Restaurants en Provence

Un déjeuner voyageur avec Juan Pulgarin Sanchez au Bar des Amis

Ivan et Mélanie ont un talent qui consiste à débusquer de jeunes pousses pour venir cuisiner chez eux. Le cahier des charges est simple : les cuisinier(e)s doivent donner libre cours à leur personnalité et à leur sensibilité dans une micro cuisine flanquée d’un comptoir. Dans une joyeuse ambiance, on ne compte plus les “notoriétés” passées dans ce Bar des Amis à la réputation jamais usurpée. Dernier espoir de la scène marseillaise à exercer ses talents sur 6 m2 : Juan Pulgarin Sanchez. Natif de la ville colombienne de Manizales, le virtuose de la sauce chimichurri s’était déjà fait connaître chez Loustic, rue de la Mode (1er). Le voici au meilleur de sa forme pour nous servir une cuisine de produits et appliquée, s’appuyant essentiellement sur les cuissons et assaisonnements.

Juan Pulgarin

A l’ardoise du déjeuner, en constante mutation, le colombien propose de somptueux accras de maïs garniture au poulpe. Croustillants à défaillir, fondants à cœur, ils accompagneront quelques sardines marinées sauce chimichurri. Cette dernière, coutumière des viandes rouges, sort des sentiers battus pour celui des filets de poisson servis tout chauds sur un pain croustillant. L’association est audacieuse et pertinente, c’est ultra séduisant. La saison permet encore de se régaler d’aubergines grillées, celles-ci sont associées à un onglet mâturé à point, à la tendreté du beurre, juste saisi. La daurade (en filet accompagnant une tomate farcie), cuite à l’unilatéral, présente une peau croustillante et aguicheuse arrosée d’une vierge d’herbes fines du meilleur goût.

Juan Pulgarin

Le gâteau au citron lemon drop de Mélanie se partage l’ardoise du jour avec quelques glaces revendiquées Maison de la Glace. Juan a récupéré la recette et sert un gâteau de maison, souple, aérien et punché d’un sirop de citron. Une ultra fine croustillance de sucre en poudre en surface contraste avec la quenelle de crème battue nature. Un plaisir qui justifierait à lui seul le déplacement.

Juan Pulgarin

Alors faut-il y aller ? Oui car Juan Pulgarin Sanchez jongle entre les influences sud-américaines et les habitudes du bistrot franchouillard. Oui car l’ambiance de ce bistrot reflète l’âme de quartier dans lequel souffle une perpétuelle âme de vacances. Oui pour le rapport qualité-prix, permettant de déjeuner à moins de 25 €. A fréquenter pour cultiver le summer spirit.

Le Bar des Amis, 23, ave de la Pointe Rouge ; Marseille 8e arr. Infos au 04 91 96 17 62. Entrées 6-8 €, plats 14-16 €, desserts 4-6 € ; formule : 21€.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vite lu

Marianne Planchais, Sophie Planchais, Loïc Ginet et Thomas Niesor ont imaginé un jeu de société d’ambiance, culturel et stratégique dans l’univers de la pâtisserie. Cette entreprise familiale, basée à Aix-en-Pce, a opté pour l’auto-édition et une fabrication 100% bleu-blanc-rouge. Les joueurs incarnent des pâtissiers formés en France qui s’installent à l’étranger. Leur objectif : faire partie de la crème de la crème des pâtissiers en  confectionnant, avec leurs cartes, des pâtisseries traditionnelles. Le jeu compte 400 questions sur le thème de la pâtisserie dont 100 dédiées aux enfants. babaOrum s’adresse aux amateurs de jeux de société, aux passionnés de pâtisserie, à tous ! Déjà près de 200 jeux ont été pré-commandés sur la plateforme Ulule. Si l’objectif de 300 pré-commandes est atteint, les jeux seront produits en novembre et livrés en décembre. Tous sur Ulule pour précommander le jeu, il est super !

Pizzette l'Isle sur la Sorgue Pizzette et craquante Une adresse pour les sorties entre ados et pour les parents qui veulent faire plaisir à leurs ados. Ici, on accompagne cocktails, vins et bières à l’apéro d’une ribambelle de pizzas à dévorer en égoïste ou à partager. Un apéro très cool avant d’aller au resto ensuite. Les pâtes sont ultra-fines, craquantes et si légères qu’on pourrait en dévorer des dizaines. A tester : la camembert et jambon cru,  la chèvre-miel ou la margherita…
• 19, ave des 4 Otages à l’Isle-sur-la-Sorgue (04 90 95 56 34) et 24, bd Victor-Hugo à Saint-Rémy-de-Provence (04 90 95 80 31)