Art de vivre

Dîner dans un potager, le rêve de Lionel Lévy devenu réalité

Lionel Lévy rêvait d’un jardin avec des ruches, un aménagement en restanques… L’Intercontinental Hôtel-Dieu de Marseille a donc exaucé son voeu en inaugurant un nouveau potager, un site insolite pour s’attabler, dîner à la belle saison. “Nous avons commencé les plantations et les démarches pour installer 3 ruches il y a 2 ans, annonce le chef. Cet espace est destiné à accueillir 8 personnes, pas plus”. Dans cette enclave verte, une table est dressée, un petit salon nomade a été aménagé.

Le menu, de 10 à 12 plats dont 3 desserts imaginés et réalisés par le pâtissier Yoann Dessarzin, sera “orienté végétal mais pas végétarien” souligne Lévy. Des nichoirs à oiseaux et des abris pour insectes ponctuent les carrés de fenouil, tomates, courgettes, artichauts, patates douces et autres herbes aromatiques. Les clients seront invités à aider le chef qui cuisinera sous leurs yeux, en allant ramasser eux-mêmes au potager les ingrédients manquants. “Je voudrais renouer des liens directs avec nos hôtes”, poursuit Lionel Lévy qui pourra être remplacé au gré des soirées par son second, Cédric Méry. Sur la table, de l’huile d’olive des Baux-de-Provence, signée Xavier Alazard, des poivres malabar blanc et noir du Vietnam et quelques assiettes qui donnent une idée précise des menus : tartare de bonite-cébettes tomate rose de Berne-pastèque et tagète anisée, crème et salade de fèves-fromage blanc anguille fumée et amandons d’olives séchés pickles de concombres, des abricots confits à l’agastache et petit sablé au beurre à défaillir de gourmandise.
le potager de lionel levy Le sommelier Mathias Breton, en poste depuis 2 ans, imaginera les accords mets-vins au fil des menus et réservera de belles surprises à l’image de ce Louis Roederer brut nature cuvée Philippe Starck. Pour l’heure, le potager n’ouvrira ses barrières que les jeudis et vendredis soir jusqu’à la fin septembre. Le restaurant étant fermé en août, les places seront comptées. En serez-vous ?

1, place Daviel, 2e arr. ; dîners au potager le jeudi et vendredi soir jusqu’à fin septembre ; résas au 04 13 42 43 43. Tarif : 199 € par personne.

Vite lu

Les Grandes Tables à lire ! Les grandes Tables (réseau de restaurants à Marseille, Calais, Clermont-Ferrand) viennent d’éditer un livret titré 10+4. Ce 10+4 relate les trois dernières années  marseillaises d’aventures culinaires et artistiques qui s‘inscrivent dans la continuité de cette entreprise initiée en 2006 : raconter les cuisines dans leurs diversités et leurs actualités.
À Marseille à la Friche Belle-de-Mai, à La Criée Théâtre national et au Zef-scène nationale, à Calais au Channel-scène nationale et enfin à Clermont-Ferrand à La Comédie-scène nationale, les grandes Tables dialoguent avec les lieux culturels où elles sont installées et avec leurs territoires. Elles y conduisent des projets culinaires et y inscrivent la cuisine comme une discipline artistique à part entière, qui s’épanouit dans les conversations avec les autres arts. Ce 10+4 vous permettra tout à la fois de découvrir cette belle enseigne et tout ce que ses équipes ont fait toutes ces années avec la très modeste participation du Grand Pastis. A télécharger ici.

jeremy julien au Culti

Le Matière Brut investit le Culti C’est l’un des événements annoncés de l’été prochain : l’équipe du Matière Brut, conduite par Jérémy Julien, annonce son arrivée au sein même du bar-tabac du Roucas-Blanc (Marseille, 7e arr). Avec un vaste jardin, le Culti jouit d’un magnifique espace pour servir déjeuner et dîners dans une ambiance cool comme les aime Jérémy et en totale adéquation avec son répertoire culinaire. On vous en parle dès que la réouverture des restaurants (au moins des terrasses) sera effective.

Cassis, les volets rouges certifiés vert Arnaud et Cédric sont fiers et heureux d’annoncer le changement d’identité de leur maison : l’hôtel du Joli Bois devient l’hôtel les Volets Rouges – Cassis. Le duo a a profité de l’hiver pour se livrer à de nombreuses rénovations “afin de vous apporter toujours plus de confort, de quiétude dans notre bulle de nature au cœur du parc national des calanques, assurent-ils. Et d’ajouter : – Nous venons d’être certifiés par l’écolabel international Clef Verte, ce qui fait de nous le premier hôtel de Cassis à recevoir un écolabel”. Hôtel Les Volets Rouges – Cassis, D559 – route de la Gineste, 13260 Cassis ; infos au 04 42 01 02 68.