Art de vivre

Le Grand Repas sera servi jeudi 21 octobre

Grand Repas

Jeudi 21 octobre prochain, les Bouches-du-Rhône à l’unisson avec le reste du pays, s’apprêtent à vivre un grand moment gastronomique collectif. Pour la première fois, 59 adresses disséminées un peu partout dans le département proposeront un menu unique à l’heure du déjeuner. De la brasserie aux cantines des collèges, des établissements de soin aux lycées hôteliers en passant par les restaurants classiques et même les particuliers, cette invitation fédératrice est adressée au plus grand nombre pour partager un moment de convivialité et de sensibilisation autour d’un menu sain, de qualité et de saison.

Le menu : entrée, Sablé de rouget au houmous et pistou ; le plat, Blanc de volaille à la tapenade et au cumin ; le dessert, un Crumble à la figue. Recettes et jeu concours en cliquant ici
A l’origine de ce Grand Repas, il faut aller chercher du côté de l’association éponyme née sous l’impulsion d‘Emmanuel Hervé et de chefs connus à l’instar de Thierry Marx ou Guillaume Gomez (ex-cuisinier de la Présidence de la République) avec pour marraine cette année, Anne-Sophie Pic. La participation du département des Bouches-du-Rhône et de Provence Tourisme apporte une dimension locale à l’événement et s’inscrit dans la valorisation et la transmission de notre patrimoine gastronomique.
Le parrain provençal du Grand Repas est le chef Lionel Lévy du restaurant L’Alcyone qui a élaboré pour l’occasion un menu composé d’une entrée, d’un plat et d’un dessert, donnant le «LA» de cette journée unique, tout en laissant libre cours à l’imagination et aux envolées de chacun.

Des initiatives exemplaires

  • Au SSR (Soins de Suite et de Réadaptation) pédiatrique de Val Pré Vert à Mimet, une application gratuite et ouverte à tous « C’à ma portée » – https://c-a-ma-portee.fr – offre des conseils de chefs et de diététiciens pour une cuisine et une alimentation saines.
  • Au lycée hôtelier de La Cadenelle, à Marseille, des ateliers d’animations gérés par les BTS Diététique, prendront place en amont afin d’informer les clients, le jour J, sur les valeurs nutritionnelles du Grand Repas.
  • À la Maison de Gardanne, les chefs vont travailler sur les textures pour préparer une version adaptée du menu, pour le rendre accessible à certains patients.

Les Dîners d’Epicure d’Auguste Escoffier ont inspiré le Grand Repas

C’est en 1912 que l’empereur des cuisiniers, Auguste Escoffier, invente et concocte les menus des Dîners d’Épicure. Ces dîners sont destinés à faire connaître l’excellence de la cuisine française, qui sont dégustés le même jour dans différentes cités partout dans le monde. Le premier repas réunit plus de quatre mille convives sur le globe, dans des hôtels, des restaurants, sur des paquebots de croisière. Le dernier Dîner d’Epicure sera organisé en juin 1914, et servi dans 147 villes différentes réunissant un total de plus de dix mille personnes.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonne-toi à la newsletter

Marseille

Loury en vente. Il a 74 ans et a consacré 54 années de sa vie à la cuisine et à son restaurant. Loin de l’écume ambiante, Loury a incarné la lame de fond de la cuisine traditionnelle provençalo-marseillaise avec la soupe de poissons, la bouillabaisse et autres pieds-paquets. A regrets, le restaurant du 3, rue Fortia (1er arr.) a été mis en vente. Il est urgentissime d’aller y déjeuner ou dîner, pour ne rien regretter.
• Infos au 04 91 33 09 73

Farinette c’est fini. Quatorze mois plus tard, la boulangerie de Manon et Etienne Geney tire le rideau. « Nous avons vécu une année compliquée et la hausse globale des coûts, énergie et matières confondues, a fragilisé notre modèle économique, explique Etienne Geney. Nous n’avons pas voulu fragiliser la Maison Geney voisine et on a pensé qu’il valait mieux tout arrêter ». En dépit de cette annonce, l’équipe vient de terminer une série de tournages pour la « Meilleure boulangerie de France » (M6) et le couple Geney enfonce le clou : – On y a mis tout notre cœur, on n’a proposé que du bon pain, on a fait de gros progrès et on ne retire que du bien de cette expérience ». Toujours propriétaires du nom Farinette qu’ils ont déposé, les Geney attendent que « le temps passe » et promet : « On reviendra mais on ne sait pas quand ». Fermeture le 4 février 2023.

Marrou à Saint-Barnabé. Porté par le succès de ses implantations au Prado, à Castellane et à l’opéra, Marrou ouvre un espace traiteur-pâtisserie à l’entrée de la galerie Saint-Barnabé Village (95, rue Montaigne, 12e). Il sera possible de déjeuner sur place et de profiter du salon de thé à toute heure de la journée. Une terrasse et des places en salle sont annoncées. Les Marseillais de boboboom signeront la déco et le style de l’enseigne.

 

Suis-nous sur les réseaux