Restaurants en Provence

Un déjeuner voyageur avec Juan Pulgarin Sanchez au Bar des Amis

Ivan et Mélanie ont un talent qui consiste à débusquer de jeunes pousses pour venir cuisiner chez eux. Le cahier des charges est simple : les cuisinier(e)s doivent donner libre cours à leur personnalité et à leur sensibilité dans une micro cuisine flanquée d’un comptoir. Dans une joyeuse ambiance, on ne compte plus les “notoriétés” passées dans ce Bar des Amis à la réputation jamais usurpée. Dernier espoir de la scène marseillaise à exercer ses talents sur 6 m2 : Juan Pulgarin Sanchez. Natif de la ville colombienne de Manizales, le virtuose de la sauce chimichurri s’était déjà fait connaître chez Loustic, rue de la Mode (1er). Le voici au meilleur de sa forme pour nous servir une cuisine de produits et appliquée, s’appuyant essentiellement sur les cuissons et assaisonnements.

Juan Pulgarin

A l’ardoise du déjeuner, en constante mutation, le colombien propose de somptueux accras de maïs garniture au poulpe. Croustillants à défaillir, fondants à cœur, ils accompagneront quelques sardines marinées sauce chimichurri. Cette dernière, coutumière des viandes rouges, sort des sentiers battus pour celui des filets de poisson servis tout chauds sur un pain croustillant. L’association est audacieuse et pertinente, c’est ultra séduisant. La saison permet encore de se régaler d’aubergines grillées, celles-ci sont associées à un onglet mâturé à point, à la tendreté du beurre, juste saisi. La daurade (en filet accompagnant une tomate farcie), cuite à l’unilatéral, présente une peau croustillante et aguicheuse arrosée d’une vierge d’herbes fines du meilleur goût.

Juan Pulgarin

Le gâteau au citron lemon drop de Mélanie se partage l’ardoise du jour avec quelques glaces revendiquées Maison de la Glace. Juan a récupéré la recette et sert un gâteau de maison, souple, aérien et punché d’un sirop de citron. Une ultra fine croustillance de sucre en poudre en surface contraste avec la quenelle de crème battue nature. Un plaisir qui justifierait à lui seul le déplacement.

Juan Pulgarin

Alors faut-il y aller ? Oui car Juan Pulgarin Sanchez jongle entre les influences sud-américaines et les habitudes du bistrot franchouillard. Oui car l’ambiance de ce bistrot reflète l’âme de quartier dans lequel souffle une perpétuelle âme de vacances. Oui pour le rapport qualité-prix, permettant de déjeuner à moins de 25 €. A fréquenter pour cultiver le summer spirit.

Le Bar des Amis, 23, ave de la Pointe Rouge ; Marseille 8e arr. Infos au 04 91 96 17 62. Entrées 6-8 €, plats 14-16 €, desserts 4-6 € ; formule : 21€.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter

Vite lu

La Tournée Sauve ton resto se poursuit dans le 13.- Un bus et une tournée pour soutenir les restaurateurs en difficulté et marquer sa solidarité avec une filière passablement malmenée par la pandémie Covid-19 : l’opération Sauve ton resto ! se poursuit dans les Bouches-du-Rhône. Commandez vos repas à l’avance et venez les récupérer auprès des chefs dans chacune des villes étape : Marseille les 19 et 21 janvier, Allauch le 20 janvier, Aix-en-Provence le 22 janvier, Arles le 23 janvier… Plus d’infos et les détails à lire sur mpgastronomie.fr

Terre Blanche annonce la nomination de Christophe Schmitt au poste de chef des cuisines.- Le Resort de Terre Blanche Hotel Spa Golf Resort 5 étoiles, a nommé Christophe Schmitt au poste de chef pour prendre les rênes des différents restaurants, dont Le Faventia, étoilé au guide Michelin (le guide rigolo qui décerne des étoiles aux restaurants fermés). Christophe Schmitt succèdera ainsi au Chef étoilé et meilleur ouvrier de France, Philippe Jourdin, qui prend sa retraite et dont il était le second, pour perpétuer une cuisine aux saveurs du Sud. Dans la continuité de cette philosophie qui allie tradition et touches innovantes, Christophe Schmitt proposera une cuisiné axée sur les meilleurs produits locaux rendant hommage au terroir. “C’est un honneur pour moi et un très grand défi de succéder à Philippe Jourdin. A Terre Blanche, ce Mof a marqué l’histoire de la gastronomie, et il m’a aussi beaucoup appris. C’est avec beaucoup d’émotion que je lui succède aujourd’hui, plus que jamais conscient des responsabilités qu’il me lègue” a déclaré Christophe Schmitt.