Carnet de cave

Vins IGP Méditerranée : le festival Hors les vignes revient à la Friche Belle-de-Mai

festival Hors les vignesQuel point commun y a-t-il entre un vigneron, un artiste et un cuisinier ? La création ! Et si un festival réunissait ces trois univers, comment l’appellerait-on ? Hors les vignes ! Lancé en 2016 au Dock des Suds, le festival Hors les vignes revient cette année à la Friche Belle-de-Mai avec les vins IGP Méditerranée en grand organisateur d’une fête familiale, savoureuse et hors du commun. « Le festival Hors les vignes souhaite favoriser les échanges entre des vignerons, créateurs méditerranéens à part entière, des chefs et des artistes, insiste Jean-Claude Pellegrin. Nous voulons faire partager la rencontre de ces trios et les fruits de leurs assemblages auprès du grand public » poursuit le président d’Intervins Sud-Est, la structure qui fédère tous les vignerons IGP. Le principe ? Le festival s’adresse à tous les amoureux de la culture méditerranéenne, il propose de réunir plusieurs trios composés : d’un chef cuisinier, un producteur/négociant du territoire des
vins IGP du Sud Est et un artiste ou un collectif du territoire méditerranéen.
Le public réuni dans le grand théâtre de la Friche assistera, toute la journée durant, à des performances en live : la création d’un geste culinaire inspiré par un vin et soulignée par une oeuvre… Neuf prouesses singulières où le public goûtera, en fin de prestation, les bouchées réalisées par le chef, dégustera le vin associé et admirera l’oeuvre artistique réalisée spécialement dans le cadre de cette rencontre. Au programme de cette journée faste : la découverte et déclinaison de 9 dénominations de vins à Indication Géographique Protégée ; des dégustations mets et vins ; un espace d’exposition des oeuvres réalisées au fur et à mesure de la journée par les artistes des trios ; des animations dédiées aux enfants, des bars de dégustation et, last but not least, un village de foodtrucks. Forte du succès de la première édition où plus de 3500 personnes étaient venues célébrer les vins IGP, l’équipe souhaite cette année faire mieux. Au vu de la programmation et des têtes d’affiche attendues, la fête sera totale.

Temps fort du festival : les live shows réunissant les vignerons, artistes et cuisiniers…

Qui est derrière tout ça ?

Intervins Sud Est est une interprofession, c’est-à-dire une réunion de viticulteurs, vignerons et négociants qui mènent des actions communes sur l’économie de leur filière (communication, régulation du marché, recherche et développement)… Cette interprofession a un grand point commun : elle produit des vins IGP, ce qu’on appelait « les vins de pays » avant 2009. Quelle différence y a-t-il entre une AOC et un IGP ? Les IGP sont aussi des vins authentiques et revendiquent aussi un attachement à leur terroir dont ils sont souvent le reflet mais ils sont souvent plus accessibles en matière de prix et de goût. Leur cahier des charges est adapté aux méthodes locales anciennes, mais suffisamment souple et flexible pour permettre aux vignerons de créer. Bon nombre de vignerons ont choisi de s’exclure eux-mêmes de leur appellation, et de passer en IGP, sans pour autant sacrifier à la qualité afin de donner libre cours à leurs inspirations…

Le festival Hors les Vignes se tiendra le 14 avril 2018 à la Friche Belle-de-Mai.  Accès à l’ensemble du site gratuit. Ticket d’entrée : 3 € pour assister aux performances comprenant une bouchée et un verre de vin ; infos ici.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aix-en-Provence

Jean-Luc Le Formal n’est plus. 2002-2022, le  plus breton des chefs provençaux a mis 20 ans dans la cité du Roy René pour gravir tous les échelons de la notoriété. Las, ce samedi 3 décembre, le cœur de Jean-Luc Le Formal a décidé de siffler la fin de la partie. Au Grand Pastis qui lui avait demandé s’il avait des regrets, Le Formal avait répondu : – Je n’en ai pas. Il faut assumer ce qui a été fait car on ne peut plus revenir dessus ». Fort de sa devise, « Profiter du moment présent à 100%, vivre et partager sa passion », Jean-Luc Le Formal a vecu pleinement pour la cuisine avec une douleur et une incompréhension : le mutisme du guide rouge à son encontre. Généreux dans le verbe et en actes, solidaire et confraternel, Le Formal tire définitivment le rideau sur son restaurant de la rue Espariat. En ces journées pénibles, chacun pensera à Yvonne sa compagne ; une cérémonie sera célébrée à Aix, jeudi 8 décembre.
Son interview au Grand Pastis.

Marseille-Cassis

EXCLUSIF. – C’est bien le chef des Roches Blanches, Alexandre Auger, qui succédera à Dominique Frérard au piano du restaurant les Trois Forts du Sofitel Marseille-Vieux-Port. Auger est arrivé à Cassis le 7 juin 2021 et devrait en partir tout début janvier 2023. Avant d’acter son départ, deux soirées seront organisées dans le 5 étoiles cassidain les 15 et 16 décembre. Le 15 décembre, Alexandre Auger et Randy Siles, chef costaricien, créateur du concept « Agro-Marino », serviront un dîner à 4 mains sur la thématique « Agro-Marino ». Le 16 décembre, le cuisinier Randy Siles s’associera cette fois au chef italien Gabriele Boffa, 2 étoiles au guide rouge, originaire du Piémont en Italie, pour un dîner à 4 mains. Valentin Fabry, chef pâtissier des Roches Blanches, quant à lui, proposera deux desserts uniques pour clore subtilement ces deux rendez-vous sur une belle note sucrée… Et dire au-revoir au chef Auger. Emule de Yannick Alléno avec qui il a travaillé au Meurice, Auger a aussi dirigé la brigade du Sofitel Faubourg, rue Boissy d’Anglas (Paris VIIIe), voisin de l’Elysée.

Suis-nous sur les réseaux

Marseille

Le lycée hôtelier de Marseille Bonneveine a soufflé ses 40 bougies le 29 novembre 2022. L’établissement de formation a annoncé qu’il sera renommé du nom de Jean-Paul Passédat, décédé le mercredi 10 août dernier, à l’âge de 88 ans. Ce 29 novembre, Gérald Passédat, est venu rappeler que son père avait compté à l’époque parmi les plus fervents soutiens de la création d’un lycée hôtelier à Marseille. Le président de la région Sud, Renaud Muselier, figurait parmi les invités.

Abonne-toi à la newsletter