Restaurants en Provence

Les Eaux de Mars, restaurant militant

les Eaux de Mars

La simple lecture des paroles de la chanson de Georges Moustaki, suffirait à elle seule, à dessiner ce petit restaurant naviguant à contre-courant. Se défiant du discours ambiant, l’équipe des Eaux de Mars met en application les principes auxquels elle croit. Labellisé écotable, les Eaux de Mars nous épargne le blabla du locavore et du bio pour une stricte application de critères exigeants. Pour le plus grand bonheur et la santé de ses clients. Le restaurant croit aussi en la revitalisation des quartiers, voilà pourquoi il a choisi une rue improbable avec peu de passage, tordant le cou, au passage, à 90% des restaurateurs qui assurent que seul l’emplacement vaut. Si on sert de la qualité et que le rapport qualité prix est respecté, la localisation ne sert à rien…

les Eaux de Mars

C’est donc dans un rare calme que la terrasse et la salle s’agitent dès midi, l’ardoise donnant à choisir entre un sablé parmesan-amande-caviar d’aubergine-coulis de poivron et olives kalamata, un cromesquis de pomme de terre et pulled pork sauce barbecue et salade de chou rouge, des tagliatelles fraîches sauce tomate-anchois câpres et mozza. Le pélardon ou la poire pochée chantilly au poivre de kampot rouge-financier au caramel réveillant les appétits encore assoupis.

En guise de mise en bouche apéritive, la terrine de campagne maison aux noisettes s’accompagne d’une bouteille de rouge (2019) de Christian Valensini (la Chapelle Saint-Bacchi) installé à Jouques. Cette cuvée Glouglou, composée de carignan, cinsault et cabernet met en relief un fruit charnu qui s’épanouit sur les saveurs chaleureuses de la terrine. Pour qui aime le poisson, la rillette de thon rouge de ligne gagne en vivacité, fouettée par l’acidulé de quelques grains de grenade harmonieusement associés aux pluches d’aneth.

les Eaux de Mars

Les tagliatelles fraîches sont parfaites, les câpres et anchois fouettant l’assiette de notes salées ; l’œuf parfait ne demandait qu’à déverser son jeune coulant sur un fond de petit épeautre encoquiné de caviar de courgettes et de mousse au parmesan. Nul besoin de saler ni poivrer, tout est harmonieux, ingénieux et généreux. Les assiettes sont copieuses, suffisant parfois aux petits appétits.

Alors faut-il y aller ? Oui parce que cette équipe respecte ses clients et propose un repas complet et copieux pour 20 €. On aura rarement trouvé mieux. Oui pour ce cake aux figues dans lequel des noisettes et des éclats de chocolat blanc sont venus de perdre, câlinés par une grosse quenelles de fromage blanc à l’acidité gourmande. Oui pour l’ambiance détendue et calme de ce bar de quartier revenu à la vie pour le plus bonheur de ses riverains. Oui enfin parce que les Eaux de Mars prouvent que le beau, bon, bio et raisonnable ça existe.

Les Eaux de Mars, 135, rue Consolat, Marseille 1er ; infos au 04 91 07 61 36. Déjeuner formules 14, 17 et 20 €.

Vite lu

Les vignerons d’Aix et de la Sainte-Victoire reçoivent le temps d’une soirée, dans leur domaine, dès 18h30, pour une visite accompagnée des vignes et du chais et, dès 20h, pour profiter d’un dîner assis servi in situ. Chaque repas sera préparé par un cuisinier (Edouard Loubet, Felipe Licandro, Yannis Lisseri, René Bergès et Éric Sapet) et les vignerons proposeront deux verres de dégustation pour accompagner le menu. Capacité d’accueil limitée à 30 personnes maximum pour respecter les consignes sanitaires et offrir le meilleur confort aux participants. Deux types de soirées sont  proposés : le panier pique-nique 35 €/personne et le dîner gastronomique 45 €/personne. Dates : 22 et 29 juillet, les 5, 12, 19 et 26 août. Infos complémentaires ici.

Art et vins à Trians (83) Chaque année, le domaine de Trians s’engage aux côtés des artistes en exposant leurs œuvres dans sa cave du XVIIIe siècle. Cette année, ce sont 6 artistes varois qui sont mis à l’honneur : Agnès Granier, Philippe Litou, Alain Farache, Geneviève Parizot et Mc Giletti. Exposition accessible à tous gratuitement, jusqu’à la fin août. Château Trians, chemin des Rudelles, 83136 Néoules ; infos au 04 94 04 08 22.

Fais mousser la 83 ! Château Saint-Maur, au cœur du golfe de Saint-Tropez en partenariat avec les Brasseurs de l’Esterel a imaginé cette bière comme un grand cru : fraîche, élégante et aromatique. Elevée 3 mois dans des barriques en chêne de vin blanc de Provence, elle est composée à 100% d’ingrédients naturels : des malts fabriqués à partir d’orge de printemps d’origine française et des houblons alsaciens, d’une belle finesse aromatique, à l’amertume très faible. Cet assemblage garantit un parfait équilibre entre puissance  aromatique et moelleux en bouche Au nez, notes de tête de vanille, puis arômes de porto blanc et de banane confite. En bouche, notes exotiques légèrement fumées et boisées. Très belle longueur. Légère et agréable sucrosité en fin de bouche. A découvrir chez votre caviste.