Art de vivre

Quand cuisine et ateliers d’herboristerie font cause commune

C’est l’union de deux spécialités : la cuisine et l’herboristerie. Anne Aït-Touati, herboriste diplômée d’un côté et le chef William de l’auberge des Baronnies à L’Epine, de l’autre. Tous les mercredis de l’été, des ateliers d’herboristerie sont programmés avec un thème différent : les remèdes du quotidien. Des coups de soleil, au stress des bouchons sur la route des vacances ou en centre-ville en plein hiver, des ampoules après une randonnée ou un match de foot aux désagréments d’une peau trop sèche ou trop grasse… Quelle que soit la saison, il y a forcément un remède naturel pour vous ! Saison après saison, les plantes regorgent de propriétés bienfaisantes et nous aident à passer cette période en douceur. Tous les ateliers animés par Anne vous donneront les clefs du bien-être et ont été taillés pour ceux qui n’y connaissent rien.

herboristerie

Herboriste à l’école des plantes de Lyon, Anne Aït-Touati se définit comme paysanne-herboriste. Dans sa ferme des Baronnies provençales, elle cultive en agro écologie. C’est de ce petit coin de paradis -certifié Agriculture biologique bien sûr-, perché à 700m d’altitude, qu’elle cueille les plantes nécessaires pour ses ateliers, auxquelles elle ajoute quelques trouvailles de sa cueillette sauvage (lavande, thym, romarin poussent ici en abondance…), des huiles essentielles et des hydrolats de la région. Dans sa besace : du frais 100% local.

La passion pour la botanique est contagieuse !
Chacun des 7 ateliers proposant tous des thèmes différents au fil des semaines, nous invite à découvrir l’histoire des usages de la plante vedette du jour, ses propriétés médicinales, son topo ethno-botanique, ses techniques d’extraction, etc. Une leçon de sciences naturelles tout en humant le doux parfum des plantes. Puis place à la pratique : “Les participants mettent la main à la pâte pour confectionner leur propre remède : des lotions à base d’hydrolat de tilleul, des eaux florales, des tisanes relaxantes” énumère Anne Aït-Touati.

Et comme en France, tout finit autour d’une bonne table, à l’issue de l’atelier, le chef William vous propose un goûter inspiré par les plantes. Sur la terrasse colorée ou à l’intérieur de cette auberge au décor contemporain, on reprend des forces autour d’un en-cas bien mérité. Et pourquoi pas faire durer le plaisir et goûter la cuisine maison –et locale- du chef et même passer la nuit à l’auberge pour partir en randonnée le lendemain ? Ce Bistrot de pays se distingue par la qualité de ses produits et l’excellente cuisine de William qui en a fait un incontournable de la région. Que vous soyez amoureux des plantes ou désiriez en savoir plus et créer votre propre remède, ces ateliers d’herboristerie sont faits pour vous.

Tous les mercredis, du 18 juillet au 29 août,  auberge des Baronnies, quartier la Remise, 05700 L’Épine. Réservations auprès d’Anne Aït-Touati au 07 89 53 93 30.

Infos express

Brunches du dimanche À partir du 27 septembre, et jusqu’à la fin de l’année, La Benvengudo propose aux gourmands (et aux lève-tard) un brunch concocté par la chef Julie Chaix. Sous forme de buffet, les hôtes disposeront d’une sélection de mets salés et sucrés, cuisinés à partir de produits locaux et de saison. Une pause gourmande parfaite avant de partir se balader dans le village des Baux-de-Provence. Brunch servi tous les dimanches de 11h30 à 15h, prix : 49 € par personne. Infos au 04 90 54 32 54.

Glenn Viel, chef du restaurant l’Oustau de Baumanière, aux Baux-de-Provence, a été élu « chef de l’année 2020 » par ses pairs à l’occasion de la 34e édition des Trophées du magazine Le Chef ce lundi 21 septembre. Né en janvier 1980 dans une famille de militaires, son aventure à Baumanière a démarré en 2015 quand Jean-André Charial, le propriétaire, l’a appelé pour redonner vie à ce restaurant mythique. Dès son arrivée, Glenn Viel a mis en place une cuisine écoresponsable avec le développement d’un potager bio, de ruches ainsi qu’une ferme pédagogique. En janvier 2020, il décroche sa 3e étoile. Il est aussi distingué au titre de la “gastronomie durable”, lancé par le guide rouge qui honore les restaurants ayant une démarche écoresponsable. Côté pâtisserie, c’est Brandon Dehan du même restaurant qui est distingué. Originaire de Noyon dans l’Oise, il avait été désigné jeune chef pâtissier de l’année en 2019 par le guide Gault et Millau. Ce sont les chefs référencés dans le Guide Michelin qui votent chaque année pour élire les meilleurs de la profession lors de cette 34e édition des Trophées du magazine Le Chef, seule élection des professionnels de la gastronomie française par leurs pairs.

Samedi 10 octobre « Plus beau village de France » du nord Vaucluse, Séguret organise toute la journée, une dégustation des vins du village, une découverte de nombreux artistes et créateurs du village, une découverte de boulange à l’ancienne avec démonstration en direct (confection de pains, de brioches et de tartes au sucre à l’ancienne dans le four banal du village). A 10 h, accueil au portail de la Bise pour la remise du programme de la journée. À 10 h, 11 h, 15 h et 18 h : visites guidées du village médiéval au départ du portail de la Bise. Durée environ 1h (3 € par adulte et gratuit pour les mineurs).
10 h 30 et 15 h 30 : atelier « la vie des Abeilles » suivi d’une dégustation des miels bio de Jérôme Busato au château Cohola à Sablet. A 11 h et 16 h : atelier « les 3 goûts de l’huile d’olive en Provence » à l’atelier les 3 Souquets à Séguret.  12 h : dégustation des bières artisanales de Jean-Pierre Meffre de Chante-Grenouille. A 16 h 30 : cooking show sur le thème des Traditions de Séguret avec présentation de plusieurs mini recettes (au restaurant Le Mesclun – durée 1 h, gratuit, 20 personnes max). 17 h 30 : petit historique sur le métier de santonnier avec explication des différentes étapes de création artisanale d’un santon avec Denis Voeux. Plus d’informations au 04 90 46 91 06.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter