Marseille

► Rencontres des Cuisines africaines En 2020, à l’occasion de la Saison Africa2020, la Mission française du patrimoine et des cultures alimentaires (MFPCA), les Grandes Tables-I.C.I et Chefs In Africa se sont réunis pour organiser des rendez-vous culinaires et artistiques à Calais, Tours, Dijon, Clermont-Ferrand et Marseille. Les événements des Cuisines africaines ont permis de questionner et explorer les identités culinaires de tout un continent. Au cours des quatre dernières années, de nombreux projets ont été entrepris pour poursuivre cette démarche : la publication d’un numéro de la revue Papilles, intitulé Stirring the Pot, Les Cuisines Africaines, l’organisation de tables rondes, des participations à des festivals (Village International de la Gastronomie, Omnivore, …) et des actions développées dans plusieurs territoires d’Afrique. En 2024, les Rencontres des Cuisines africaines rassembleront, pour une première édition, plus de 70 acteurs et actrices culinaires d’Afrique et de ses diasporas afin d’explorer les identités des cuisines africaines, célébrer leur richesse et développer des synergies communes. Au programme : des tables rondes explorant les grands enjeux des cuisines africaines, des ateliers pour découvrir et échanger, des entretiens avec des personnalités et des démonstrations culinaires autour de produits phares.
• Les Rencontres des Cuisines Africaines, les 1 et 2 mars 2024 à la Friche de la Belle de Mai à Marseille.

Suis-nous sur les réseaux

Solidarité

► Dîners Sans Fourchette Le concept des dîners Sans Fourchette a été développé au profit des personnes victimes de troubles de la mémoire, des victimes d’Alzheimer, de sclérose en plaques ou de Parkinson. Dans l’évolution de leur pathologie, beaucoup de malades ne parviennent plus à se servir de leurs couverts et en viennent au geste premier, celui qui consiste à pincer l’aliment entre le pouce et l’index pour le porter à la bouche. Les malades ont aussi le droit de se régaler, d’aller au restaurant, de sortir, de rencontrer l’autre et de partager leur joie ; avec ces dîners, c’est le restaurant qui doit s’adapter à eux. Participer aux Dîners Sans Fourchette c’est contribuer à faire vivre l’association Mémoire et Santé qui les organise… pour sortir de l’isolement.
• À Paris le mercredi 28 février école de Paris des métiers de la table et le 6 mars ; à Toulon au lycée Anne-Sophie Pic le mercredi 13 mars : à Marseille le mardi 19 mars au lycée hôtelier J.-P.-Passédat ; à Sisteron le jeudi 21 mars à l’école hôtelière et le mercredi 3 avril à Marseille au restaurant Le République.

Data from MeteoArt.com
8e Arrondissement Marseille Restaurants en Provence

Piacere, la pizza plaisir tout simplement

piacere

En décembre dernier, un petit nouveau dans l’univers pizzaiolo de Marseillais invitait Ludovic Turac devant son four. L’association entre deux jeunes, aux approches culinaires, certes différentes, mais partageant quelques valeurs communes, parmi lesquelles celles de la bonne humeur et du goût, était séduisante. Passée la fête, passé le saint, c’est avec curiosité qu’on ira chercher quelques pizzas chez Piacere pour le déjeuner du samedi. La pizza, c’est bon à midi le samedi… La vie est faite de ces petits rituels bons pour le moral.
Cette pizzeria se revendique populaire, un détail qui fait sourire quand on s’établit dans le 8e arrondissement avec un goût prononcé pour le marketing. Sur le site web, une carte très alléchante faite de suggestions simples (Marinara Antica, sauce tomate à l’origan frais, ail frais, huile d’olive extra-vierge ; classic Margherita à la mozza fior di latte, basilic frais, filet d’huile d’olive extra-vierge) ou élaborées comme la salsiccia-melanzane (sauce tomate, saucisse italienne artisanale, aubergines frites, pistou au mortier, parmesan 30 mois, basilic frais et stracciatella des Pouilles). On sent la patte et les conseils en résonnance du cuisinier du Vieux-Port.

Le bon truc, quand on ramène ses pizzas tièdes à la maison, consiste à la faire réchauffer à sec à la poêle, à vif. Ça leur redonne un coup de fouet façon juste-sorti-du-four pour un plaisir intact. La pizza aux anchois de Cantabrie s’arrose d’huile pimentée et peut très bien se partager en guise d’apéritif avec une belle salade verte type roquette (qu’on égaiera de copaux de parmesan et d’un trait de balsamique). Une très belle association entre le gras des anchois et l’amertume de la salade. Pour entretenir cette nervosité qui excite la bouche, la diavola se compose d’une mozza fior di latte et ‘Nduja (soubressade napolitaine piquante) à laquelle on ajoute quelques feuilles de basilic frais et du salami Spianata Calabrese, piquant forcément.
Alors faut-il y commander ? Oui car la pâte est fine, avec un trottoir croustillant très étonnant. Oui car les recettes sont proposées à base de produits sains aux origines certifiées comme les farines bio et la tomate san Marzano. Oui, enfin, car même réchauffées, les pizze résistent bien à la poêle et s’acquittent de leur mission. Une bonne maison que vous pouvez rajouter à votre liste d’adresses à fréquenter.

Piacere, 283, avenue du Prado, Marseille 8e arr. Du lun au dim. de 12h à 22h. De 8 à 19 heures.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.