Art de vivre

La 30e nuit du Vin de Rasteau sera nomade et connectée

fete du vin rasteauProfitant du long week-end du 15 août, le petit village qui a donné son nom à une AOP, organise sa 30e « Nuit du Vin ». Avec le soutien d’une centaine de bénévoles, cet événement annuel, qui réunit près de 10 000 personnes à chaque édition, reflète un idéal de générosité où le plaisir de vivre fait la singularité du lieu. « Chaque année, l’engouement pour cette fête témoigne de son succès. La Nuit du Vin est une vitrine valorisante du village et de ses vins : une soirée forte en émotions qui n’existerait pas sans l’engagement de nos bénévoles », précise Réjane Pouzoulas, propriétaire du domaine Wilfried, en charge de l’organisation des fêtes.
Au gré de ses envies, chacun flânera dans les rues du vieux village et découvrira les rasteau en 3 couleurs ainsi que l’AOP vin doux naturel : quelque 13 vignerons indépendants et Ortas, la coopérative du village se prêteront aux dégustations. De nombreuses animations se dérouleront dans des lieux parfois inattendus : spectacle équestre, saltimbanques, clowns, fanfare, penas et musiciens éclaireront la soirée. De nombreux producteurs locaux occuperont le marché accompagnés d’artisans qui présenteront, comme chaque année, leurs créations.
Au chapitre des nouveautés encore cette année, un stand de planches de charcuteries et fromages et un food-truck voisineront avec un bar à vins éphémère dédié aux vins de l’appellation occuperont la place du village. Tout le long du parcours, amateurs et passionnés de vin connectés liront toutes les infos sur les domaines et leurs cuvées grâce à l’application TWIL.
Dimanche 14 août à Rasteau ; infos auprès d’Emilie Rachenne au 09 62 50 02 16.
Photos Christophe Grilhé et DR

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

Le Val labellisé. Avec l’aide du conservatoire méditerranéen, le maire de la commune du Val dans le Var, Jérémy Guiliano, vient de lancer un programme de préservation du Boussarlu, une variété endémique d’oliviers menacée de disparition. Pour un montant de 4 000 €, en plus de fonds européens, le maire veut reconnecter sa population avec ses oliviers et relancer toute une filière. Et pour commencer, le Val vient d’être labellisé « commune oléicole de France ».

(Encore) un nouveau directeur aux Roches Blanches. Comme chaque année, l’hôtel restaurant cassidain présente son nouveau directeur. Il s’agit d’Emmanuel Blanchemanche qui a quitté la direction du domaine de Verchant, près de Montpellier, pour Cassis. « Je suis très heureux de me lancer dans ce nouveau projet de vie, de  surcroît dans cet environnement exceptionnel. Pouvoir écrire un nouveau chapitre pour ce lieu mythique est un privilège et j’ai suivi les conseils de Winston Churchill, qui a résidé aux Roches Blanches : pour s’améliorer, il faut changer. Donc, pour être parfait, il faut avoir changé souvent ». Il n’est pas sûr que dans l’hôtellerie et la restauration ces changements perpétuels soient très rassurants pour les clients.

Sébastien Sanjou au château Mentone. Le chef varois rejoint pour l’été le domaine viticole de Mentone et y ouvre « la Table de Mentone ». Dès les beaux jours arrivés, la table est dressée en extérieur, face au vignoble et aux forêts qui le bordent. La ferme-auberge promet de conjuguer convivialité et partage avec des menus d’esprit provençal composés avec les légumes et herbes fraîches du potager, les fruits des vergers, olives de l’oliveraie du domaine et les œufs du poulailler. Viandes et volailles, fromages et charcuteries sont, eux, issus de producteurs locaux. Les vins de la propriété, classés Côtes de Provence bio, accompagnent les menus. En mai et juin, ouverture du mercredi au dimanche au déjeuner et du mercredi au samedi au dîner.
Château Mentone, 401, chemin de Mentone, 83510 Saint-Antonin du Var ; infos au 04 94 04 42 00.