Art de vivre

Une histoire à dormir debout : la ruche horizontale

ruche larousse001Voilà le coup de coeur du printemps : le livre de Pierre Javaudin qui, non content de tout nous apprendre sur les abeilles et l’apiculture en général, nous explique comment fabriquer une ruche à l’horizontale. Tout commence par la découverte d’un essaim dans son jardin : au lieu de s’en débarrasser en téléphonant aux pompiers, Pierre Javaudin tente l’expérience de ce concept anglo-saxon et en devient l’expert français. Totalement écologique, familiale et à la portée de tous, cette ruche, initialement un simple tronc d’arbre couché, est devenue le must have de tout urbain en mal de nature. Sachant qu’une abeille sur 5 disparaît chaque année, il est urgent d’agir. En semant des fleurs des champs, en cultivant des plantes florifères nous contribuons à leur alimentation mais il faut aussi les héberger et les protéger.

Et s’il nous fallait une raison supplémentaire pour vanter les mérites de cet ouvrage très complet, la voici : comment piéger le frelon asiatique. Cet insecte, bien que volant 10 km/h moins vite que les abeilles (30km/h contre 20 km/h) parvient à les capter à la sortie de la ruche pour en dévorer l’abdomen… Les deux meilleurs moments pour les éliminer : du 15 février au 30 avril et du 15 octobre au 15 novembre. Le livre nous donne une recette de mélange bière-vin blanc, sirop de fraise redoutable pour le prédateur de nos chères abeilles. Un dernier truc ? Disposer un seau plein d’eau propre à proximité de la ruche dans lequel vous mettrez des écorces de pin. Les abeilles se poseront dessus pour boire en toute sécurité ; de plus, elles raffolent de l’acidité de la sève de pin diluée dans l’eau.

“Une ruche dans mon jardin”, de Pierre Javaudin, Larousse Ed. ; 144 pages, 12,90 €.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Infos express

Gigondas Les mercredis 15, 22 et 29 juillet et 5 et 12 août à partir de 20h soirées wines, food and live music à Gigondas la Cave. Des soirées en musique pour découvrir les vins issus de l’agriculture biologique, les crus et côtes du Rhône villages. Chaque soir, un Food Truck différent sera présent pour vous restaurer et accompagner les dégustations. Une façon agréable de s’initier à la dégustation. Réservations au 04 90 65 83 78. Restauration de 15 à 20 €, 5 € le verre.

Un verre aux jardins à Avignon Tous les jeudis et vendredis, du 16 juillet au 11 septembre, les vins des Côtes du Rhône investissent les jardins du palais des papes pour déguster les vins des Côtes du Rhône et Côtes du Rhône villages. De 18h30 à 20h30, vignerons et négociants font re-découvrir leurs meilleures cuvées dans les trois couleurs et proposent une vente sur place. Ambiance musicale avec DJ les jeudis et groupes live les vendredis). Tarif : 10 et 6,50 € (gratuit pour les -18 ans) ; le tarif comprend : 5 jetons de dégustation Côtes du Rhône + 1 sachet «grignotage». Infos et réservations au 04 32 74 32 74.

Sébastien Cortez chez Charivari Le 18 juillet prochain, la galerie de la rue Fontange propose de participer à un parcours culinartistique né d’une rencontre entre un artiste, Renaud Grizard, une galeriste, Muriel Feugère, et le Collectif DK, représenté par le chef itinérant Sébastien Cortez, l’artiste culinaire Leslie Dorel et la cheffe Axelle Poittevin. Cet événement collaboratif a pour objectif de faire participer l’artiste et la galerie à l’élaboration du parcours. Les convives sont, quant à eux, invités à participer à l’expérience de manière ludique. Ce jeudi soir, cuisine et art se mêleront pour proposer une suite de mets inspirés des œuvres de l’artiste, en stimulant tous les sens. Sortir du restaurant, sortir de l’assiette, telle est l’œuvre de ce premier voyage culinaire…
► Le 18 juillet, 20h30 passage à table. Tarif 80 € par personne, accords vins compris. Galerie Charivari, 17, rue Fontange, Marseille 6e. Réservation au 06 79 70 51 23 et sur mes pages Facebook et Instagram @chefsebastiencortezCharivari, 7, rue Fontange, Marseille 6e arr. Infos au 06 62 39 95 62.