Art de vivre

Ronde des vins et de la gastronomie : Roquefort-la Bédoule sur les starting-blocks

Ronde des vins

La ville de Roquefort-la Bédoule, terre d’accueil du célèbre trail de la Ronde des Vignes, présente la première édition de la Ronde des Vins et de la Gastronomie, ce dimanche 7 novembre prochain. En s’associant au club de course à pied le Lièvre et la Tortue la commune a opté pour un format inédit mettant en valeur son territoire, ses deux cents hectares de vignoble, ses producteurs et sa culture. Dès 10h30, en plein centre-ville, sur l’allée des Micocouliers, plusieurs stands en lien avec le vin et la gastronomie accueilleront épicuriens et gourmets en quête de surprises gourmandes. Le collectif des Disciples d’Escoffier proposera ses bouchées gastronomiques aux notes provençales aux environs de 5 € l’unité que le public associera aux vins servis par les producteurs bédoulens et la coopérative. Les Editions Marc Crès participeront à la journée et présenteront leurs livres best-sellers sur la Provence et sa cuisine (un pourcentage des ventes sera reversé à la Banque Alimentaire). D’autres livres en lien avec le territoire, la gastronomie et la course à pied seront également mis en vente.

Un vignoble à (re)découvrir
Situé dans un triangle Bandol, Cassis et Cuges-les-Pins, le vignoble de Roquefort–la-Bédoule, couvre quelque 220 hectares de vignes situées sur un sol argilo calcaire entre 167m et 567 m d’altitude. Quelques domaines de renom, classés en AOP côtes-de-Provence, occupent la place, de château Barbanau (30 ha) au château de Roquefort, du domaine du Grand Rouvière (50 ha d’un seul tenant) au domaine Bini (4 ha), sans oublier les petits vignerons regroupés au sein de la coopérative. Ces derniers, au nombre de 25 entités, composent une mosaïque de surfaces entre 0,10 et 5 hectares. Si certains privilégient une agriculture raisonnée, beaucoup se sont convertis à l’agriculture bio, signe de la prise de conscience collective de la nécessaire préservation du terroir.

Ronde des vins et de la gastronomie, dimanche 7 novembre dès 10h30, allée des Micocouliers à Roquefort-la-Bédoule. Accès libre.

Ronde des vins

Comment participer à la Ronde des Vignes

Cette année, la 26e édition de la Ronde des Vignes revêt un caractère particulier, en célébrant également, le jour même de son organisation, la gastronomie locale. Cette course sur routes et sentiers offrira à ses participants (coureurs, supporters et familles) des points de vue atypiques sur les paysages. Le nouveau parcours 2021 traverse les domaines viticoles de la commune et contribue à la valorisation du terroir et de son identité. Infos au 06 60 88 27 70 – Facebook : @ronde des vignes – inscriptions : www.kms.fr

Qui seront les Disciples d’Escoffier présents ?

Alain Laporte, président du club des disciples d’Escoffier, est un amoureux des beaux et bons produits qui rend de régulières visites chez les producteurs et éleveurs afin de comprendre leurs démarches…
Christophe Carlotti a fait le bonheur des clients du Mas d’Arquier à Roquefavour, non loin d’Aix, pendant plus de vingt ans. Sa ligne de conduite : donner du plaisir et partager de belles assiettes et de bons plats.
Véronique Filippi, s’est lancée, un peu par défi, dans la participation au championnat de France de barbecue. Arrivée sur le podium dès sa première participation, cette passionnée de cuisine, animatrice de blog culinaire est devenue quintuple championne de France de barbecue.
Gilles Cafiero, porté par la passion, a laissé tomber sa carrière d’informaticien et s’est lancé à corps perdu dans la cuisine. Le succès aidant, il a créé « Veggie et Tradi » à Roquevaire pour le plus grand bonheur de ses clients.
Jean-Louis Lesourd, après avoir longtemps œuvré dans la marine et dans plusieurs établissements de la région, a décidé de s’installer comme chef à domicile. Il demeure un rôtisseur hors pair.

Les vignerons au rendez-vous

L’originalité des vins du domaine Bibi réside surtout dans l’assemblage où grenache et cinsault apportent une complexité aromatique et proposent une image plus « décomplexée » du vin qui s’adresse à une nouvelle clientèle festive et tendance. Infos au 06 40 30 69 99 – domainebini@hotmail.fr
Le domaine Fontvieille compte aujourd’hui 15 hectares. Entré dans l’ère de l’appellation côtes de Provence en 1977 lors de sa création, c’est en 2014 que Julien Garnerone succède à son père et décide de convertir l’exploitation à l’agriculture biologique. En 2017 la première cuvée côtes de Provence en bio est créée avec une cuvée rouge et un rosé. Infos au 04 42 04 70 70 – julien.garnerone@gmail.com
En cinq générations, la famille Leydier a façonné le vallon des Rouvières et sélectionné les meilleurs cépages. Aujourd’hui, Sandrine et Guillaume cultivent leurs vignes du domaine de Grand Rouvière traditionnellement, dans le respect de l’environnement, soit 50 ha autour de chênes multi séculaires. Infos au 04 42 73 22 80 – grandrouviere@orange.fr
La famille Cerciello cultive les 23 hectares de château Barbanau où se mélangent l’argile et le calcaire. Ici s’épanouissent la syrah, le grenache, le mourvèdre, le cinsault, le rolle… dont sont issues les cuvées l’Instant», Et Cae-Terra. La  production annuelle avoisine les 100 000 bouteilles réparties en vin rosé (50 %), vin rouge (40 %) et vin blanc (10 %). Infos au 04 42 73 14 60 – contact@chateau-barbanau.com
Situées après le hameau de Roquefort, les vignes du château de Roquefort regardent vers le nord et les vendanges se font souvent en octobre. Les vins de Roquefort (raisins issus de l’agriculture biologique), portent en eux cette qualité  essentielle : la « buvabilité » chère à Raimond de Villeneuve-Flayosc. Infos au 04 42 73 20 84 – chateau@deroquefort.com
Créée en 1963, la cave coopérative vinifie et commercialise aujourd’hui trois domaines de la commune. Les vins qui en sont issus sont régulièrement récompensés dans les concours et cités dans des guides de référence. Les 5 000 hl  produits sont commercialisés pour l’essentiel en vente directe à la propriété. La boutique des vignerons propose également une sélection de produits provençaux : miel, tapenade, huile d’olive… Infos au 04 42 73 22 80 –

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

Le Val labellisé. Avec l’aide du conservatoire méditerranéen, le maire de la commune du Val dans le Var, Jérémy Guiliano, vient de lancer un programme de préservation du Boussarlu, une variété endémique d’oliviers menacée de disparition. Pour un montant de 4 000 €, en plus de fonds européens, le maire veut reconnecter sa population avec ses oliviers et relancer toute une filière. Et pour commencer, le Val vient d’être labellisé « commune oléicole de France ».

(Encore) un nouveau directeur aux Roches Blanches. Comme chaque année, l’hôtel restaurant cassidain présente son nouveau directeur. Il s’agit d’Emmanuel Blanchemanche qui a quitté la direction du domaine de Verchant, près de Montpellier, pour Cassis. « Je suis très heureux de me lancer dans ce nouveau projet de vie, de  surcroît dans cet environnement exceptionnel. Pouvoir écrire un nouveau chapitre pour ce lieu mythique est un privilège et j’ai suivi les conseils de Winston Churchill, qui a résidé aux Roches Blanches : pour s’améliorer, il faut changer. Donc, pour être parfait, il faut avoir changé souvent ». Il n’est pas sûr que dans l’hôtellerie et la restauration ces changements perpétuels soient très rassurants pour les clients.

Sébastien Sanjou au château Mentone. Le chef varois rejoint pour l’été le domaine viticole de Mentone et y ouvre « la Table de Mentone ». Dès les beaux jours arrivés, la table est dressée en extérieur, face au vignoble et aux forêts qui le bordent. La ferme-auberge promet de conjuguer convivialité et partage avec des menus d’esprit provençal composés avec les légumes et herbes fraîches du potager, les fruits des vergers, olives de l’oliveraie du domaine et les œufs du poulailler. Viandes et volailles, fromages et charcuteries sont, eux, issus de producteurs locaux. Les vins de la propriété, classés Côtes de Provence bio, accompagnent les menus. En mai et juin, ouverture du mercredi au dimanche au déjeuner et du mercredi au samedi au dîner.
Château Mentone, 401, chemin de Mentone, 83510 Saint-Antonin du Var ; infos au 04 94 04 42 00.