Vite lu

► Légion d’honneur promotion du 14-Juillet. Le Journal Officiel a publié cette semaine la promotion civile du 14 Juillet. 521 personnalités ont été choisies pour leur engagement « au service de l’intérêt général et du rayonnement de la France », des récipiendaires choisis par les ministres qui proposent leur liste au Conseil de l’ordre de la Légion d’honneur. Laquelle liste est finalement validée par le président de la République. Créée par l’empereur Napoléon 1er en 1802, cette décoration fait désormais partie de l’histoire nationale. Chaque promotion met notamment des personnalités de l’hôtellerie-restauration à l’honneur. Cette année, les chefs Alain Ducasse (naturalisé monégasque, ultime privilège fiscal) et Éric Frechon sont faits officiers. Au rang de chevalier, premier grade de la Légion d’honneur, figurent les chefs Paul Pairet et Michel Portos, Sandrine Bayle-Gosse (directrice de l’École des métiers du Gers), Monica Bragard, directrice générale de Bragard, Olivier Gourmelon, dirigeant de la société Kings of kitchen et Louis Privat, fondateur et propriétaire des Grands Buffets de Narbonne.

Var

Depuis 1998, les Vignerons Indépendants du Var et Art&Vin invitent chaque été des artistes ou des collectifs d’artistes à installer leurs œuvres ou à réaliser des performances dans des lieux emblématiques comme les caveaux, les chais, ou au milieu des vignes. Avec cette manifestation, les visiteurs sont conviés à découvrir, sous un angle inédit, une cinquantaine de domaines et châteaux de la Région Sud et en Corse. Où aller dans le Var ? Notre sélection…
• Château de Majoulière à Villecroze, au cœur des coteaux varois Fanny Dhondt s’est installée avec son frère pour vivre sa passion. Sommelière de formation, elle accueille la céramiste VOS (Mado Vandewoestyne) et Marec, artiste belge qui s’est fait connaître avec des dessins humoristiques piquants, qui font régulièrement la une de la presse.
• Le dom. des Féraud à Vidauban regroupe 50 ha, non loin du golfe de Saint-Tropez, c’est le petit paradis de Markus Conrad qui accueille Bernadette Van Baarsen, peintre attachée à la vibration des couleurs, au soleil brûlant de Provence et aux enchevêtrements des végétaux en géométries naturelles et artificielles.
• Le château Saint-Esprit, propriété de la famille Croce-Spinelli depuis 4 générations, est une bâtisse du XIIIe siècle ceinte de majestueux cyprès et de 12 ha de vignes. C’est ici que Rémi Colombet expose ses œuvres, « un dilettante » qui se sert de tous les moyens mis à sa disposition, comme la musique, la photo et les objets. Mises en scènes improvisées, portraits fugitifs, travail instinctif, l’artiste fait fi des contraintes techniques de la photographie.
Tous les domaines participants ici.

Suis-nous sur les réseaux

Sainte-Croix-du-Verdon

Marchés et foires locales.- Durant tout l’été, chaque semaine, la commune accueille plusieurs marchés offrant des produits locaux frais, d’artisanat et des spécialités culinaires.
• Marchés des producteurs : tous les mardis matin, du 2 juillet au 27 août sur l’ancienne aire des camping-cars dans le village.
• Marchés gourmands : les mardis soir 16 juillet et 13 août (18h30-22h30). Foodtrucks de cuisine du monde, bière artisanale de Riez, sur l’ancienne aire des camping-cars dans le village.
• Marchés artisanaux : les mardis soir 9, 23 juillet et les 6 et 20 août (18h30 – 22h30). Avec la présence de créateurs et artisans de la région Sud, rue du Cours.

Art de vivre

Voûtes de la Major : 7 jours sur 7, midi et soir, nos 4 adresses pour manger et bruncher

Il Duomo les voûtes de la MajorIl duomo, comme en Italie
Dans un décor rococo vénitien grand siècle, ce restaurant apparaît comme le petit frère du Palais de la Major voisin. Le chef, Christophe Roubaud, officie en cuisine depuis novembre 2016, soit 2 mois après l’ouverture de cette adresse. Poulpes poêlés, risotti, pâtes Benedetto Cavalieri en provenance directe d’une bourgade non loin de Lecce, dans les Pouilles, saltimbocca et rôti de lotte aux agrumes composent une carte lyrique et d’honnête facture. Sur le comptoir, quelques bouteilles illustrent l’intérêt maison pour les vins italiens bien sûr, les coteaux d’Aix et côtes de Provence. L’atout de cette adresse ? On y déjeune et dîne 7/7j jusqu’à 23 heures. A Marseille, une gageure !
12, place de la Major, Marseille 2e arr. ; infos au 04 91 44 12 12. Déjeuner 17 et 23 €. Carte 35 €.

les voûtes de la MajorLe Palais de la Major
Il y a une filiation stylistique ici avec le voisin Il Duomo. Fabien Torrente parti, le Palais a donné carte blanche à un cuisinier de 28 ans, venu des cimes, Teddy Bidaux, ex-la Folie douce à Megève. C’est l’adresse de la démesure, ouverte elle aussi 7/7j et qui ferme à 5 heures du matin en week-end. D’inspiration bistronomique, la carte propose un foie gras poêlé miel et fraises, une bouillabaisse réinterprétée aux rougets, fumet de poisson et une délicate écrasée de pommes de terre aïoli, une focaccia-aïoli maison et jambon cru de sélection. Ambiance business au déjeuner, discothèque en soirée sous les voûtes de la Major. Brunches dominicaux de bonne tenue.
2, place Albert-Londres, Marseille 2e arr. ; infos au 04 91 44 13 13. Déjeuner carte 35 €, dîner carte 50 €.

les voûtes de la MajorLes Halles de la Major
Antoine Siffrein-Blanc reste aux commandes de ce concept qui a largement évolué depuis son ouverture, il y a 4 ans. En Monsieur Loyal passionné, Antoine raconte les étals de fruits de mer, viandes, légumes et la pizzéria qui a rejoint la famille. Pas moins de 7 univers se côtoient sous les voûtes, de la street food aux clubs sandwiches, et « tout est cuisiné sur place et savouré en mode partage » assure le responsable. La pâtisserie se présente en mode girly avec les pâtissières de Paradis Gourmand, rue Paradis. Le soir, le site est entièrement privatisé. On y va entre midi et deux et le week-end en famille ou avec des potes. Le brunch dominical est à géométrie variable : oeufs brouillés, huîtres, panisses, pizzas… On ne paie que ce qu’on mange (environ 25 €).
Voûtes de la Major, quai de la Tourette, Marseille 2e arr. ; infos au 04 91 45 80 10.

les voûtes de la MajorL’Essentiel Lifestore
Claire Grolleau est eco-toxicologue de formation et a longtemps travaillé sur l’impact des substances chimiques sur notre environnement. Elle a ouvert son concept-store en septembre 2017 avec la volonté d’aider le consommateur à intégrer les valeurs du développement durable. « Je propose des produits parmi les plus éco-responsables possible, dit-elle, en glissant une carte végétarienne composée de produits majoritairement locaux. C’est végétarien, l’air de rien » complète Claire comme pour signifier qu’on mange végétarien chez Essentiel Lifestore comme une évidence, sans forcément s’en rendre compte. Une équipe de sept personnes s’affaire, du restaurant au magasin, de la salle au comptoir. Chaque dimanche, un brunch servi sous les voûtes de la Major propose tartines, oeufs pâte à tartiner au chocolat maison, miel, légumes, plat d’accompagnement pour 28 €.
44-46, quai de la Tourette, Marseille 2e arr. ; infos au 04 91 45 26 32. 

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.