Magazine

Pourra-t-on boire du rosé de Provence cet été ?

Toasting With WineSi l’on en croit le comité interprofessionnel des vins de Provence, la récolte à l’automne 2014 a été supérieure aux volumes engrangés en 2013 et 2012 : “La situation est saine pour les vins de Provence qui affichent une augmentation de récolte mais restent à l’équilibre économique et bien positionnés pour 2015”. La récolte 2014 sur les trois appellations côtes de Provence, coteaux d’Aix et coteaux varois en Provence (soit 96% des volumes AOP de la région), s’élève à 1 385 500 hl soit une augmentation de l’ordre de +15% par rapport aux récoltes de deux années précédentes qui avaient enregistré des volumes particulièrement bas. Pour le millésime 2014, le rosé reste bien entendu largement prépondérant : 89% du total pour 7,5% en rouge et 3,5% en blanc. Les vignerons membres du regroupement “Vins de Provence” retrouvent avec cette récolte 2014, “un volume qui leur permettra d’approvisionner convenablement le marché domestique et de poursuivre leur développement à l’export”. Et le comité interprofessionnel de se réjouir : “on note une augmentation de 40 % des exportations des vins rosés de Provence vers les Etats-Unis entre 2012  et 2013”.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter

Vite lu, vite su

20… comme 20 ans Edouard Loubet fête ce 10 novembre les 20 ans de ses 2 étoiles au guide Michelin. Pour l’occasion, le maître de Capelongue a invité ses potes Juan Arbelaez et Christophe Aribert pour un dîner à 6 mains et 11 services qui donne le vertige (tartare de chevreuil et réduction de figues de Barbarie-caviar osciètre impérial et petites feuilles d’oseille en vinaigrette douce ; saint-jacques à cru, pommes vertes, chou-fleur et glace truffe ; sanglier confit dans un jus truffé, siphon d’agria, anguille fumée, cacao et café)… Il faudra un sacré coffre pour souffler les 20 bougies : comptez 280 € par personne, pour une jauge de 40 couverts. Infos ici.

Pierre Onde Pierre Onde au restaurant du Novotel Avignon centre Depuis le mois de juillet dernier, date de son arrivée, le jeune cuisinier de 37 ans conduit une brigade de 8 personnes avec l’ambition de hisser la table du Patio au meilleur niveau et l’espoir d’entrer dans les guides gastronomiques. Pour y parvenir, Pierre Onde a revu son panel de fournisseurs pour être au plus près des produits locaux et de saison (poissons de Méditerranée, agneaux des Alpilles, porcs du Ventoux et fruits et légumes du Vaucluse). Très influencé par les cuisines provençale et corse, Pierre Onde a repensé la carte en mode cuisine méditerranéenne et bistronomique. La carte des vins, elle aussi, est désormais très marquée par les grandes appellations de la vallée du Rhône. Fleurs de courgette farcies, thon snacké, gibier en automne… le chef, issu de l’école hôtelière d’Avignon a fait ses armes auprès des frères Jacques et Laurent Pourcel avant de rejoindre le Cloître Saint-Louis. L’année qui commence sera décisive. Restaurant le Patio, Novotel Avignon centre, 20, bd Saint Roch ; infos au 04 32 74 70 22.