Magazine

Happy Birthday Ariel Lorin ;-)

CafeBorely+1Le café Borély conduit par le bobo à casquette, Ariel Lorin, fête sa première année d’activité et comme d’hab’, c’est le Grand Pastis qui vous le dit. Rendez-vous le 13 juin pour une fiesta comme seul le maître des lieux sait les organiser.

Mais qui est Ariel Lorin ?

“Je suis né à Winchester en Grande-Bretagne par pur hasard, s’amuse Ariel Lorin. En réalité mes parents étaient de passage et ça s’est fait comme ça”. Une famille nomade qui a couru le monde mais qui a posé ses valises à Nans-les-Pins puis à Marseille pour que le jeune Ariel grandisse dans une ville ouverte sur le monde. “Ma formation en école de commerce a été très classique, raconte le restaurateur de 43 ans. Ensuite, j’ai bossé pour une boîte d’événements qui organisait des salons, des lancements de produit…” Mais les 15 années passées dans cet univers n’ont pas rassasié Ariel Lorin qui sentait le besoin de plus en plus fort de mettre en adéquation idées avec vie professionnelle. “Je suis végétarien de naissance et j’ai toujours cuisiné pour moi et les copains, dit-il. Je voulais proposer une restauration de produits fermiers, sains et bios ; j’avais des choses à raconter, je me sentais légitime pour ça”.
cafe borely 3En janvier 2012, Ariel Lorin crée son activité de traiteur de réception à La Ciotat et y rencontre un certain succès : “J’ai ensuite répondu à un appel d’offres pour diriger le café Borély, mon ambition c’était de servir tous les Marseillais et tous les touristes sans exclusive”. Le 15, juin, 2013, Ariel Lorin inaugure “son” café et met en pratique les idées auxquelles il croit : “racourcir les circuits d’approvisionnements, servir des produits bio, de saison, de qualité, donner du travail à des exploitations agricoles à taille humaine”. Le résultat ? Une assiette atypique, sans tape à l’oeil, une évidence !

134, avenue Clot-Bey, Marseille 8e ; résas au 04 91 22 46 87. Fermé le lundi et le soir.
Je conseille l’assiette du jour (veggie ou pas, soupe chaude, salade carottes-betterave, croustillant chèvre-épinards), les poissons de la ferme aquacole bio du Frioul, le hamburger de boeuf.
Tarifs assiette 15€ (semaine) et 18 €. Brunch le dimanche 25 €. Le prix du café, 2 €.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter

Vite lu, vite su

chicoulon Chicoulon descend dans la rue Edouard Mireur et toute l’équipe du Chicoulon font sauter les bouchons le 21 novembre prochain. La rue Grignan sera fermée à la circulation auto de l’angle de la rue Breteuil jusqu’à la place Lulli. De 19 heures à 23 heures, dans un décor de bottes de pailles, guirlande guinguette et petites tables renouant avec l’ambiance place de village, un DJ fera monter le son… Trois beaujolais rouges d’appellation (un fleurie, un chiroubles et un morgon) un un beaujolais blanc contribueront à l’ambiance. “Ce sera la fête du beaujolais, on va faire bouger le centre-ville”, assure Edouard qui, pour la soirée, a demandé à tomy de préparer des planches et cornets de charcuteries et fromages. Comptez 20€ la bouteille, 5 et 10 € les fromages et charcuteries. Pour toute info, cliquer ici.

Pierre Onde Pierre Onde au restaurant du Novotel Avignon centre Depuis le mois de juillet dernier, date de son arrivée, le jeune cuisinier de 37 ans conduit une brigade de 8 personnes avec l’ambition de hisser la table du Patio au meilleur niveau et l’espoir d’entrer dans les guides gastronomiques. Pour y parvenir, Pierre Onde a revu son panel de fournisseurs pour être au plus près des produits locaux et de saison (poissons de Méditerranée, agneaux des Alpilles, porcs du Ventoux et fruits et légumes du Vaucluse). Très influencé par les cuisines provençale et corse, Pierre Onde a repensé la carte en mode cuisine méditerranéenne et bistronomique. La carte des vins, elle aussi, est désormais très marquée par les grandes appellations de la vallée du Rhône. Fleurs de courgette farcies, thon snacké, gibier en automne… le chef, issu de l’école hôtelière d’Avignon a fait ses armes auprès des frères Jacques et Laurent Pourcel avant de rejoindre le Cloître Saint-Louis. L’année qui commence sera décisive. Restaurant le Patio, Novotel Avignon centre, 20, bd Saint Roch ; infos au 04 32 74 70 22.

promo soirée 21 novembre