Restaurants en Provence

Le Gyros pour mordre la Grèce à pleines dents

gyros

Le gyros est une déclinaison grecque du döner kebab turc, dont la plus ancienne trace remonte à 1855. C’est aussi un très proche parent du chawarma des pays du Levant, Syrie, Liban, Jordanie et Palestine en tête. Peut-être plus “léger” chez les Grecs par l’usage du tzatziki dans la sauce, en lieu et place du tahine (purée de sésame), omniprésent dans le kebab, le gyros se résume lui aussi par une garniture de crudités (des oignons rouge, des cubes de concombre, des tranches de tomate), agrémentée par de la viande en copeaux. L’ensemble est roulé dans du pain pita et on croque dedans sans bouder sa gourmandise, en s’en mettant plein les doigts qu’on doit lécher… C’est la constituante indispensable d’un délicieux gyros.

A Marseille la phocéenne, cette adresse remuera les souvenirs de ceux qui ont eu la chance d’arpenter le Péloponnèse au moins une fois dans leur vie. Ce bouclard se compose d’un comptoir dans une salle à la décoration ultra simple faite de chaises de bois avec un alignement d’abat jour en osier tressé sur le comptoir, et une télé accrochée au mur du fond.
Pour le moment, l’entrée est interdite ; on commande sur le trottoir face à une ardoise on ne peut plus succincte : trois gyros (poulet, porc et végétarien), deux accompagnements (feuilles de vigne, salade) et les frites ont disparu de la carte. Pour plus de praticité, les prix ont été calqués sur le montant d’un ticket restaurant : 6, 8 et 10 €.

Assurément, le gyros au porc, viande salée et croustillante, est plus gourmand que sa déclinaison au poulet pour autant très bon. Si votre sandwich refroidit dans le transport, passez-le au four en mode gril 3-4 minutes, il sera délicieux. La sauce tzatziki apporte de la fraîcheur et un peu de légèreté à l’ensemble en parfait accord avec les légumes. Alors faut-il commander ses gyros au Gyros ? Oui pour leur viande croustillante, leur sauce légère et le bon équilibre entre le pain et la garniture. Oui pour le rapport qualité-prix d’un sandwich rassasiant et gourmand. Oui, enfin, parce qu’ en mordant dedans, c’est un peu de Grèce d’Asie Mineure que vous allez savourer… Et pour trinquer, pensez à la bière Mythos !

Le Gyros, 129, rue Sainte, Marseille 7e arr. Infos au 07 61 92 22 27. De 6 à 10 €. Fermé le week-end.

Vite lu

Les Grandes Tables à lire ! Les grandes Tables (réseau de restaurants à Marseille, Calais, Clermont-Ferrand) viennent d’éditer un livret titré 10+4. Ce 10+4 relate les trois dernières années  marseillaises d’aventures culinaires et artistiques qui s‘inscrivent dans la continuité de cette entreprise initiée en 2006 : raconter les cuisines dans leurs diversités et leurs actualités.
À Marseille à la Friche Belle-de-Mai, à La Criée Théâtre national et au Zef-scène nationale, à Calais au Channel-scène nationale et enfin à Clermont-Ferrand à La Comédie-scène nationale, les grandes Tables dialoguent avec les lieux culturels où elles sont installées et avec leurs territoires. Elles y conduisent des projets culinaires et y inscrivent la cuisine comme une discipline artistique à part entière, qui s’épanouit dans les conversations avec les autres arts. Ce 10+4 vous permettra tout à la fois de découvrir cette belle enseigne et tout ce que ses équipes ont fait toutes ces années avec la très modeste participation du Grand Pastis. A télécharger ici.

jeremy julien au Culti

Le Matière Brut investit le Culti C’est l’un des événements annoncés de l’été prochain : l’équipe du Matière Brut, conduite par Jérémy Julien, annonce son arrivée au sein même du bar-tabac du Roucas-Blanc (Marseille, 7e arr). Avec un vaste jardin, le Culti jouit d’un magnifique espace pour servir déjeuner et dîners dans une ambiance cool comme les aime Jérémy et en totale adéquation avec son répertoire culinaire. On vous en parle dès que la réouverture des restaurants (au moins des terrasses) sera effective.

Cassis, les volets rouges certifiés vert Arnaud et Cédric sont fiers et heureux d’annoncer le changement d’identité de leur maison : l’hôtel du Joli Bois devient l’hôtel les Volets Rouges – Cassis. Le duo a a profité de l’hiver pour se livrer à de nombreuses rénovations “afin de vous apporter toujours plus de confort, de quiétude dans notre bulle de nature au cœur du parc national des calanques, assurent-ils. Et d’ajouter : – Nous venons d’être certifiés par l’écolabel international Clef Verte, ce qui fait de nous le premier hôtel de Cassis à recevoir un écolabel”. Hôtel Les Volets Rouges – Cassis, D559 – route de la Gineste, 13260 Cassis ; infos au 04 42 01 02 68.