la basilique de 19h à 20h + dîner bouillabaisse autour d’une seule grande table de 50 personnes de 20h30 à 23h sur la terrasse des ex-voto avec vue sur le ville (dîner au Restaurant en cas de mauvais temps). Tarif : 100 € TTC – hors boisson. Sur le prix du dîner, 35 € sont reversés à la basilique pour la rénovation de la statue, cette sommes est éligible à un reçu fiscal pour déduction d’impôts. Uniquement sur réservation pour 50 personnes. Caution bancaire demandée de 65 € TTC par personne, annulation gratuite 48 heures à l’avance.
• Réservations : www.lerestaurant-ndg.fr
Deux dates disponibles pour le moment : jeudi 6 juin et jeudi 4 juillet
Pour vos dons à la basilique en vue de sa restauration, cliquer ici

 

Cavaillon

Festival Confit ! 2024 en vue.- La 2e édition du festival confit ! de La Garance (scène nationale de Cavaillon) se déroulera du mercredi 22 au dimanche 26 mai 2024. Le temps d’une semaine, Chloé Tournier et toute l’équipe de la Garance, convient tous les publics à un festival de rencontres et de convivialité hors des sentiers habituels du théâtre. Autour de spectacles et d’expériences inédites, ici inspirées de la Provence de Giono ou là du Liban d’Hiba Najem – une artiste à découvrir d’urgence – tous les sens et les arts sont sollicités : le regard, l’ouïe, la poésie, l’odorat, le goût et le toucher. Cette année, ce sont 4 femmes qui s’emparent du vivant sous toutes ses formes et vont au contact du territoire et des publics à l’image de Vivantes la création portée par la compagnie BRUMES, ou de la randonnée-spectacle de Clara Hédouin « Que ma joie demeure », avec le regard complice du chef Emmanuel Perrodin.
Inscriptions ici.

Suis-nous sur les réseaux

Marseille

Street food festival #4.- Pour cette année olympique, le Street food festival mettra à l’honneur les cuisines du monde. Durant trois jours, près de 50 restaurateurs, artisans de bouche, glaciers, vignerons et brasseurs exerçant tous dans les Bouches-du-Rhône vous feront voyager sur les 5 continents en profitant d’une vue imprenable sur la Méditerranée. Comme en 2023, une programmation musicale sera proposée durant les trois soirées, avec un point d’orgue le vendredi 14 juin pour une programmation exceptionnelle orchestrée par Radio Star. Le Street food festival entre dans la programmation de Marseille Provence Gastronomie imaginée par Provence Tourisme, sous l’impulsion du Département des Bouches-du-Rhône et de la Métropole Aix-Marseille-Provence. Pour limiter les files d’attente sur les stands, les paiements sur l’ensemble du festival se feront uniquement par l’intermédiaire d’une carte bancaire ou d’une carte cashless.
Esplanade de la Major (Marseille, 2e arr.), les 13, 14 et 15 juin de 17h à 1h.

Art de vivre

Le Grand Repas sera servi jeudi 21 octobre

Grand Repas

Jeudi 21 octobre prochain, les Bouches-du-Rhône à l’unisson avec le reste du pays, s’apprêtent à vivre un grand moment gastronomique collectif. Pour la première fois, 59 adresses disséminées un peu partout dans le département proposeront un menu unique à l’heure du déjeuner. De la brasserie aux cantines des collèges, des établissements de soin aux lycées hôteliers en passant par les restaurants classiques et même les particuliers, cette invitation fédératrice est adressée au plus grand nombre pour partager un moment de convivialité et de sensibilisation autour d’un menu sain, de qualité et de saison.

Le menu : entrée, Sablé de rouget au houmous et pistou ; le plat, Blanc de volaille à la tapenade et au cumin ; le dessert, un Crumble à la figue. Recettes et jeu concours en cliquant ici
A l’origine de ce Grand Repas, il faut aller chercher du côté de l’association éponyme née sous l’impulsion d‘Emmanuel Hervé et de chefs connus à l’instar de Thierry Marx ou Guillaume Gomez (ex-cuisinier de la Présidence de la République) avec pour marraine cette année, Anne-Sophie Pic. La participation du département des Bouches-du-Rhône et de Provence Tourisme apporte une dimension locale à l’événement et s’inscrit dans la valorisation et la transmission de notre patrimoine gastronomique.
Le parrain provençal du Grand Repas est le chef Lionel Lévy du restaurant L’Alcyone qui a élaboré pour l’occasion un menu composé d’une entrée, d’un plat et d’un dessert, donnant le «LA» de cette journée unique, tout en laissant libre cours à l’imagination et aux envolées de chacun.

Des initiatives exemplaires

  • Au SSR (Soins de Suite et de Réadaptation) pédiatrique de Val Pré Vert à Mimet, une application gratuite et ouverte à tous « C’à ma portée » – https://c-a-ma-portee.fr – offre des conseils de chefs et de diététiciens pour une cuisine et une alimentation saines.
  • Au lycée hôtelier de La Cadenelle, à Marseille, des ateliers d’animations gérés par les BTS Diététique, prendront place en amont afin d’informer les clients, le jour J, sur les valeurs nutritionnelles du Grand Repas.
  • À la Maison de Gardanne, les chefs vont travailler sur les textures pour préparer une version adaptée du menu, pour le rendre accessible à certains patients.

Les Dîners d’Epicure d’Auguste Escoffier ont inspiré le Grand Repas

C’est en 1912 que l’empereur des cuisiniers, Auguste Escoffier, invente et concocte les menus des Dîners d’Épicure. Ces dîners sont destinés à faire connaître l’excellence de la cuisine française, qui sont dégustés le même jour dans différentes cités partout dans le monde. Le premier repas réunit plus de quatre mille convives sur le globe, dans des hôtels, des restaurants, sur des paquebots de croisière. Le dernier Dîner d’Epicure sera organisé en juin 1914, et servi dans 147 villes différentes réunissant un total de plus de dix mille personnes.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.