Magazine

La Bastide Rose ouvre grand les portes de son restaurant Au Gusto

au gusto 1Quand une table d’hôtes revêt les habits d’un restaurant. La Bastide Rose est un ancien moulin en pleine nature qui abrite à la fois une maison d’hôtes, le musée Pierre Salinger et un parc d’expositions estivales dédiées à la sculpture monumentale. La table Au Gusto a d’abord été dédiée aux résidents et s’ouvre, à partir du 20 mars, au grand public avec son chef, Emmanuel de Menthon aux commandes.
Pour la circonstance, le décor a été entièrement repensé, entre design et nature, sérénité et jovialité. Le cadre parfait “pour savourer une cuisine primeur et authentique, instinctive et créative, qui décline dans les assiettes toute la palette des saveurs provençales” affirme-t-on du côté de la Bastide Rose.

fraicheur d'automne concombRaisPolFigTomOrigLa signature de Menthon, c’est la cuisine sur-mesure : les tables sont dressées uniquement sur réservation pour permettre au cuisinier de signer un repas conforme aux attentes des clients. Chaque jour, le chef arpente le marché paysan de Velleron et se met à “l’écoute” des “fruits et légumes qui lui inspirent ses choix”. Outre les vins régionaux (Porquerolles, Ventoux, Luberon, Baux-de-Provence, Vallée du Rhône et Champagne), le chef propose une carte de jus de fruits frais  bio. La Menthon’s touch ? La crème de balsamique blanc, les herbes fraîches et les épices. Installé en Provence depuis 2000 et cuisinier à la Bastide Rose depuis 2004, Emmanuel de Menthon s’apprête à écrire une nouvelle page de son histoire : cet ingénieur diplômé des Arts et Métiers et designer industriel, initié à la délicatesse du produit par Alain Passard et autodidacte revendiqué, affirme aujourd’hui plus encore sa passion.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

En bref

Le grand marché de la friche sera poulpesque A chaque nouvelle saison, les grands marchés mettent en vedette un produit et le lundi 7 octobre, pour la session d’automne, le poulpe fera l’objet de toutes les attentions. Ce soir-là, 40 producteurs de la région seront présents (fruits et légumes d’automne, des fromagers, viande de volaille et de bœuf, du vin et du pain, des épices et des infusions, des herbes aromatiques ainsi que du poulpe frais, séché, fumé, en conserve…)
En cuisine, Philippe Ivanez (Les Jnoun Factory / Gargantuart) cuisinier, artiste, plasticien et photographe fera chanter les supions, encornets, seiches sur sa plancha accompagnés de panisses frites nappées de black (encre de seiche, wasabi) ou orange mayo (paprika basque fumé). La brigade des grandes Tables préparera une marmite de daube de poulpe, pour rassasier les plus affamés. Au four à bois, une pizza de la mer. Au micro de Pierre Psaltis (Le Grand Pastis) et Jonah Senouillet (Radio Grenouille), on examinera le poulpe avec passion aux côtés d’invités et experts qui se succéderont à table de 18h à 20h. De 20h15 à 21h30, place au solo poulpesque et psychédélique de LpLpo, créature énigmatique qui se nourrit de courant électrique et de sons cabalistiques. Sans oublier la plongée sous-marine et lunaire avec les photos de Denis Cartet. Toutes les infos ici.

Abonnez-vous à notre newsletter