Magazine

Pourra-t-on boire du rosé de Provence cet été ?

Toasting With WineSi l’on en croit le comité interprofessionnel des vins de Provence, la récolte à l’automne 2014 a été supérieure aux volumes engrangés en 2013 et 2012 : “La situation est saine pour les vins de Provence qui affichent une augmentation de récolte mais restent à l’équilibre économique et bien positionnés pour 2015”. La récolte 2014 sur les trois appellations côtes de Provence, coteaux d’Aix et coteaux varois en Provence (soit 96% des volumes AOP de la région), s’élève à 1 385 500 hl soit une augmentation de l’ordre de +15% par rapport aux récoltes de deux années précédentes qui avaient enregistré des volumes particulièrement bas. Pour le millésime 2014, le rosé reste bien entendu largement prépondérant : 89% du total pour 7,5% en rouge et 3,5% en blanc. Les vignerons membres du regroupement “Vins de Provence” retrouvent avec cette récolte 2014, “un volume qui leur permettra d’approvisionner convenablement le marché domestique et de poursuivre leur développement à l’export”. Et le comité interprofessionnel de se réjouir : “on note une augmentation de 40 % des exportations des vins rosés de Provence vers les Etats-Unis entre 2012  et 2013”.

En bref

Les Sard’in c’est bon tout le temps Pour agrémenter un sandwich ou à partager entre potes lors d’un apéritif improvisé, ces sardines sauveront également votre plateau repas en cas de frigo désertique un dimanche soir. Préparées entièrement à la main, elles sont mises sur grilles et cuites au four pour être plus légères et digestes. Garanties sans friture, on les aime à l’huile d’olive extra vierge ou au piment.
6 € la boîte chez le Petit Cabanon, restaurant au 63, avenue Robert-Schuman, Marseille 2e.

Abonnez-vous à notre newsletter