Mes recettes

Une interprétation de la pavlova aux fraises

Pavlova aux fraisesTemps de préparation : 30 min / Cuisson : 1h30

Votre marché pour 4 personnes : pour la meringue, il vous faudra 4 blancs d’œufs ; 125g de sucre semoule + 125g de sucre glace et un citron vert. On peut aussi acheter de la meringue chez son pâtissier. Pour la chantilly : 300g de crème fraîche liquide entière ; 30g de mascarpone et un sachet de sucre vanillé. Pour les fruits : 500g de fraises garriguette de France et 1 citron vert.

On y va : on commence par la meringue en battant au fouet électrique les blancs d’œuf à faible vitesse. Augmenter la vitesse lorsque le mélange devient mousseux. Ajouter doucement le sucre semoule tout en continuant à fouetter jusqu’à ce que la meringue soit bien ferme et brillante. Incorporer délicatement avec une spatule le zeste des citrons et le sucre glace. Enfourner 1h30 à 100°C sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. La meringue est cuite lorsqu’elle se décolle du papier tout en restant moelleuse à l’intérieur. Laisser reposer la meringue 45 minutes. Pour la chantilly : placer au réfrigérateur le bol, le fouet et la crème pendant 30 min. Verser dans ce bol la crème très froide, le mascarpone et le sucre vanillé, et monter le tout en chantilly à l’aide d’un fouet électrique. Déposer très délicatement dans un plat la meringue refroidie. Dressage du dessert : étaler la chantilly sur la surface et recouvrir avec les fraises de France, zester un citron vert dessus et saupoudrer très parcimonieusement de sucre glace.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Notez-le

Dîner à 6 mains chez Ippei Uemura En marge du salon Food’in Sud, le chef Ippei Uemura accueille deux chefs Japonnais de renommée internationnale et prépare une soirée haute en couleurs le 28 janvier. Tetsuro Akasaki (médaille d’argent de la coupe du monde Paul Bocuse de pâtisserie et entraîneur de l’équipe du Japon de pâtisserie), Yasuhiro Yoshida (chef exécutif de l’hôtel Marriott d’Osaka) et Ippei Uemura, hôte du dîner promettent “un voyage entre Japon et Provence, un voyage raffiné et gastronomique”. Le 28 janvier, 65, corniche Kennedy (7e arr.) ; infos au 04 91 22 09 33. Paf : 150 € par personne.