Marseille

► Soirée raclette à Notre-Dame-de-la-Garde Pour contribuer au financement des gros travaux d’entretien de la basilique, le père Espinosa, recteur du sanctuaire, et l’équipe qui gère le Restaurant, ont eu l’idée d’organiser des dîners dont l’intégralité des bénéfices est reversée à l’entretien du site. Chaque soirée débute à 19h par une visite privée de la crypte et de la basilique suivie, à 20 heures, d’un apéritif, puis du dîner (50 € par personne). Pour répondre aux morsures du froid hivernal, une soirée raclette est organisée le jeudi 7 mars en partenariat avec la fromagerie La Meulerie. Le dîner fondant et délicieusement parfumé sera servi sur une seule et longue table unique. Bonne humeur garantie.
• Pour la soirée raclette du 7 mars, s’inscrire ici.

Suis-nous sur les réseaux

Solidarité

► Dîners Sans Fourchette Le concept des dîners Sans Fourchette a été développé au profit des personnes victimes de troubles de la mémoire, des victimes d’Alzheimer, de sclérose en plaques ou de Parkinson. Dans l’évolution de leur pathologie, beaucoup de malades ne parviennent plus à se servir de leurs couverts et en viennent au geste premier, celui qui consiste à pincer l’aliment entre le pouce et l’index pour le porter à la bouche. Les malades ont aussi le droit de se régaler, d’aller au restaurant, de sortir, de rencontrer l’autre et de partager leur joie ; avec ces dîners, c’est le restaurant qui doit s’adapter à eux. Participer aux Dîners Sans Fourchette c’est contribuer à faire vivre l’association Mémoire et Santé qui les organise… pour sortir de l’isolement.
• À Paris le mercredi 28 février école de Paris des métiers de la table et le 6 mars ; à Toulon au lycée Anne-Sophie Pic le mercredi 13 mars : à Marseille le mardi 19 mars au lycée hôtelier J.-P.-Passédat ; à Sisteron le jeudi 21 mars à l’école hôtelière et le mercredi 3 avril à Marseille au restaurant Le République.

Art de vivre

Une histoire à dormir debout : la ruche horizontale

ruche larousse001Voilà le coup de coeur du printemps : le livre de Pierre Javaudin qui, non content de tout nous apprendre sur les abeilles et l’apiculture en général, nous explique comment fabriquer une ruche à l’horizontale. Tout commence par la découverte d’un essaim dans son jardin : au lieu de s’en débarrasser en téléphonant aux pompiers, Pierre Javaudin tente l’expérience de ce concept anglo-saxon et en devient l’expert français. Totalement écologique, familiale et à la portée de tous, cette ruche, initialement un simple tronc d’arbre couché, est devenue le must have de tout urbain en mal de nature. Sachant qu’une abeille sur 5 disparaît chaque année, il est urgent d’agir. En semant des fleurs des champs, en cultivant des plantes florifères nous contribuons à leur alimentation mais il faut aussi les héberger et les protéger.

Et s’il nous fallait une raison supplémentaire pour vanter les mérites de cet ouvrage très complet, la voici : comment piéger le frelon asiatique. Cet insecte, bien que volant 10 km/h moins vite que les abeilles (30km/h contre 20 km/h) parvient à les capter à la sortie de la ruche pour en dévorer l’abdomen… Les deux meilleurs moments pour les éliminer : du 15 février au 30 avril et du 15 octobre au 15 novembre. Le livre nous donne une recette de mélange bière-vin blanc, sirop de fraise redoutable pour le prédateur de nos chères abeilles. Un dernier truc ? Disposer un seau plein d’eau propre à proximité de la ruche dans lequel vous mettrez des écorces de pin. Les abeilles se poseront dessus pour boire en toute sécurité ; de plus, elles raffolent de l’acidité de la sève de pin diluée dans l’eau.

« Une ruche dans mon jardin », de Pierre Javaudin, Larousse Ed. ; 144 pages, 12,90 €.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.