En direct du marché

Grande España a la Pequeña Bocqueria

“Ramener Madrid à Marseille”. Voilà le défi que ce sont lancés Laetitia Bertolino et son compagnon. C’est au retour d’un voyage dans la capitale espagnole que cette ex-comptable pense à développer ce projet : ouvrir une épicerie fine ibérique. L’idée fait son chemin, lentement mais sûrement. Les aller-retour en Espagne s’enchaînent, le couple fait le tour des foires et salons pour partir à la pêche aux fournisseurs et producteurs indépendants. A Marseille, les étagères se remplissent petit à petit : riz de Valence, légumes de Navarre, paella made in Barcelone…

bocqueriaAujourd’hui on trouve de tout ou presque a la Pequeña Boqueria. Un magnifique et diablement appétissant jambon pata negra trône au centre de la boutique. Des dizaines de bouteilles de vins côtoient les saucissons et autres bières artisanales à l’instar du “Cochon volant”, blonde légère originaire de la Catalogne. Tout ici est un plaisir pour les yeux, à un tel point que l’on veut se hâter de passer à la dégustation. “On privilégie le beau et le bon !” explique Laetitia, sourire aux lèvres. La quasi-totalité des produits, hormis quelques biscuits, sont les fruits de petits artisans indépendants. “Nous tenons à proposer à nos clients des produits sains, bio et sans conservateurs” rajoute Laetitia.

De plus, a la Pequeña Boqueria, il est possible de tout goûter à l’avance, comme ça pas d’achats sans mauvaise surprise. Parce que mine de rien, la cuisine hispanique est loin d’être connu de tous. “A Marseille, il y a des restaurants italiens et corses absolument partout… Les gens ne connaissent pas forcément ce qui fait notre gastronomie. C’est pourquoi selon nous, avant d’acheter , il est essentiel de goûter” assure le compagnon de Laetitia. A partir du mois de septembre, les clients pourront venir déguster directement sur place leurs mets préférés. Des soirées apéros nocturnes seront également organisées. Enfin pour toutes les personnes pressées entre midi et deux, l’épicerie propose des sandwiches réalisés à la minute, à l’aide d’ingrédients frais, entre 6 € et 8€ selon la composition.

Kevin Dachez (photos K.D.)

La Pequeña Boqueria, 18, rue Edmond-Rostand, Marseille 6e ; infos au 06 28 77 12 30.

Vite lu

Marianne Planchais, Sophie Planchais, Loïc Ginet et Thomas Niesor ont imaginé un jeu de société d’ambiance, culturel et stratégique dans l’univers de la pâtisserie. Cette entreprise familiale, basée à Aix-en-Pce, a opté pour l’auto-édition et une fabrication 100% bleu-blanc-rouge. Les joueurs incarnent des pâtissiers formés en France qui s’installent à l’étranger. Leur objectif : faire partie de la crème de la crème des pâtissiers en  confectionnant, avec leurs cartes, des pâtisseries traditionnelles. Le jeu compte 400 questions sur le thème de la pâtisserie dont 100 dédiées aux enfants. babaOrum s’adresse aux amateurs de jeux de société, aux passionnés de pâtisserie, à tous ! Déjà près de 200 jeux ont été pré-commandés sur la plateforme Ulule. Si l’objectif de 300 pré-commandes est atteint, les jeux seront produits en novembre et livrés en décembre. Tous sur Ulule pour précommander le jeu, il est super !

Pizzette l'Isle sur la Sorgue Pizzette et craquante Une adresse pour les sorties entre ados et pour les parents qui veulent faire plaisir à leurs ados. Ici, on accompagne cocktails, vins et bières à l’apéro d’une ribambelle de pizzas à dévorer en égoïste ou à partager. Un apéro très cool avant d’aller au resto ensuite. Les pâtes sont ultra-fines, craquantes et si légères qu’on pourrait en dévorer des dizaines. A tester : la camembert et jambon cru,  la chèvre-miel ou la margherita…
• 19, ave des 4 Otages à l’Isle-sur-la-Sorgue (04 90 95 56 34) et 24, bd Victor-Hugo à Saint-Rémy-de-Provence (04 90 95 80 31)