Restaurants en Provence

Iod’in à Allauch, les goûts de la cuisine italo-corse d’aujourd’hui

iod'in

Heureux comme un poisson dans l’eau. Anthony de Fiilippo est arrivé à 21 ans dans ce restaurant d’Allauch et a construit, pendant 7 ans, une relation de confiance avec Sonia Murolo, sa propriétaire. Corse originaire du village d’Afa, aux portes d’Ajaccio, Anthony travaille en toute liberté : – Je me plais ici car je ne suis pas bridé », dit celui qui a travaillé pour Dominique Frérard (Sofitel), Lionel Lévy (Intercontinental) et Jérôme Polo (New hôtel Pharo). Circuits courts, produits frais et suggestions concises composent l’identité de sa carte, instinctive et renouvelée chaque mois. Iod’in

Quelques accras de légumes, une poêlée d’encornets persillade et de remarquables panisses aux olives noires qu’on trempe dans une parfaite mayonnaise à l’ail noir dessinent à grands traits les contours de l’été 2022. Repas d’affaires au déjeuner, dîners en famille ou entre amis le soir, le clientèle s’enrichit depuis quelques jours de touristes, américains souvent, débarqués là on ne sait comment mais visiblement ravis de s’être perdus dans la ceinture verte de Marseille. Le service souriant confirme l’impression première d’esprit familial qui domine ici. Les assiettes se succèdent, les allusions méditerranéennes aussi : fleurs de courgettes farcies à la ricotta, trilogie de tomates sur focaccia grillée presto frais et mozza.

Les tagliatelles truffées aux gambas, bisque et éclats de parmesan attirent tous les regards, mais c’est le risotto de lotte rôtie au figatellu, spécialité du chef qui raffole de ce mode de cuisson du riz, qui l’emporte. « Les encornets à la provençale, jus à l’anis sont délicieux » confie une voisine de table. Riz crémeux, cuisson croustillante et terre-mer maîtrisé… On savoure la dernière fourchette sur une pointe de regret. Et pour la route ? Un crémeux citron sur sablé breton généreux en beurre-meringue et sorbet citron très vigoureux, une assiette aussi jolie que gourmande à partager pour les petits appétits.

Alors faut-il réserver chez Iod’in à Allauch ? Oui bien sûr car on reste encore surpris par la qualité de cette table discrète. Oui bien sûr pour le service, les sourires de l’équipe et la bienveillance de Sonia qui garde un œil sur tout tout le temps. Oui pour la justesse de ton de la cuisine qui s’efforce de travailler en local. Et oui, enfin, pour la tonalité générale de l’ensemble, professionnelle, sérieuse sans jamais se prendre la tête, toujours efficace, ce qui s’avère précieux pour les repas d’affaires.

Iod’in, 602, avenue du 7e Régiment de Tirailleurs algériens, 13190 Allauch ; infos au 04 91 07 67 80. Carte 40-50 €.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’Isle-sur-la-Sorgue

Œuf mayonnaise. Le concours du meilleur œuf mayo  du monde s’est tenu à Paris le 14 novembre dernier. Le vauclusien Jérémi Fontin est monté sur la deuxième marche du podium, porté par un œuf fermier bio de gros calibre, cuisson en 8 minutes, « dans de l’eau très salée pour garder un jaune orangé et onctueux » révèle le chef de l’Atelier du Jardin dans le quotidien La Provence. Le grand gagnant 2023 du concours créé par l’Association de sauvegarde de l’œuf mayonnaise (Asom) est la Grande Brasserie de Bastille, à Paris. Pour ceux qui le souhaitent, la recette œuf-mayo de Jérémi Fontin est proposée au restaurant à 8 € les quatre demi-œufs. L’Asom a été créée par feu le chroniqueur gastronomique et fondateur des Guides Lebey, Claude Lebey. Elle a été relancée en 2018 par quatre gastronomes avertis, soucieux de préserver et promouvoir ce monument de la cuisine bistrotière française.
• L’Atelier du Jardin, 34, avenue de l’Égalité,  84800, l’Isle-sur-la-Sorgue.

Guide Fooding

Le nouveau Guide Fooding, édition 2023, qui sera disponible, partout en France, dès ce jeudi 17 novembre, dévoile son palmarès. A Marseille, le titre de meilleur Sophistroquet est attribué à Regain (Sarah Chougnet-Strudel et Lucien Salomon) et le titre de Meilleur esprit d’équipe échoit au restaurant l’Idéal (Julia Sammut, Aurélien Baron et Jérémy Nguyen).

Abonne-toi à la newsletter

Suis-nous sur les réseaux